Ça y est, la caméra de recul est maintenant obligatoire

Depuis le 1er mai 2018, le projet de loi visant à imposer les constructeurs automobiles d’implanter une caméra de recul sur leurs véhicules vendus au Canada est en vigueur. En effet, tout véhicule neuf de 4 536 kg et moins, assemblé à partir du 1er mai et destiné pour le marché canadien, doit désormais respecter cette nouvelle réglementation.

Pour la sécurité de nos enfants

Transports Canada avait annoncé la mesure en octobre 2016, stipulant qu’elle entrerait en vigueur à peine deux ans plus tard. Selon les paramètres établis par la loi, les images qu’affiche la caméra de recul sur l’écran du système multimédia du véhicule, ou dans le rétroviseur intérieur, doivent s’activer automatiquement lorsque le conducteur passe en marche arrière. Les caméras doivent pouvoir capter une zone de trois mètres sur six mètres derrière le véhicule.

Selon le Ministère des Transports, les accidents causés lors de manœuvres en marche arrière ont causé 27 décès et 1 500 blessés au Canada entre 2004 et 2009. Avec cette nouvelle loi, on souhaite éliminer le problème de visibilité qui rend surtout vulnérable de jeunes enfants trop petits, s’avérant difficile de les apercevoir dans les rétroviseurs. Rappelons-le, la caméra de recul permet d’élargir le champ de visibilité de l’arrière d’un véhicule, et surtout l’angle mort se trouvant entre le pare-choc et le sol.

À l’heure actuelle, presque tous les constructeurs offrent la caméra de recul de série dans sa gamme de produits. Il ne reste que quelques exceptions comme les véhicules plus abordables.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Achat - accessoires d'autoQuelle caméra de bord, ou dashcam, acheter?
Depuis quelques années, on voit les camionneurs utiliser de plus en plus les caméras de bord mieux connues au Québec sous le nom de dash cam . Certains employeurs commerciaux comme les compagnies de taxi et de transport ou simplement les policiers vont préférer installer un tel outil en cas …
Commentaires