Infiniti QX50 2019 : moteur innovant pour VUS conventionnel

Points forts
  • Moteur innovant
  • Bonne habitabilité
  • Systèmes avancés d'aide à la conduite
  • Sièges avant et volant chauffants de série
  • Structure très rigide
  • Bon comportement routier
Points faibles
  • Moteur bruyant en accélération franche
  • Boîte automatique CVT peu réactive
  • Direction légère
  • Quelques lacunes d'équipement
Évaluation complète

LOS ANGELES (Californie) – Signe des temps, Infiniti a choisi un VUS pour inaugurer son innovante motorisation à calage variable qui promet d’allier la performance d’un moteur turbocompressé à la sobriété d’un diesel. Présenté comme le premier moteur à compression variable commercialisé au monde, le moteur VC-Turbo (VC pour Variable Compression) a fait l’objet d’un long processus de développement qui a entraîné le dépôt de quelque 300 brevets.

Contrairement à un moteur à essence conventionnel dont le taux de compression demeure fixe, celui du moteur VC-Turbo devient variable grâce à un système de bielles multiples qui permet d’ajuster la course des pistons en temps réel sur une plage de six millimètres. Ce moteur fonctionne donc avec un taux de compression variant entre 8 pour 1, pour bonifier les performances, et 14 pour 1, pour améliorer l’efficience.

Lors de notre prise en mains dans la région de Los Angeles en Californie, c’est bien évidemment le comportement de ce moteur thermique nouveau genre qui a retenu l’attention. En fait, ce moteur VC-Turbo se comporte comme tous les autres moteurs turbocompressés, et il faut obligatoirement scruter l’échelle indiquant le taux de compression qui a cours en temps réel pour être tenu au courant de ce qui se passe à l’interne côté mécanique.

Affichée entre les deux cadrans du bloc d’instruments lorsque l’on sélectionne cette fonction, l’échelle passe de « power », indiquant le fonctionnement avec un taux de compression de 8 pour 1 en accélération franche, puis à « economy » avec un taux de 14 pour 1 en vitesse de croisière. Sans la variation affichée à l’échelle qui nous rappelle l’innovation technique avancée par Infiniti, on se croirait au volant d’un véhicule à moteur à essence conventionnel.

Il faut cependant noter que ce moteur, lequel développe 268 chevaux à 5 600 tours/minute et un couple maximal de 288 livres-pied entre 1 600 et 4 800 tours/minute, s’est montré plutôt bruyant en accélération franche, ce qui ne cadre pas vraiment avec la vocation « premium » du QX50.

Photo: Gabriel Gélinas

Une boîte CVT…

Malheureusement, le QX50 n’est livrable qu’avec une boîte automatique à variation continue qui n’est pas très réactive, malgré le fait que huit rapports sont « programmés » dans son mode de fonctionnement, ce qui entraîne un certain délai entre l’ouverture de la commande des gaz et la livraison du couple aux roues motrices. Toujours aussi désagréable, ce délai qui afflige souvent les boîtes CVT sape une partie de l’agrément de conduite du QX50 et on en vient à se demander à quel point le plaisir de conduire serait bonifié par l’adoption d’une boîte automatique conventionnelle à sept ou huit rapports.

Concernant la consommation de carburant, Infiniti annonce des cotes de 10,0 litres aux 100 kilomètres en ville et de 7,8 sur la route pour une moyenne chiffrée à 9,0. Sur notre parcours d’essai, nous avons plutôt observé 12,5 litres aux 100 en ville et 9,9 sur la route. Dans les canyons de la région de Los Angeles, comme Mulholland Drive ou Topanga Canyon, le QX50 a fait preuve d’un très bon comportement routier en raison de sa structure très rigide et seule une direction trop légère est venue affecter inversement l’agrément de conduite.

Photo: Infiniti

Premium, mais avec des lacunes

Infiniti est une marque premium, et si le QX50 affiche une superbe sellerie en cuir matelassée, dans sa version haut de gamme, des appliques de bois à pores ouverts, un toit panoramique ou encore la suite d’aides électroniques à la conduite ProPILOT Assist, il n’en demeure pas moins que certains équipements ou accessoires brillent par leur absence.

