Fusionner une Jaguar E-Type et une Cadillac Eldorado… vraiment?

Il nous arrive parfois de regarder une voiture et nous dire : « le devant de la voiture est absolument magnifique, mais son derrière est hideux ». S’ensuit habituellement une discussion interminable qui vise à assembler deux voitures différentes et s’imaginer un résultat à couper le souffle!

Peter Harris, un mécanicien de voitures modifiées du Nevada, a décidé de réaliser un projet pour le moins inusité : relier le devant d’une Jaguar E-Type 1968 au derrière d’un Cadillac Eldorado 1972. Le résultat est discutable…

La petite histoire débute il y a une trentaine d’années alors que Peter Harris se retrouve pris avec une Jaguar E-Type en très mauvais état. À l’origine, l’objectif était de réparer la voiture et de lui refaire une beauté. Avec une voiture si puissante, Harris n’a pas été en mesure de reconstruire une transmission suffisamment performante pour supporter la Jaguar. Après de nombreux échecs, la voiture a pris le chemin du garage et Harris s’est retroussé les manches.

En 2009, Harris a cessé de voir l’intérêt de conserver les pièces et le look original de la E-Type. Il a donc conservé le devant de la Jaguar et changé tout le reste. Actuellement, cette voiture (si on peut toujours l’appeler ainsi) possède les phares avant d’une Ford Taurus, le derrière d’une Cadillac Eldorado et les sièges d’une Datsun 240Z. Quel gâchis…

Actuellement, la voiture est aux enchères. Son propriétaire évalue son projet à 80 000 $ US. Vous n’avez plus qu’une question à vous poser. À un tel prix, faites-vous l’acquisition d’une voiture rafistolée vieille d’une trentaine d’années ou bien une F-Type coupé 2017? Personnellement, le choix est plutôt simple!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéJaguar E-Type 1968: une restauration super originale
La compagnie britannique Classic Motor Cars Limited de Bridgnorth, spécialisée dans la restauration d’anciennes Jaguar, vient de terminer la transformation d’une E-Type 1968 Roadster, dont l’empattement a gagné 114 mm. Étant donné que la commande vient d’un citoyen américain, le volant est à gauche. L’heureux propriétaire a également demandé qu’on …
Voitures anciennesCadillac Eldorado 1975: Le paradis sur terre
L’année 1953 fut l’une des plus importantes pour General Motors. Dans son Motorama, une exposition qu’elle promène aux quatre coins des États-Unis, l’entreprise de Detroit présente deux dream cars (le nom donné aux concepts à l’époque) aux vocations totalement opposées mais qui feront école. Il s’agit de la Chevrolet Corvette …
ÉlectriqueJaguar E-type Zero : électrifier une légende
Pendant que la seconde génération de la Nissan LEAF était dévoilée en grande pompe cette semaine, de l’autre côté de l’Atlantique, une autre voiture électrique attirait tout autant l’attention, la Jaguar E-type Zero. Basée sur l’un des modèles les plus adulés de l’histoire de l’automobile, la Jaguar E-type 1968, la …
Commentaires