Onze VUS compacts: Presque la quadrature du cercle !

L’équipe du Guide de l’auto a décidé cette année de prendre le taureau par les cornes et d’organiser un match comparatif entre divers VUS compacts, une des catégories les plus populaires sur le marché. En effet, ces véhicules sont très prisés du public et les chiffres de vente ne cessent de croître.

Nous avons réuni la plupart des modèles présentement offerts sur le marché pour les comparer entre eux. La majorité de ces véhicules possèdent un rouage d’entraînement « toutes routes » (aussi appelé intégral ou AWD), un système qu’il ne faut pas confondre avec 4x4, un rouage réservé à une autre catégorie de véhicules.

Puisque nos VUS étaient dotés d’un rouage intégral, nous avons cru bon nous tenir loin des sentiers boueux et quasiment impraticables. D’ailleurs, si vous cherchez un VUS compact afin de l’utiliser sur des sentiers hors route, vous devrez probablement réévaluer les résultats de notre palmarès: seuls les Mitsubishi Outlander, Subaru Forester et Toyota RAV4 ont les reins assez solides pour s’attaquer à ce genre de sentiers. Pour l’édition 2008 du Guide de l’auto, lors d’un match semblable, nous avions tenté l’expérience d’un sentier assez difficile; plusieurs véhicules avaient souffert. Cette fois, notre équipe a jugé plus sage de s’en tenir aux routes pavées. C’est d’ailleurs là que les VUS compacts se retrouvent la grande majorité du temps!

Comme le soulignait de façon si pertinente Yvan Fournier, un vétéran de nos matchs comparatifs: « Il y a quelques années, il aurait été relativement facile de départager les concurrents. Il y avait généralement un, deux ou même trois modèles qui se démarquaient du groupe et laissaient les autres derrière. Mais avec la forte demande et la concurrence très féroce, les constructeurs se sont appliqués à produire des véhicules beaucoup plus compétitifs. »

Les résultats

Après les essais, force est de constater qu’aucun des véhicules mis à l’épreuve n’est mauvais. Certains d’entre eux sont plus sophistiqués et d’autres plus agréables à conduire, mais vous pourriez vous procurer n’importe lequel de nos participants et être satisfait dans l’ensemble.
Comme dans le cas des autres matchs comparatifs réalisés cette année, les tests ont été effectués sur une période de plusieurs jours, et ce, afin de permettre aux essayeurs d’évaluer le mieux possible les véhicules et d’accorder les notes les plus justes possible. Plusieurs ont choisi de travailler en équipe de deux, tandis que d’autres ont préféré remplir leurs propres feuilles de pointage.

Pour être en mesure d’effectuer de telles évaluations, tous les véhicules ont circulé sur le même circuit d’environ quinze kilomètres. On y retrouvait une route secondaire dont la chaussée était en bon état, une section de grande route, histoire de mieux évaluer le comportement à des vitesses plus élevées, et finalement, un chemin secondaire dont le revêtement était, disons, imparfait. On trouvait même sur notre route un virage en dévers fort bosselé qui nous a permis de départager plusieurs des concurrents. Bien entendu, avant de prendre la route, nos essayeurs ont consacré de longs moments à examiner et évaluer de façon statique les 11 modèles participants.

Quant aux évaluations chiffrées, nous avons ajouté le résultat du quart de mille en plus des autres mesures. Les chiffres obtenus lors de ces tests sont ceux du Guide de l’auto, et non ceux fournis par les constructeurs. Il faut également souligner que les impressions de conduite et les chiffres ne sont pas toujours les mêmes: un véhicule peut sembler rapide parce qu’il démarre au quart de tour pour ensuite avoir de la difficulté à boucler la distance de façon convaincante. D’autres prennent toutefois plus de temps à s’envoler, mais continuent d’accélérer de façon graduelle.

