Infiniti QX50 2019 : le sauveur?

Dans quelques jours, je prendrai le volant du nouvel Infiniti QX50 2019, lequel est considéré par plusieurs comme le sauveur d’une marque sur son déclin. En effet, les ventes de la division de luxe de Nissan stagnent, principalement en raison des VUS qui ne sont plus réellement concurrentiels. Les ventes du QX30 déçoivent énormément, celles du vieillissant QX60 commencent sérieusement à fléchir, sans compter le QX50 qui s’est malheureusement fait oublier du public parce que sa conception remonte à 2009. Du côté des voitures, les Q50 et Q60 se vendent correctement. Du moins, pour un segment de marché qui n’est certainement pas en hausse.

Pour les concessionnaires, le manque de nouveautés constitue un problème majeur. Or, l’arrivée de ce QX50 devrait leur permettre de se sortir la tête hors de l’eau. Rival des Audi Q5, BMW X3 et Mercedes-Benz GLC, le QX50 a également dans sa mire l’Acura RDX, qui délaisse lui aussi le moteur V6 au profit d’un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres.

La grande particularité du QX50, outre son design nettement plus gracieux, réside d’ailleurs dans sa proposition mécanique. En effet, le quatre cylindres de 2,0 litres baptisé VC-Turbo, est le premier au monde à intégrer une technologie de compression variable, ce qui aurait évidemment comme résultat d’obtenir de belles performances pour une consommation grandement réduite. Le moteur peut ainsi passer d’un taux de compression de 8 pour 1 à 14 pour 1, livrant un maximum de 268 chevaux. Ce nouveau 2,0 litres, appelé à se retrouver également sous le capot de la Nissan Altima 2019, est toutefois marié à une boîte automatique à variation continue, ce qui nous laisse perplexes quant au plaisir de conduire.

Disponible depuis déjà quelques semaines chez les concessionnaires pour un prix débutant à 44 490 $, le QX50 se décline en cinq versions, toutes dotées de la transmission intégrale. Rappelons en terminant qu’en 2017, à peine 1 812 QX50 trouvaient preneur au pays, contre 10 271 Audi Q5, leader du segment. Vous aurez ainsi compris qu’Infiniti a tout un défi à relever avec sa mouture, qui devra livrer la marchandise pour permettre à la marque de pratiquement doubler ses ventes annuelles.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsInfiniti QX50 2019 : moteur innovant pour VUS conventionnel
LOS ANGELES (Californie) – Signe des temps, Infiniti a choisi un VUS pour inaugurer son innovante motorisation à calage variable qui promet d’allier la performance d’un moteur turbocompressé à la sobriété d’un diesel. Présenté comme le premier moteur à compression variable commercialisé au monde, le moteur VC-Turbo (VC pour Variable …
EssaisInfiniti Q50 Red Sport 400 2018 : subtilité agressive
Au début des années 2000, la division de voitures premium de Nissan, Infiniti, débordait de savoir-faire technologique et de produits hautement performants. La berline G35 était la première alternative asiatique à une BMW Série 3. Le FX35 faisait partie des premiers multisegments de luxe aux prétentions sportives, et la M45 …
Premiers contactsInfiniti QX50 2019 : un talent parmi tant d'autres...
Infiniti. Une division de luxe de Nissan qui, depuis environ quinze ans, s’est différenciée grâce à une gamme de véhicules plus dynamique et plus axée sur la performance que ses homologues japonaises. En effet, des modèles comme la G35, le FX35/45 et ceux qui ont suivi, ont permis à la …
Commentaires