BMW Série 2 2019: Deux portes pleines de bonheur

Il fil des ans, plusieurs voitures BMW se sont embourgeoisées, perdant l’essence même qui avait à l’origine attiré les amateurs. Heureusement, ce n’est pas le cas de la Série 2.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Audi l’a compris, Mercedes-Benz aussi. Inutile de tenter une incursion dans le monde des coupés compacts. On fait beaucoup mieux avec des berlines et des modèles à cinq portes, qui peuvent également se décliner en cabriolet (Audi A3). Pourtant, BMW persiste depuis des années à n’offrir qu’un coupé/cabriolet dans ce segment, du moins en Amérique du Nord.

Les puristes de la marque ne s’en plaignent évidemment pas puisqu’ils apprécient justement ce refus de BMW de tomber dans la facilité en produisant des voitures au caractère moins fort. Cela dit, difficile d’atteindre les chiffres de ventes de la concurrence lorsque l’offre ne rejoint qu’une mince clientèle. Pourtant, BMW tire très bien son épingle du jeu. La Série 2 connaît un bon succès, et ce, dans la plupart de ses déclinaisons.

Rappelons d’abord, pour la petite histoire, que la Série 2 est d’abord née sous le nom de Série 1, laquelle a été introduite chez nous en 2008. La nomenclature s’est toutefois vue monter en grade lors de sa refonte, suite à la décision de BMW de classifier ses coupés/cabriolets avec des chiffres pairs (comme avec la Série 4). La Série 1 allait alors n’être réservée qu’aux modèles à hayon vendus ailleurs dans le monde.

Pour le plaisir

La Série 2 se décline en trois versions. La 230i à moteur quatre cylindres, la M240i à laquelle s’en ajoutent deux, puis la surpuissante M2 Competition. Il va sans dire que le niveau de performance augmente avec la puissance, mais c'est l’agrément de conduite qui demeure le plus grand atout de ce modèle. En effet, qu’importe la version, on profite d’une voiture parfaitement balancée, vissée au sol, et avec laquelle les sensations de conduite sont exceptionnelles. Plusieurs adeptes de la marque s’accordent d’ailleurs pour dire que la Série 2 est l’une des plus amusantes de toute la famille BMW.

Vous avez un faible pour le cabriolet? Alors, sachez qu’il s’agit d’une décapotable très bien pensée, et capable d’accueillir quatre personnes dans la mesure où celles-ci acceptent de « s’aimer » un peu plus. Alors non, pas de toit rigide, lourd et encombrant, comme du côté de la Série 4 qui, de surcroît, vient amputer une majorité du volume cargo au coffre, lorsqu’abaissé. Ici, le toit de tissu est souple et nettement plus efficace en fait d’espace utilisé. Une formule qu’adopte également l’A3 Cabriolet d’Audi, sa plus proche rivale.

De son côté, le coupé démontre une rigidité structurelle remarquable. Sa vocation n’est assurément pas familiale, mais il en va de même pour une Mercedes-Benz CLA, dans laquelle l’espace demeure limité. On apprécie en revanche la position de conduite de la Série 2, plus intéressante que celle de ses rivales, parce que réellement pensée en fonction du plaisir de conduire. Le poste de conduite se veut d’ailleurs très ergonomique, et ce, même si les espaces de rangement sont plutôt restreints.

:-) = M2

Ma version favorite? La M2, évidemment. D’autant plus que pour 2019, sa puissance passe à 405 chevaux, pour un 0-100 km/h annoncé en 4,4 secondes (4,2 sec. avec boîte DCT). Sachez-le, cette voiture s’adresse aux puristes. Un pur bolide de performance n’étant manifestement pas conçu pour jouer les m’as-tu-vu, comme avec certains autres modèles de la famille. Et entre vous et moi, même si la boîte à double embrayage permet des accélérations légèrement plus rapides, le vrai plaisir survient avec la manuelle. Une boîte précise, rapide, et avec laquelle on savoure les montées en régime de ce six cylindres qui ne chante comme aucune autre mécanique. Suspension ferme, freins hyper puissants, châssis renforcé et différentiel M recalibré permettent d’obtenir des performances de très haut niveau, au prix d’un confort qui est limité cependant.

Pour un peu plus d’équilibre, vaut donc mieux se tourner vers la M240i, laquelle propose, pour bien des gens, le meilleur des mondes. Comprenez par cela un confort rehaussé, des performances tout de même exceptionnelles et un plaisir de conduire garanti. On bénéficie en outre du rouage intégrale xDrive, un net avantage pour ceux qui souhaitent utiliser cette voiture toute l’année durant. L’intégrale est toutefois optionnelle, au coût de 3 800 $, ce qui signifie que vous pouvez aussi opter pour un modèle propulsé.

Et la 230i dans tout ça? Eh bien, elle aussi, elle saura vous surprendre. Par la souplesse de son moteur, par un agrément de conduite nettement supérieur à celui d’une Mercedes-Benz CLA 250, et par un rendement énergétique extrêmement bas. D’ailleurs, BMW modifie l’instrumentation de la Série 2 afin de vous démontrer via un témoin agissant en temps réel, à quel point la 230i consomme peu.

Feu vert

  • Agrément de conduite
  • Motorisations exceptionnelles
  • Poste de conduite magnifique
  • Finition de haut niveau

Feu rouge

  • Facture salée
  • Visibilité arrière (X4)
  • Fiabilité aléatoire

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesBMW lève le voile sur la Série 2 Gran Coupé 2020
La BMW Série 2 Gran Coupé entrevue plus tôt cette année sous un camouflage coloré est finalement sortie de sa cachette. Elle entrera en production au mois de décembre et sera mise en vente au Canada le printemps prochain comme modèle 2020. Les clients pourront choisir entre la 228i xDrive …
Nouveaux modèlesLa BMW M2 CS de 444 chevaux s’en vient au Canada
La division M de BMW lance une édition limitée exclusive de la Série 2 pour la première fois. Et la bonne nouvelle est que les Canadiens pourront en commander une. Suivant les traces des M3 CS et M4 CS de la génération sortante, la nouvelle BMW M2 CS se veut …
Commentaires