Voici donc les conclusions de notre équipe d’essayeurs. Nous les remercions au passage pour leur travail colossal.
Daniel Beaulieu, Anne-Marie Bourassa, Roger Bourassa, Hélène Brunet, Jaqueline Brodeur, Guy Desjardins, Carole Dugré, Daniel Duquet, David Duquet, Yvan Fournier, Robert Gariepy, Marielle Gauthier, Marc Girardin, Olivier Labrèche, Jean-Charles Lajeunesse, Renée Martineau, Bertrand Plouffe, François Rock, Jacques Théroux

1- Mazda CX-5
Plusieurs de nos participants semblaient peu impressionnés par cette Mazda lors de l’évaluation statique. Bien qu’ils jugeaient le véhicule élégant et son habitacle bien ficelé, la plupart n’en avaient que pour la Ford, avec sa silhouette agressive, son tableau de bord sorti d’une autre planète et son moteur produisant plus de 200 chevaux. On ne donnait pas cher de cette Mazda.
Pourtant, plus les observations progressaient, plus on appréciait son équilibre général. Certes, le tableau de bord est trop sobre et les espaces de rangement moins nombreux que sur d’autres modèles. Aussi, avec ses 155 chevaux, la Mazda concédait de nombreux équidés à plusieurs véhicules qui lui étaient opposés. Malgré tout, même si les résultats n’ont pas été les meilleurs en matière de performances, il reste que les chiffres sont dans le premier tiers du groupe, autant en accélération qu’en reprises. Et à notre grande surprise, il a bien figuré dans le test du quart de mille. Cela s’explique en partie par la conception assez originale de sa boîte de vitesses automatique qui effectue un verrouillage précoce du convertisseur de couple.

Mais en dehors des chiffres, des statistiques et des autres types d’évaluation, cette première place s’explique surtout par l’équilibre général. C’est un véhicule polyvalent, confortable, silencieux, avec une impressionnante tenue de route.

Il a devancé de justesse le Ford Escape, ce dernier ayant été pénalisé en raison d’une planche de bord trop peu moderne et de quelques détails d’aménagement, le siège arrière par exemple.

Il ne faut pas oublier non plus que le CX-5 remporte la palme au chapitre de la consommation de carburant, un élément à ne pas négliger par les temps qui courent.

Il est évident que la technologie SKYACTIV est en grande partie responsable de cet équilibre général. Cette Mazda a été conçue à partir d’un tout nouveau concept qui a englobé le groupe motopropulseur et la plate-forme tandis que le stylisme et issu d’une nouvelle de design. Ce tout nouveau tout beau s’est vérifié dans l’appréciation de nos essayeurs qui ont découvert les subtiles qualités de cette nouvelle venue sur notre marché.

2- Ford Escape
Plusieurs écarquilleront sans doute les yeux lorsqu’ils verront que le nouveau Ford Escape concède la première position au Mazda CX-5: le Ford affiche une silhouette plus percutante, un habitacle très jazzé et un moteur à quatre cylindres EcoBoost de 231 chevaux, le plus puissant du lot. Ajoutez à cela une boîte automatique de bon fonctionnement ainsi qu’une tenue de route fort honorable. Alors, que s’est-il passé pour que le Ford se laisse devancer?
Tout brillant soit-il, ce véhicule a été handicapé par certaines lacunes qui lui ont fait perdre de précieux points. Par exemple, la banquette arrière est étroite et dure. Et même si les avis étaient partagés à ce sujet, il reste que l’ergonomie de plusieurs commandes a été sérieusement mise en question, tout comme l’esthétique de la planche de bord. Plusieurs ont également souligné que le fini de la console centrale semblait délicat et facilement rayable.

On aurait été porté à croire que le fameux système de gestion MyFord Touch avec Sync lui ferait perdre des points. En fait, les avis étant divergents à ce sujet, les notes sont restées dans la moyenne.

Il faut également préciser que le modèle qui nous avait été prêté pour ce match était la version la plus luxueuse et la mieux équipée de toute la gamme Escape. Comme le soulignait de façon pertinente l’un des participants : « C’est quasiment le prix d’une Audi Q5. » Mais cet équipement très généreux ne l’a ni aidé, ni pénalisé, puisque notre feuille de pointage ne tient compte ni du prix ni de l’équipement. Les essayeurs doivent se concentrer sur le côté pratique, esthétique et sur l’agrément de conduite.

