Honda CR-V 2017 : Honda de retour au sommet

Points forts
  • Style réussi
  • Habitacle raffiné
  • Mécanique impeccable
  • Bonne économie d’essence
Points faibles
  • Prix élevé
  • Moteur bruyant à l’accélération
  • Insonorisation à parfaire
Évaluation complète

Que j’avais hâte d’essayer ce CR-V. À mes yeux, il représentait le même genre de grand bond en avant que l’arrivée de la nouvelle génération de la Civic. Pourquoi? Parce que le CR-V d’ancienne génération, que vous trouverez au rabais dans les concessionnaires sous peu, représentait le paroxysme de la tentative de Honda de ressembler à Toyota, c’est-à-dire de fabriquer une voiture drabe, qui n’ose rien, et qu’ainsi, on tente de faire avaler à tout le monde.

Non, je vous le dis, quand on nous a annoncé l’arrivée d’un moteur turbo pour remplacer les quatre cylindres atmosphériques vieillissants, c’est avec une certaine euphorie que j’ai accueilli la nouvelle. On nous promettait une expérience entièrement nouvelle. Le constructeur a réussi son coup avec la Civic, tout semblait indiquer que la transformation allait aussi passer avec le Honda CR-V 2017.

Le Canada, ce gros marché?

Le Canada, avec ses 35 millions d’individus, est un petit joueur si l’on se compare avec notre voisin, près de 10 fois plus nombreux que nous. Malgré tout, il se vend annuellement plus de 35 000 CR-V au Canada. En fait, en 2016, jusqu’à présent, on approche les 40 000 exemplaires.

Mais la palme du meilleur vendeur est détenue par le Toyota RAV4. Le CR-V d’ancienne génération constituait une tentative d’imitation par Honda, pour le dépasser. Mais là, on nous propose une offre distincte, du bonbon.

Pour le Canada, donc, Honda a conçu une version spéciale du CR-V. Ah bon? Contrairement à la version étasunienne, seulement un seul moteur sera disponible, soit le moteur turbo, dont nous parlerons plus tard, tandis que les Amerloques ont toujours droit au quatre cylindres atmosphérique de 2,4 litres sur les versions de base à traction. De plus, nous pouvons équiper notre CR-V canadien d’un toit panoramique, et nous pouvons également opter pour les sièges chauffants à l’arrière et le volant chauffant.

Apparemment, les Américains n’aiment pas beaucoup les toits panoramiques, et comme leurs hivers sont plus paisibles que les nôtres, ils ressentent moins le besoin de se chauffer les mains et le postérieur, du moins, sur les bancs arrière.

Photo: Marc-André Gauthier

Qu’importe, comme vous le voyez sur les photos, le CR-V arbore fièrement un nouveau style, similaire à celui des autres produits Honda ayant été récemment mis à jour, comme le Pilot et le Ridgeline. L’ensemble est joliment agrémenté de roues qui ressemblent à un puzzle extra-terrestre, mais un puzzle plutôt joli.

L’habitacle représente sans doute la meilleure amélioration par rapport à l’ancienne génération. Des sièges plus confortables sont maintenant disponibles, et la planche de bord est digne du XXIe siècle. Le système multimédia s’opère à partir du volant ou à partir de contrôles tactiles à même l’écran, mais grande amélioration, Honda a ramené un bouton physique pour régler le volume, ayant donné suite aux nombreuses plaintes des clients qui n’aimaient pas le contrôle tactile du volume.

En fonction des options sélectionnées, on peut ajouter un bon système audio et un système de sécurité électronique qui fait un bon travail, détectant bien avant vous les potentiels dangers. Le régulateur de vitesse intelligent est même capable d’immobiliser complètement la voiture, en cas de besoin.

Ce que les acheteurs apprécieront le plus, toutefois, c’est le nouvel habitacle, plus spacieux, surtout à l’arrière.

Photo: Marc-André Gauthier

Conduite revue, pour votre plaisir

Cette fois, Honda a porté une grande attention à la conduite de ce nouveau CR-V. La première chose qui frappe est la nouvelle direction. Sans rentrer dans les détails, on a complètement revu la crémaillère et l’assistance électronique de celle-ci, pour offrir l’une des meilleures directions, au chapitre de l’agrément, du segment. Elle demeure légère, pour effectuer les manœuvres sans effort, mais elle ne donne plus l’impression de se battre avec des élastiques, comme avant. Elle lit la route, et nous renvoie ce qui s’y passe.

En fait, Honda se rapproche de la finesse des produits allemands à ce chapitre, sans toutefois la dépasser, il faut le spécifier.

