McLaren Senna 2019: L’esprit d’Ayrton est toujours vivant

Cette sportive extrême rejoint les rangs de la Ultimate Series composée de modèles aussi radicaux qu’exclusifs.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Ayrton Senna da Silva fut l’un des plus grands pilotes de F1. Son immense talent, jumelé à sa recherche constante de l’excellence, l’ont amené à remporter trois fois le titre de Champion du monde avec l’écurie McLaren, à gagner 41 Grand Prix et à signer 65 positions de tête. Si Senna a couru sur Toleman, Lotus et aussi Williams, c’est son association avec McLaren qui lui a permis d’atteindre les plus hauts sommets du sport automobile, et c’est pourquoi la marque anglaise lui rend hommage en créant une voiture exceptionnelle qui porte son nom.

McLaren nous a habitués aux désignations alphanumériques pour ses modèles, mais fait exception dans le cas de cette sportive extrême qui rejoint les rangs de la Ultimate Series composée de modèles tant radicaux qu’exclusifs. Construite à 500 exemplaires et offerte à un prix avoisinant les 850,000 euros, la McLaren Senna s’inscrit dans la lignée de la fabuleuse McLaren F1 à trois places et de la supervoiture hybride P1, qui a été la star de la page couverture de l’édition 2014 du Guide de l’Auto.

La McLaren Senna a le physique de l’emploi avec sa carrosserie dont le design a été guidé non seulement par l’aérodynamique, mais également par les besoins de refroidissement de la mécanique, un V8 biturbo de 4,0 litres développé par McLaren et logé en position centrale. Il s’agit du même moteur que celui qui anime la 720S, mais dont la puissance a été portée de 720 à 800 chevaux métriques (789 chevaux SAE), alors que son couple maximal grimpe à 590 livres-pied.

Voilà qui en fait le moteur le plus puissant fabriqué par McLaren. Petit détail intéressant, le démarrage de ce V8 biturbo se fait par un bouton localisé au plafonnier, comme dans un avion. Une boîte à double embrayage à sept rapports complète le portrait de cette motorisation qui a été l’objet d’une attention particulière en ce qui a trait à sa sonorité.

Si la McLaren Senna ne retient pas une motorisation hybride, c’est par souci de légèreté, le poids du véhicule étant chiffré à seulement 1198 kilos. Comme toutes les autres voitures de la marque, la McLaren Senna est dotée d’une coque en fibre de carbone sur laquelle sont greffés un berceau réalisé en aluminium, à l’arrière, pour recevoir le moteur ainsi qu’une structure déformable, à l’avant, pour absorber l’énergie en cas d’impact.

Cette obsession de réduire la masse s’exprime également par le choix d’un vitrage plus léger qui s’apparente à celui d’un téléphone intelligent. Même les glaces latérales sont séparées en deux, et seule la portion inférieure de celles-ci s’abaisse dans les portières. De plus, les jantes en alliage sont de type centre-lock, comme sur une voiture de compétition, et sont chaussées de pneus Pirelli P Zero Trofeo, alors que les freins en composite de céramique, développés par Brembo pour cette voiture, sont à la fois plus performants et plus légers.

Le strict minimum

Afin d’optimiser la performance sur circuit, la McLaren Senna est dotée d’un mode « Track » qui abaisse la caisse de la voiture afin de réduire la traînée à haute vitesse. L’angle de l’aileron devient aussi plus prononcé, afin de générer plus d’appui aérodynamique en virage, ou s’aplanir pour optimiser la vitesse de pointe en ligne droite. L’habitacle offre le strict minimum, les sièges étant à la fois minces et ultralégers alors qu’un seul écran tactile permet d’interagir avec les différents dispositifs de la voiture. Il faudra également prévoir de voyager léger puisque le seul espace cargo, localisé juste derrière les deux sièges, est capable d’accueillir casques, combinaisons, bottes et gants de pilotage, et c’est à peu près tout.

75 GTR déjà toutes vendues

McLaren a choisi l’édition 2018 du Salon de l’auto de Genève pour dévoiler la version GTR de la Senna, exclusivement réservée à un usage sur circuit, et qui ne sera produite qu’à 75 exemplaires, à un prix estimé à 1,2 million d’euros. Ce prix, largement supérieur à celui de la McLaren Senna homologuée pour la route, n’a pas freiné les ardeurs de la clientèle puisque 150 clients potentiels ont manifesté leur intérêt d’acquérir cette déclinaison plus radicale, ce qui signifie que la moitié d’entre eux ont connu une cruelle et amère déception.

La puissance du V8 biturbo est portée à 814 chevaux et la version GTR est équipée d’une boîte de vitesses de compétition, de pneus de type slick et de suspensions recalibrées pour la conduite sur circuit. Ses éléments aérodynamiques plus évolués lui permettent de générer un appui aérodynamique d’une tonne métrique, soit 200 kilos de plus de charge que la McLaren Senna homologuée pour la route.

Pas de doute possible, l’arrivée prochaine de la McLaren Senna, de la Aston Martin Valkyrie et de la Mercedes-AMG Project ONE signifie que l’époque des supervoitures est loin d’être révolue pour le plus grand plaisir des amateurs férus de technologie et de performance.

Feu vert

  • Performances spectaculaires
  • Look inédit
  • Exclusivité assurée
  • Valeur en hausse au fil des années

Feu rouge

  • Prix stratosphérique
  • Diffusion limitée
  • Faible volume d’espace cargo
  • Trop radicale pour nos routes?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesLa voici enfin, la nouvelle McLaren GT
Après nous avoir fait languir pendant plusieurs semaines, la toute nouvelle McLaren GT a finalement été dévoilée aujourd’hui en tant que premier modèle de grand tourisme au sein de la gamme de McLaren , qui comprend également les séries Sports, Super et Ultimate. Elle vise un nouveau type de clients …
Nouveaux modèlesMcLaren promet un nouveau roadster haut de gamme
Vers la fin de 2020, McLaren ajoutera un troisième membre à sa gamme la plus prestigieuse. Si vous n’êtes pas trop familier avec les voitures de McLaren , vous devez d’abord savoir qu’elles sont divisées en trois différentes gammes – quatre si l’on considère la nouvelle GT , qui fait …
Voitures anciennesUne McLaren F1 vendue pour 19,8 M$
Une McLaren F1 de 1994 a été vendue durant la Monterey Car Week en Californie pour 19,8 millions de dollars américains. Cela constitue la voiture la plus chère vendue aux enchères cette année. L’automobile, avec 21500 kilomètres de vécu sous le capot, est très rare, car elle a notamment reçu …
ActualitéMcLaren enlève les vitres et le toit avec la nouvelle Elva
La division routière de McLaren vient de présenter un nouveau modèle qui s’inspire du passé. La nostalgie bat son plein chez les constructeurs automobiles, et McLaren n’échappe pas à cette tendance. La nouvelle Elva tire son nom de l’entité qui construisait des voitures de course avec Bruce McLaren dans les …
Commentaires