Malgré quelques bémols, le Ford Escape n’a pas usurpé son deuxième rang. Il s’agit d’un tout nouveau produit bien conçu offrant une tenue de route saine et des performances intéressantes. Même si nous avions eu la version à moteur EcoBoost de 1,6 litre au lieu de la version à moteur 2,0 litres, l’Escape n’aurait pas chuté au classement.

3- Volkswagen Tiguan
Dans tout match comparatif – et ce, peu importe la catégorie –, il y a toujours une surprise de taille, un véhicule dont le classement étonne. N’allez pas croire que les essayeurs n’avaient aucune estime pour le représentant de Volkswagen dans ce match, mais avec sa silhouette effacée, son moteur 2,0 litres et sa présentation intérieure trop sobre, rien ne laissait présager une place sur le podium pour le Tiguan. Mais parfois, la perception des gens et l’évaluation chiffrée qu’ils font par la suite diffèrent l’une de l’autre. Alors qu’on a cumulé plusieurs commentaires portant sur le caractère sobre de l’habitacle et de la carrosserie, c’est pourtant le Tiguan qui s’est mérité les notes les plus élevés à ce chapitre.
Et ce modèle a continué de cumuler les bonnes notes lorsque les essayeurs ont pris le volant et effectué notre circuit d’essai. Là encore, leurs impressions avant de prendre la route étaient bien différentes à leur retour. Règle générale, ils soulignaient leur surprise de constater que ce véhicule était très équilibré, très agréable à conduire et qu’il proposait une excellente tenue de route. De plus, la carrosserie leur semblait solide comme le roc. Quant au moteur 2,0 litres turbocompressé de 200 chevaux, plusieurs ont mentionné son manque de pep, à tel point que nous nous sommes interrogés à savoir si le plein avait bel et bien été fait avec de l’essence super  (requise) ou encore si la température chaude de nos journées d’essai nuisait aux performances.

Comme dans le cas du Mazda CX-5, c’est son équilibre général qui lui a mérité cette bonne note. De bons points également pour la finition des sièges avant, qui se sont révélés fort confortables. Par contre, notons que le Tiguan était le véhicule qui offrait la plus petite soute à bagages et que son habitacle était, lui aussi, relativement petit. Malgré tout, il a accumulé suffisamment de points pour se classer en troisième place. Remarquez toutefois qu’il existe un décalage important entre les deux premiers lauréats de ce match et le Volkswagen Tiguan, plus limité par rapport à ses devancières.

4- Honda CR-V
Parmi les concurrents de ce match, deux étaient tout nouveaux: le Mazda CX-5 ainsi que le Ford Escape. Le Tiguan, pour sa part, avait subi quelques modifications esthétiques pour 2012, mais pour le reste, la mécanique est demeurée inchangée.
Dans le cas du Honda CR-V, il a été radicalement modifié l’automne dernier. Sa nouvelle carrosserie a été jugée fort élégante par la majorité de nos essayeurs et le CR-V s’est classé parmi le premier tiers du groupe pour sa silhouette. Même chose en ce qui a trait à son habitacle. Cependant, plusieurs de nos essayeurs ont trouvé que certaines commandes n’étaient pas suffisamment instinctives et qu’elles étaient présentes en trop grand nombre pour s’y retrouver aisément. Par contre, la capacité du coffre, les nombreux espaces de rangement ainsi que d’autres détails bien pensés lui ont permis d’accumuler des points.

Ce qui s’est avéré être le talon d’Achille de ce modèle? Ses prestations en matière d’accélération, de reprise ainsi que les résultats du test du quart de mille. Le véhicule ne finit pas dans les abysses du classement de performance, mais il perd des points précieux aussi bien en accélération qu’en reprises. Il n’a pas été en mesure de compenser par la suite. De plus, l’insonorisation n’est pas aussi bonne que sur les modèles qui l’ont devancé. La visibilité arrière déficiente a également été relevée par plusieurs de nos essayeurs.