Le moteur, toutefois, est un petit chef-d’œuvre en soi. Il s’agit du même quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litre que l’on retrouve dans certaines versions de la Civic, mais, ici, sa puissance a été portée à 190 chevaux, avec un couple de 179 livres-pied. Et ce, sans utiliser de l’essence super!

Accouplé à une boîte automatique CVT parmi les meilleures de l’industrie, ce moteur effectue un travail remarquable, peu importe les conditions. Le plus étonnant, c’est qu’il fait le tout en consommant à peine plus que 7,5 l/100 km, bien en dessous de ce que vous obtiendrez avec un Mazda CX-5, par exemple.

Photo: Marc-André Gauthier

Le dynamisme de la voiture ayant été revu, on peut affirmer que le Honda CR-V 2017 est plus agréable à conduire, et plus dynamique. Toutefois, on constate que l’emphase demeure sur le confort, faisant que le CR-V ne peut être vraiment qualifié de « VUS à caractère sportif » comme le laissent entendre les documents d’information remis par Honda.

Plus amusant à conduire, plus économique, plus raffiné, ce nouveau CR-V est une réussite sur toute la ligne. À moins d’avoir l’offre du siècle pour un 2016, attendez le 2017, qui arrivera dans les concessionnaires canadiens avant la fin de décembre.

Maintenant, au sein de sa catégorie, on peut affirmer qu’il est le meilleur sans problème. Il est moins sportif que le CX-5, mais globalement, c’est un meilleur produit. Cela dit, Mazda arrive avec un nouveau CX-5, offert avec un moteur diesel en plus. La lutte sera féroce, mais quoi qu’il en soit, on ne peut que se réjouir de voir Honda de retour au sommet de son art!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surUn Honda CR-V 2017 plus concurrentiel
Honda lance, enfin diront certains, une nouvelle génération de son CR-V, que nous allons essayer cette semaine dans la région de Vancouver. Au premier regard, on constate que cette nouvelle génération sera davantage inspirée des lignes stylistiques que l’on retrouve en quantité importante sur la Civic actuelle. Tant l’extérieur que …
Nouveaux modèlesLa cinquième génération du Honda CR-V est à nos portes
Belle surprise cet après-midi : Honda nous présente la nouvelle génération de son VUS le plus populaire, le CR-V. Selon le manufacturier, le véhicule arrivera en concession cet hiver. Il s’agit de la cinquième génération du petit camion vendu chez nous depuis 1995. Sous le nouveau capot, probablement plus aérodynamique, …
2016Honda CR-V 2016: Plus homogène que jamais
L’automne dernier, Honda effectuait des changements de milieu de cycle sur son très populaire CR–V et il ne s’est pas contenté de demi-mesure. En effet, il s’agit de la transformation la plus importante dans l’histoire de ce modèle, du moins en ce qui concerne une révision intermédiaire. La silhouette a …
BlogueLe Canada dans le monde, petit marché
Au lancement du Honda CR-V 2017, les ingénieurs de la marque nous ont expliqué que le Canada aurait un produit plutôt unique. Fini le quatre cylindres atmosphérique, contrairement aux États-Unis, et nous aurons droit à un toit panoramique et à des sièges chauffants à l’arrière. Pourtant, le Canada, aussi grand …
EssaisHonda CR-V Touring 2017 : sur les traces de la Civic
Depuis ses débuts en 1997, le CR-V de Honda s’est vendu à plus de quatre millions d’exemplaires en Amérique du Nord. Au Canada, il se classe dans le top-3 des véhicules les plus vendus de sa catégorie, derrière le Toyota RAV4 et le Ford Escape. Pour l’année-modèle 2017, Honda lance …
MontréalLa Honda Clarity hybride rechargeable sera vendue au Canada
Durant la soirée précédant la journée média du Salon de l’auto de Montréal, Honda Canada a invité quelques journalistes à un événement privé afin qu’ils puissent admirer la Honda Civic Type R Prototype en personne. Le bolide compact du constructeur sera à l’affiche au Salon de Montréal ainsi que durant …
Premiers contactsBFGoodrich Winter T/A KSI : le champion du milieu de gamme
Les manufacturiers de pneus divisent essentiellement les pneus en quatre segments : Tiers 1, Tiers 2, Tiers 3 et Tiers 4. BFGoodrich appartenant à Michelin depuis bon nombre d’années, les produits Michelin sont réservés au Tiers 1, et les produits BFGoodrich au Tiers 2. N’empêche qu’avec le temps, BFGoodrich a …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires