Mercedes-Benz SLS AMG 2015: Le drapeau à damier

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

C’est la fin de la route pour la SLS AMG GT, et pour clore le chapitre sur la première voiture entièrement conçue et développée par AMG, la haute direction de la marque a décidé d’en produire 350 exemplaires portant la mention « Final Edition », dont 20 sont alloués au marché canadien. En attendant la tombée de son drapeau à damier, la SLS AMG GT continue de faire tourner les têtes, et c’est encore plus vrai dans le cas de cette dernière édition limitée qui reçoit plusieurs éléments inédits.

Elle a toujours eu une gueule de star, mais la SLS AMG Final Edition possède des éléments qui semblent avoir été empruntés au modèle de compétition de la catégorie GT3 et qui lui donnent l’air d’une véritable bête de circuit. Ainsi, ce modèle fait un usage étendu de fibre de carbone puisque le capot avant est réalisé avec ce matériau et qu’il est pourvu d’une ouverture permettant de canaliser le flot d’air. Le déflecteur avant et l’aileron arrière fixe sont également faits en fibre de carbone, tout comme les appliques qui recouvrent les rétroviseurs latéraux. Soulignons au passage qu’il est possible de commander en option des pneus Dunlop Cup de compétition, lesquels sont très adhérents et qui conviendront à un usage sur circuit.

Ce traitement singulier trouve son écho dans la présentation intérieure où l’on remarque un volant gainé d’alcantara avec base horizontale et dont le boudin est cerclé d’un bandeau indiquant la position « midi » sur le volant, exactement comme sur plusieurs voitures de course. Le reste de l’habitacle est drapé de cuir designo, d’alcantara et d’appliques en fibre de carbone alors que les ceintures de sécurité sont argentées. Pour rendre la vie à bord plus agréable, la voiture est dotée d’une chaîne audio Bang & Olufsen d’une puissance de mille watts comportant onze haut-parleurs, et deux caissons de graves localisés derrière les sièges, pour ceux qui seraient tentés d’écouter autre chose que la musique évocatrice du V8 atmosphérique de 6,2 litres!

Une expérience de conduite hors du commun

Au cours des dernières années, j’ai eu l’occasion de conduire le coupé SLS AMG à haute vitesse sur les routes mexicaines – avec escorte policière! – et le roadster sur les magnifiques routes des Alpes maritimes en France, deux expériences de conduite hors du commun pour ces voitures qui le sont tout autant. Qu’il s’agisse du coupé ou du roadster, les deux modèles font preuve d’un aplomb remarquable et d’une direction très précise. Dans les deux cas, la répartition des masses est de 47 % sur l’avant et de 53 % sur l’arrière, et cet équilibre des masses permet d’inscrire facilement la voiture sur la trajectoire idéale en conduite sportive. Sur les routes sinueuses, le couple prodigieux du V8 fait en sorte que les véhicules plus lents deviennent rapidement de vagues souvenirs disparaissant dans le rétroviseur.

À l’approche d’un virage plus serré, il suffit d’actionner le palier de droite pour rétrograder avec une experte montée en régime de la part du moteur pour ensuite connaître une sortie de virage canon, ou encore de simplement conserver le troisième rapport en profitant du couple abondant du moteur pour réaccélérer quand même de façon très soutenue, mais avec un peu moins d’urgence, dès le point de corde du virage. Elle va nous manquer, cette SLS AMG GT… dont il se vendait au Canada, bon an mal an, plus d’exemplaires que de Honda CR-Z!

La Mercedes-AMG GT programmée pour 2016

Si la SLS AMG GT tire sa révérence, Mercedes-Benz n’entend pas délaisser ce créneau pour autant puisque la nouvelle Mercedes-AMG GT, dont le nom escamote celui du fondateur de la marque, deviendra la seconde voiture sport développée par la division AMG. Ce célèbre préparateur d’Affalterbach, en Allemagne, annonce clairement ses intentions d’en faire une pure sportive afin de cibler directement les Porsche 911 Carrera et Cayman S. La Mercedes-AMG sera plus courte, plus légère et moins chère que la SLS AMG GT, et sera animée par un V8 biturbo de 4,0 litres. Mercedes-Benz nous a donné un avant-goût de la présentation intérieure de ce nouveau modèle dont l’habitacle est tendu de cuir rouge et noir et dont la planche de bord comporte un écran logé en position haute surplombant une rangée de quatre buses d’aération circulaires. Avec ce modèle, la division AMG tentera de rejoindre une clientèle plus jeune et plus portée sur la performance pure. On attend la suite des choses avec impatience…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueEt elles sont parties...voici les disparues de 2015 !
Le monde de l’automobile est sans pitié pour les modèles qui ne livrent pas la marchandise. Qu’il s’agisse de ventes fortement à la baisse, d’une technologie qui ne rencontre plus les attentes des clients ou encore la décision d’un constructeur de se tourner vers d’autres solutions, voilà autant de raisons …
Commentaires