Lorsqu’on fait fi des points, des statistiques et des indices de performance, le Honda CR-V reste un choix fort recommandable dans cette catégorie. Comme le soulignait un de nos essayeurs : « C’est un Honda avec tout ce que cela signifie de positif, tant au niveau des détails, de la fiabilité mécanique et de l’agrément d’utilisation sur une base quotidienne. » D’ailleurs, au palmarès des choix personnels, il s’est classé immédiatement derrière le gagnant de ce match.

5- Mitsubishi Outlander

Au cinquième rang, on retrouve le Mitsubishi Outlander, dernier véhicule en lice à obtenir un total de plus de 400 points. Ce modèle sera complètement transformé en cours d’année, ce qui est une bonne chose puisqu’il commence à démontrer des signes de vieillesse.
Lors de notre match semblable en 2008, le Outlander s’était mérité la première place, et ce, à la surprise générale. Cette fois-ci, une conception un peu vieillotte, un comportement routier en retrait par rapport à celui des autres modèles participants et un habitacle dont la qualité des matériaux laisse quelque peu à désirer lui ont coûté des points. La planche de bord prouve à elle seule qu’on peut faire beaucoup mieux en la matière. Les plastiques sont durs, et la planche de bord en elle-même est composée de plusieurs morceaux, une façon de faire révolue aujourd’hui.

Avec le Chevrolet Equinox, le Outlander était un des plus gros véhicules de ce match. Par conséquent, il était en mesure de proposer une soute à bagages fort généreuse. Malheureusement, force est de constater que la troisième rangée de sièges a une présence plus symbolique que pratique, sans compter que son mode de déploiement n’est pas des plus heureux. Mieux vaut l’oublier et ainsi profiter de plus d’espace dans le coffre. Les essayeurs ont d’ailleurs apprécié ce hayon arrière en deux pièces qui peut servir de siège à l’occasion, lors d’un beach party, par exemple

Avec son moteur V6 et son rouage d’entraînement intégral sophistiqué, ce Mitsubishi n’est pas dépourvu de qualités. Toutefois, sa conception date, alors que son comportement sur la route et son insonorisation ne figurent pas parmi les meilleurs du groupe. Mais comme nous l’avons mentionné précédemment, pour la conduite hors route sur des sentiers moyennement cahoteux ou pour remorquer, il profiterait d’un avantage certain sur plusieurs modèles qui l’ont devancé.

6- Chevrolet Equinox

Il y avait longtemps qu’un produit Chevrolet s’était aussi bien classé dans l’un de nos matchs comparatifs. Habituellement, le représentant de cette marque traînait en fond de classement, complètement dépassé dans la plupart des catégories. Cette fois, l’Equinox a obtenu de très bonnes notes, entre autres en raison de l’élégance de sa carrosserie et de son habitacle. Il a également cumulé des points pour ce qui est de la finition, de la qualité des matériaux et même de l’ergonomie.
À l’instar du Mitsubishi Outlander, il s’agit de l’un des véhicules les plus volumineux essayés lors de ce match, ce qui lui assure une excellente habitabilité. Il faut également ajouter que les espaces de rangement ont été bien notés. Ces données confirment les progrès réalisés par le constructeur américain. Certes, le Equinox ne possède pas le raffinement technologique d’un Ford Escape, par exemple, mais il se débrouille de façon honorable sur plusieurs points de vue.

Le point faible de ce modèle est son moteur quatre cylindres de 2,4 litres, non seulement bruyant, mais qui offre également des performances modestes. Reste que si on se fie aux temps d’accélération et de reprise, l’ensemble n’est pas si mal. C’est en conduite que ça se gâte: on a l’impression que le moteur va rendre l’âme tant il peine à la tâche. D’autre part, la distance de freinage de ce véhicule a été la plus longue observée parmi les modèles présents à ce match. De plus, il est étonnant de constater que le coffre est très petit compte tenu des dimensions extérieures. Et si, dans l’ensemble, les matériaux sont de qualité, ceux utilisés dans la soute à bagages et sur les parois latérales auraient avantage à être remplacés.

Somme toute, le résultat confirme que les produits de General Motors ne sont plus à la traîne face à une concurrence pourtant très relevée.

