Rolls-Royce Ghost 2013: Une benjamine somptueuse et prospère

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2013

Dire simplement que l’ajout d’une deuxième série à sa gamme a souri à Rolls-Royce Motor Cars, c’est rester très au-dessous de la vérité. Les ventes totales de la noble marque britannique n’ont effectivement cessé de croître depuis le lancement de la première Ghost de l’ère moderne en 2010. À telle enseigne que Rolls-Royce a connu en 2011 les meilleures ventes en près de cent dix années d’histoire. Un record absolu depuis sa fondation par Charles Rolls et Henry Royce en 1903. En fait, les ventes totales de ces immenses voitures ont tout bonnement quadruplé depuis 2006, grâce à la Ghost, en grande partie.

Le constructeur avait toutefois prédit cette croissance en soulignant que la cadence de production de la Ghost était encore en phase d’accélération à l’usine de Goodwood. Elle devrait atteindre son rythme de croisière au cours de l’année 2012. On peut donc s’attendre à des ventes encore meilleures et sans doute à un nouveau record en fin d’année. Pour la petite histoire, il s’est vendu exactement 3,538 Rolls-Royce Ghost et Phantom l’an dernier, une hausse de 31 % par rapport aux douze mois précédents. Les ventes ont grimpé de 47 % dans les pays asiatiques, de 30 % en Angleterre et de 23 % au Moyen-Orient. Le record antérieur, établi en 1978, était de 3,357 voitures.

Une longue mise en bouche
Dire que ce record de vente a été inscrit alors que la Ghost n’est encore offerte qu’en deux versions tandis que Rolls-Royce en propose quatre de son imposante Phantom! Cette marque fièrement britannique, dont le propriétaire est néanmoins l’allemande BMW, en ajoutait effectivement l’an dernier une version allongée à son catalogue. Pratique tout à fait courante chez les berlines de prestige, dont avait déjà profité la Phantom. C’était maintenant au tour des passagers arrière de la Ghost de jouir d’encore plus d’espace pour batifoler. Pourtant, même en version allongée, cette dernière mesure encore 271 mm de moins d’un pare-chocs à l’autre que la version « normale » de son aînée.

Cet allongement accentue la ressemblance entre Ghost et Phantom, des voitures pourtant fondamentalement différentes. La première est effectivement construite autour d’une coque autoporteuse en acier, alors que la carrosserie de la Phantom enveloppe un châssis formé de caissons d’aluminium soudés par extrusion. La Ghost est d’ailleurs plus spacieuse, malgré son gabarit extérieur plus modeste, parce que sa structure d’acier est plus mince.

Ironiquement, c’est maintenant la Phantom qui se rapproche de la Ghost en termes de style avec la version Series II lancée cette année. Surtout par une calandre moins austère dont on a adouci les contours et qui est dorénavant flanquée de phares rectangulaires plus compacts, comme ceux des Ghost. Aucun signe, par contre, des versions coupé ou décapotable de la Ghost dont on suggérait pourtant le dévoilement imminent au lancement de la première berline il y a déjà près de trois ans. Il faut dire que le constructeur a quand même mis respectivement cinq et six ans à lancer les versions Coupé et Drophead Coupé de la Phantom.

Sur mesure dans tous les sens
Si la benjamine a grandi l’an dernier, elle aurait surtout découvert ses sens, si l’on se fie à l’insistance de Rolls-Royce à vanter la personnalisation virtuellement sans limites qu’elle offre à ses clients. Même qu’il existe une application pour iPhone qui permet de configurer sa propre Ghost en choisissant parmi quelques milliers de combinaisons possibles! Et ce n’est que le début aux yeux du service Bespoke qui se chargera ensuite d’exaucer vos souhaits les plus originaux, bizarres ou farfelus. Pourvu qu’ils aient votre numéro de carte Platine ou, mieux encore, Titane. . .

Il y eut d’abord les deux Ghost que la marque germano-britannique a présentées au Salon de Genève pour promouvoir la présentation bicolore déjà populaire sur la Phantom. La première combinait les couleurs Noir infini et Argent Cassiopée et la seconde un mélange de Brun Baynunah (une classe de navires militaires rapides que possèdent les Émirats arabes unis) et de Soleil d’Arizona avec une version plaquée or de la célèbre figurine Spirit of Ecstasy qui orne le capot des Rolls-Royce. En version escamotable de nos jours, sécurité oblige. Et au Salon de Shanghai en avril, Rolls-Royce montrait la Ghost Six Senses, une étude dont tous les éléments de présentation étaient l’œuvre des artisans du programme Bespoke. Question de combler les cinq sens, paraît-il. Quant au sixième, qui lui a valu son nom, ce serait « une aura qui affirme que cet habitacle entièrement fait à la main contient un peu de l’âme et du cœur de chacun des artisans qui l’ont créé ». Soit.

Du côté mécanique, au moins, c’est le beau fixe. Les Ghost sont donc toujours animées vigoureusement par un V12 biturbo de 6,6 litres et 563 chevaux qui les propulse vers 100 km/h en 5 secondes ou moins. Espérons, par contre, que le constructeur leur offrira aussi le nouveau groupe optionnel qui équipe la berline Phantom d’une suspension plus ferme et d’une jante de volant plus épaisse, entre autres. Question d’affuter encore sa conduite, elle qui se débrouille déjà étonnamment bien pour son poids et son gabarit. C’est la grâce qu’on peut souhaiter aux privilégiés qui peuvent se payer une Ghost et aiment conduire de surcroît.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesRolls Royce Ghost V-Spec... Une Rolls sportive?
La célèbre marque britannique vient de dévoiler, sur le Net, sa berline Ghost V-Spec. Il s’agit d’une édition spéciale qui bénéficie d’une présentation extérieure et intérieure aux coloris spécifiques, en plus d’offrir une liste d’équipements de série plus généreuse. À titre d’exemple, l’utilisation de jantes de 21 pouces semblables à …
ActualitéRolls Royce-Ghost en version 1001 Nights Edition
En réalité, il s’agit de la troisième mouture de cette édition très spéciale de la Rolls-Royce Ghost. Il s'agit d'une réalisation de la division Bespoke de Rolls-Royce, dont le mandat est de concevoir des voitures personnalisées telle cette Ghost 1001 Nights Edition. Comme son nom l’indique si bien, les designers …
GenèveRolls Royce Ghost Série 2: elle s’inscrit dans la continuité
La commercialisation de la Rolls Royce Ghost a débuté en 2010. Aujourd’hui, elle fait place à ses premières modifications esthétiques qui ne font pas l’unanimité, ainsi qu’à une mise à jour de ses différentes approches technologiques de l’info-divertissement. Elle nous fait découvrir une nouvelle section avant qui accueille des phares …
Commentaires