Ainsi, le QX50 offre un volant chauffant et des sièges avant chauffants à l’avant, mais pas à l’arrière, ce qui détonne un peu compte tenu de sa vocation de luxe, surtout quand ce genre d’équipement est disponible sur une Hyundai Elantra... Aussi, les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto ne figurent pas dans la dotation de série. Finalement, le QX50 intègre trois prises USB à l’avant, mais une seule à l’arrière, ce qui laisse entrevoir de belles disputes entre vos enfants ou ados pour déterminer lequel pourra charger son téléphone ou sa tablette.

Bref, il y a quelques lacunes à corriger. Le QX50 marque des points grâce à l’habitabilité avec ses places arrière coulissantes qui accordent plus de dégagement pour les jambes des passagers ou plus d’espace chargement selon la position adoptée.

L’échelle de prix en dollars canadiens n’a pas été annoncée lors de notre premier contact à Los Angeles, mais nous pouvons préciser que celle qui a cours aux États-Unis pour les modèles à rouage intégral (des modèles à simple traction sont aussi proposés aux É.-U.) varie de 38 350 $ à 45 150 $, américains bien évidemment. Comme Infiniti compte beaucoup sur le QX50 pour séduire de nouveaux clients, on s’attend à ce que les tarifs canadiens soient attrayants, permettant ainsi à Infiniti d’augmenter ses parts de marché.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surInfiniti QX50 2019 : à l’essai cette semaine
Le Guide de l’auto est en route vers Los Angeles pour un premier contact avec le tout nouveau VUS intermédiaire de luxe QX50 d’Infiniti qui a justement été dévoilé au récent Salon de l’auto de cette grande métropole californienne. Le QX50 2019 innove par sa nouvelle architecture, son nouveau look …
Los AngelesL’Infiniti QX50 2019 sera muni du tout nouveau moteur VC-Turbo
Cette semaine marque le début du Salon de Los Angeles 2017 . Comme chaque année, plusieurs nouveautés seront dévoilées. L’industrie automobile étant actuellement en plein changement, de nombreuses nouvelles technologies de motorisations nous seront présentées. Du côté d’Infiniti, on nous démontre, avec son tout nouveau QX50, que le moteur à …
Los AngelesLe QX50 2019 est un véhicule important pour Infiniti
Infiniti nous a dévoilé son tout nouveau VUS intermédiaire juste avant l’ouverture officielle du Salon de Los Angeles . Pour la marque de luxe, le QX50 est un véhicule clé au sein de sa gamme. Rappelons-le, le modèle de dernière génération était efficace sur le plan sportif, mais manquait l’espace …
ActualitéInfiniti QX80 2018 : prix annoncé
Après avoir reçu une légère refonte, le VUS pleine grandeur de luxe Infiniti QX80 2018 est maintenant en vente au Canada, et son prix vient d’être dévoilé. Le QX80 sera proposé à partir de 77 350 $ avant les frais de transport et de préparation de 2 045 $, et …
SurvolInfiniti QX50 2019 : aperçu
Entièrement repensé pour l’année-modèle 2019, l’Infiniti QX50 s’éloigne de ses racines sportives afin d’offrir aux consommateurs un VUS compact de luxe ayant plus d’espace de chargement et une consommation d’essence réduite. Le QX50 de dernière génération empruntait beaucoup de ses composantes mécaniques à celles d’une voiture sport, ce qui faisait …
Pleins feux surInfiniti QX50 2019 : le sauveur?
Dans quelques jours, je prendrai le volant du nouvel Infiniti QX50 2019, lequel est considéré par plusieurs comme le sauveur d’une marque sur son déclin. En effet, les ventes de la division de luxe de Nissan stagnent, principalement en raison des VUS qui ne sont plus réellement concurrentiels. Les ventes …
Premiers contactsInfiniti QX50 2019 : un talent parmi tant d'autres...
Infiniti. Une division de luxe de Nissan qui, depuis environ quinze ans, s’est différenciée grâce à une gamme de véhicules plus dynamique et plus axée sur la performance que ses homologues japonaises. En effet, des modèles comme la G35, le FX35/45 et ceux qui ont suivi, ont permis à la …
EssaisInfiniti QX50 2019, plus compétitif que par le passé!
C’est en 2016 que le constructeur Infiniti nous annonçait l’arrivée du premier moteur à compression variable au monde. Deux ans plus tard, c’est le QX50 2019 qui devient le premier modèle de la marque à en hériter. Pourquoi avoir développé une telle mécanique? C’est la dernière trouvaille de Nissan pour …
Commentaires