7 – Subaru Forester
Parmi les modèles qui sont sur le marché depuis quelques années, le Subaru Forester était celui qui semblait intéresser le plus grand nombre de participants. Ce modèle profite d’une diffusion relativement faible, et plusieurs de nos essayeurs avaient hâte d’en prendre le volant, question de vérifier si sa réputation de solidité et d’endurance n’était pas usurpée. Et, aussi, pour mettre à l’essai son célèbre rouage intégral.
Suite aux commentaires rédigés, il semble toutefois que ce fut une déception pour plusieurs. De bonnes notes ont été accordées à la qualité d’assemblage et de la finition, mais pour le reste, les critiques ont été assez sévères. La planche de bord, par exemple, n’a impressionné personne, bien que la qualité des matériaux et de la finition soit à souligner. Enfin, la silhouette extérieure relativement carrée et un brin rétro avait ses défenseurs.

Reste que le comportement général de ce modèle en a laissé plusieurs sur leur appétit. Le moteur atmosphérique plutôt timide, associé à une boîte automatique à quatre rapports, a eu de la difficulté à se faire justice face aux transmissions à six rapports de type manumatique des autres véhicules participants. De plus, l’expérience de conduite n’est pas des plus excitantes.

Le Forester est essentiellement un véhicule pratique. Si ce match s’était déroulé en plein hiver et au beau milieu d’une tempête de neige, il y a fort à parier que cette Subaru aurait grimpé au classement. Mais la sagesse de ce modèle et ses performances tout juste correctes n’ont pas été de nature à inciter nos essayeurs à se montrer généreux à son égard.

Cela dit, ceux qui cherchent un véhicule relativement spacieux, fiable, éminemment pratique et doté d’un rouage intégral qui a fait ses preuves, devraient tout de même considérer le Forester. Cependant, Subaru a commercialisé plusieurs véhicules similaires depuis quelque temps. Il ne serait donc pas surprenant que le Forester soit entièrement remanié d’ici peu.

8- Hyundai Tucson
Commercialisé depuis quelques années seulement, ce modèle devait, en théorie, figurer dans le premier tiers des modèles essayés. Pourtant, il frôle les bas-fonds de notre évaluation. Voici comment un de nos essayeurs a résumé ses impressions : « J’ai pris tous les éléments en considération, mais il reste que ce modèle était inférieur à la majorité. » Pourtant, lorsqu’on l’examine de façon assez sommaire, on aurait été porté à croire que nos essayeurs lui auraient accordé de bonnes notes. La présentation de l’habitacle est moderne, la silhouette respecte les credos esthétiques à la mode et, en plus, Hyundai a le vent dans les voiles en fait de popularité.
Mais la plupart des gens ont remarqué que la direction était lourde, que le moteur semblait manquer de puissance et que l’agrément de conduite sur mauvaise route était pratiquement inexistant. Et les chiffres de nos tests confirment les impressions de nos essayeurs : selon les données de performances, le Tucson se classe dans le dernier tiers de la catégorie. En toute franchise, on se serait attendu à mieux.

Sur une note plus positive, nos essayeurs ont apprécié la silhouette, ainsi que les détails d’aménagement et de présentation. Mais on a reproché à l’habitacle d’être trop étroit et à la console centrale de prendre beaucoup de place.

Somme toute, le résultat se révèle assez décevant compte tenu qu’il s’agit d’un véhicule aux apparences très modernes, doté d’une présentation intérieure relevée. Mais il reste quelques éléments à ficeler, histoire de donner plus d’homogénéité à ce véhicule. Lorsqu’on le conduit sans le comparer à d’autres, il est difficile de trouver à redire, mais lorsqu’il est évalué par rapport à ses semblables, le verdict est plus cinglant. Heureusement pour lui, la garantie fort généreuse offerte par le constructeur risque, pour plusieurs, de faire pencher la balance en sa faveur.

9- Toyota RAV4
Certains se surprendront de voir un modèle aussi populaire se retrouver dans le dernier tiers du classement, pourtant ce n’est pas une si grande surprise… Ce modèle est à bout de souffle, surtout lorsqu’on le compare avec ses semblables. Si sa silhouette peut encore soutenir la comparaison, c’est autre chose pour l’habitacle. Ce modèle n’a jamais été reconnu pour la qualité de ses plastiques et cette situation n’a jamais été corrigée au fil des ans. Et si la qualité d’assemblage n’est habituellement pas un problème chez Toyota, dans le cas du RAV4, la réalité est tout autre. Plusieurs de nos essayeurs se sont plaints de bruits de caisse et de certains cognements lorsqu’ils roulaient sur une route en mauvais état.
La portière arrière à ouverture horizontale a sa part de détracteurs et de défenseurs. Mais tous sont unanimes: la présence de la roue de secours sur cette portière rend celle-ci inutilement lourde. Enfin, il est surprenant de voir, en 2012-2013, une transmission automatique à quatre rapports sur ce type de véhicule. Le petit moteur quatre cylindres s’essouffle rapidement et son niveau sonore peut devenir assez élevé. Et visiblement, l’insonorisation de l’habitacle ne semble pas avoir été une priorité pour l’équipe de développement. Par conséquent, ça gronde.

Un des essayeurs qui avait eu l’occasion de conduire ce modèle quelques jours avant notre match a jugé sa consommation de carburant trop élevée. Avec de tels commentaires, on serait porté à croire que le RAV4 se serait classé encore plus loin dans notre palmarès. Mais s’il ne fait rien de spectaculaire, il reste qu’il ne fait rien de très mal.

Le RAV4 est en fin de carrière. Les gens qui vont s’y intéresser devront miser sur la fiabilité de la mécanique Toyota, sur le caractère relativement pratique de son habitacle et sur la possibilité de rouler en hors route sans trop d’inquiétude.

10- Nissan Rogue
La silhouette du Rogue est toujours actuelle et elle est à des années-lumière en avant de celle d’un Toyota RAV4 ou d’un Subaru Forester qui proposent un style beaucoup plus traditionnel. Les choses se gâtent toutefois lorsqu’on prend place dans l’habitacle. On y découvre un tableau de bord beaucoup trop sobre. Heureusement, les commandes sont placées de façon ergonomique, mais c’est à peu près tout ce que l’on peut écrire de positif.
Malgré tout, lorsqu’on examine le classement de près, force est d’admettre que le Rogue pourrait se retrouver en meilleure position. C’est que tout est question de jugement personnel, et son classement peut fluctuer en fonction des goûts et des besoins des essayeurs. Cette Nissan-à-tout-faire est surtout une citadine qui se démarque par sa silhouette élégante, qui finit toutefois par la pénaliser en raison d’une visibilité arrière décevante. En conduite urbaine, où on doit procéder à de nombreuses accélérations et à de nombreux freinages, la transmission de type CVT se révèle fort bien adaptée. Cependant, elle a pour effet de rendre le moteur relativement bruyant. Et le fait qu’il soit rugueux et peu sophistiqué peut rendre l’expérience pénible.

Voilà un autre véhicule qui, même s’il profite d’intéressants atouts, n’arrive pas à se démarquer. En fait, lorsqu’ils avaient terminé leur circuit d’essai, la plupart des participants à notre match se demandaient bien quoi dire à propos de ce véhicule sans saveur et sans couleur.

11- Kia Sportage

Voici la lanterne rouge de notre groupe de modèles essayés. Et contrairement aux autres véhicules qui se sont livrés une lutte très serrée pour les rangs de 5 à 10 – seuls quelques points les départagent –, celui-ci a carrément été laissé en plan. Sans vouloir chercher d’excuses à ce modèle dont les formes sont jugées parmi les plus élégantes par certains et un peu moins pour d’autres, il se peut que son apparence très typée ait porté les essayeurs à croire qu’avec une telle silhouette, ce véhicule serait extraordinaire. Pour eux, la déception a été trop grande.
Le Sportage est propulsé par un moteur relativement rugueux, sa suspension est ferme et l’agrément de conduite relativement décevant. En plus, plusieurs essayeurs ont noté que le plastique de l’habitacle était de piètre qualité. Et par rapport au Hyundai Tucson dont il partage la plate-forme et la mécanique, il se vend plus cher.

Pour plusieurs, ce fut la déception de ce match, même si ce résultat vient en contradiction avec les classements de préférences établis par les auteurs du Guide de l’auto au cours des dernières années.

En plus de l’évaluation chiffrée et de la sélection personnelle de nos participants, cette coréenne n’a pratiquement jamais dépassé la moitié du classement au chapitre des performances, de l’accélération et du freinage. Quant à sa consommation de carburant, elle est, elle aussi, dans la bonne moyenne. Un coup d’œil au classement chiffré nous révèle que c’est sa silhouette et son design intérieur qui lui ont mérité les meilleures notes.

Cela ne devrait toutefois pas vous décourager de le prendre en considération. Sa carrosserie demeure toujours élégante et plusieurs apprécieront les prestations bruyantes de ce moteur qui est un modèle de solidité et de fiabilité. En plus, il ne faut pas oublier que la garantie offerte par ce constructeur est en mesure de rassurer les plus anxieux. Sans oublier que la version turbocompressée peut aisément combler une certaine lacune au chapitre des performances par rapport au moteur de base.

Tout un créneau !

Voilà, le jugement est tombé. Il se peut que vous soyez en accord ou en désaccord, mais il est important de se rappeler que ce verdict est le fruit du jugement d’une quinzaine de personnes. Il est toujours surprenant de constater que certains modèles, que l’on imaginait parmi les plus intéressants, sont devancés par d’autres dont personne ne croyait qu’ils étaient aux avant-postes. À part des jugements chiffrés, il s’agit d’évaluations personnelles basées sur les goûts et les exigences de diverses personnes. Et comme le soulignaient plusieurs des participants, la différence d’un modèle à l’autre est parfois très faible. Le classement est plus serré que précédemment.

Il manquait deux participants à cette rencontre. D’abord, le Jeep Patriot, mais la compagnie Chrysler n’a pas été en mesure de nous fournir un véhicule pour cet essai. De toute manière, après avoir conduit ce modèle de façon individuelle, il y a fort à parier qu’il se serait classé dans la seconde moitié de notre test. C’est un modèle relativement limité au chapitre de la motorisation. De plus, il est  sur le marché depuis plusieurs années, même s’il a connu certains remaniements récemment. Mais son faible prix de vente, sa consommation réduite et le prestige de la marque Jeep sont autant de raisons de s’en procurer un. De plus, les Patriot sont mieux équipés qu’avant pour circuler hors route.

L’autre véhicule absent est le Suzuki Grand Vitara. Pour être honnête, nous avons lancé la serviette par rapport à ce constructeur. Ses ventes ne cessent de diminuer, et il est de plus en plus difficile de savoir quoi que ce soit quant à ses produits. Et malgré les gestes de bonne volonté pour tenter de relancer cette marque au pays, les efforts ne semblent pas porter fruit. Par contre, la robustesse de la plate-forme du Grand Vitara et son rouage intégral conçu en fonction de la conduite hors route pourraient intéresser bien des gens. Sa finition est correcte tandis que sa fiabilité est dans la moyenne. Toutefois, son moteur quatre cylindres consomme beaucoup.

Nous tenons à souligner une fois de plus que les résultats d’un match comparatif ne sont pas des verdicts définitifs, mais une indication de la qualité des véhicules d’une catégorie sur le marché. Compte tenu de l’homogénéité de l’ensemble, à part quelques exceptions, vous pouvez choisir le modèle de votre goût et vous serez sans doute satisfait. Et comme vous l’aurez peut-être remarqué, trois des quatre premiers lauréats sont des modèles fraîchement débarqués sur le marché. Cette tendance se manifeste dans toutes les catégories: les modèles récemment dévoilés bénéficient de toutes les dernières caractéristiques techniques et sont plus raffinés esthétiquement.

La bonne nouvelle, c’est que l’offre est meilleure que jamais, et les automobilistes peuvent compter sur des modèles toujours polyvalents, plus agréables à conduire et plus économiques.

Pour voir le tableau de pointage, cliquez ici.

Ce texte a déjà été publié dans le Guide de l'auto 2013.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsMazda CX-5 2013, sportivité et économie de carburant
Depuis des années, les produits Mazda ont la réputation d’être dotés d’une conduite emballante et d’un comportement sportif. Voilà l’ADN à la base de pratiquement tous les véhicules Mazda. Toutefois, le constructeur doit composer avec une réalité de plus en plus frappante, le prix de l’essence sans cesse à la …
EssaisHonda CR-V 2013: Notre héros !
Il y a déjà plusieurs années que le Honda CR-V est sur nos routes, depuis 1996 en fait. Il fut l’un des premiers VUS compacts à être offert sur le marché et il jouit depuis ce temps d’une excellente réputation. Le CR-V a connu un succès record en 2012 avec …
EssaisFord Escape Titanium 2013: 2000 km plus tard
C’est devenu un rituel… chaque année, nous nous rendons au Salon international de l’automobile de Detroit. Cette année, ce fut au volant d’un Ford Escape Titanium 2013. Nous étions trois à nous partager la route : Jean-Charles Lajeunesse – délégué aux fiches techniques du Guide de l’Auto –, Henri Michaud …
Premiers contactsFord Escape 2013, moderne et techniquement avancé
Le Ford Escape est avec nous depuis plusieurs années maintenant et s’avère l'un des modèles les plus populaires de ce constructeur. Certains modèles sont tellement demandés qu'il y a même des listes d'attente, particulièrement pour la version hybride. Mais le temps est venu de le remplacer par quelque chose de …
EssaisVolkswagen Tiguan 2014: Parfait pour une virée de 3 000 km
Le Tiguan s’est pointé il y a cinq ans déjà avec ce nom étrange qui combine les mots allemands pour « tigre » et « iguane ». Il lui fallait d’ailleurs certaines des qualités de ces deux bêtes pour survivre dans la catégorie exceptionnellement compétitive des utilitaires sport compacts. Au …
Nouveaux modèlesHonda CR-V 2015: la première impression
Comme la version actuelle du Honda CR-V est avec nous sans grands changements depuis déjà 2011, il était temps pour lui de subir quelques petites modifications visuelles pour l’aider à demeurer dans le vent. Le constructeur vient de nous communiquer le premier cliché de son multisegment favori, juste avant le …
BlogueLes matchs comparatifs démystifiés
Deux voitures. Ou cinq. Ou douze. Par temps caniculaire ou par temps polaire. Sur l'autoroute, en plein centre-ville ou sur une petite route de l’Estrie. Des journées qui finissent à 20 heures. Bienvenue dans le monde des matchs comparatifs du Guide de l’auto! Parmi les nombreuses questions qui sont régulièrement …
ActualitéL'année 2014, Selon le Guide de l'auto
C'est déjà la fin de l'année, et 2014 a été marquée par plusieurs évènements dans le monde de l'automobile. Le Guide de l'auto a progressé spectaculairement au cours de la dernière année. Nous avons trouvé ici quelques-uns des articles qui ont marqué notre année. Voici donc les 5 articles qui …
ActualitéPremière ébauche du Hyundai Tucson 2016
Le petit utilitaire de Hyundai, le Tucson, est apprécié chez nous. Il a prouvé sa valeur depuis 2004, et en est maintenant à sa deuxième génération. Cependant, celle-ci est déjà avec nous depuis 5 ans, et ça paraît quand on le compare aux plus récents modèles de la gamme. Il …
ActualitéLe prochain VW Tiguan pourra accomoder sept passagers
Le petit utilitaire de Volkswagen, le Tiguan, est très populaire; cependant, comme il est sur notre marché depuis quelques années, il est mûr pour une refonte. On sait déjà que la prochaine itération de ce véhicule sera basée sur la plate-forme MQB du manufacturier; Volkswagen a d’ailleurs l’intention de monter …
New YorkToyota nous amène un nouveau VUS hybride
Toyota est probablement le manufacturier de véhicules hybrides le plus prolifique actuellement. Depuis la Prius originelle, le constructeur a diversifié sa sélection pour inclure à peu près tous les types d’autos sur le marché; on peut se procurer une berline intermédiaire (Camry), diverses voitures luxueuses (Lexus) et même des sous-compactes …
Commentaires