Quoi faire après une collision avec un animal?

L’automne est une saison propice aux rencontres avec des animaux sauvages en bordure de la route. Malheureusement, les conséquences sont parfois tristes. Selon le ministère des Transports du Québec, il se produit plus de 7 500 accidents routiers impliquant des animaux de grande taille (chevreuils, orignaux, caribous, ours noirs, etc.) chaque année dans la province. Incroyable, n’est-ce pas?

La prudence est donc de mise pour éviter une telle situation. N’oubliez pas : les animaux peuvent traverser la route à n’importe quel moment et vous surprendre. Il ne faut pas hésiter à ralentir sur les routes de campagne et autoroutes montagneuses, surtout dès qu’on aperçoit un panneau de signalisation indiquant la présence d’un cervidé.

En passant, octobre et novembre sont les mois où les chevreuils se déplacent le plus souvent, car ils sont dans leur période d’accouplement. Restez à l’affut à l’aube et au crépuscule. Lorsque c’est possible, allumez vos feux de route afin de bien voir ce qui se trouve devant vous et sur les côtés de la chaussée.

Si vous tombez face-à-face avec un représentant de la faune, ralentissez afin de limiter l’impact, klaxonnez et faites clignoter vos phares si possible pour faire fuir l’animal, puis activez vos clignotants d’urgence pour avertir les autres automobilistes de la présence de l’animal.

Photo: Fox News

Que faire si l’inévitable se produit?

Un animal mort sur la route peut représenter un danger pour les autres automobilistes, d’où l’importance de le signaler rapidement. Au Québec, la loi vous oblige à déclarer l'accident au poste de police le plus près si l'animal pèse plus de 25 kilogrammes (selon votre estimation, car personne ne vous forcera à sortir une balance et à le peser!) Dans le doute, ne prenez pas de chance et contactez les autorités.

Sachez aussi que certains animaux doivent obligatoirement être déclarés auprès de la protection de la faune même s’ils pèsent moins de 25 kilogrammes, par exemple des ours noirs, des orignaux et des coyotes.

S’il s’agit d’un animal domestique ou de ferme, vous devez vous arrêter et tenter de trouver le propriétaire. Advenant que ce dernier ne soit pas présent sur les lieux, il faut signaler l’accident au poste de police le plus près.

Maintenant, pour ce qui est des dommages à votre véhicule, vous devez communiquer avec votre assureur dès que possible. Selon les protections inscrites à votre police d’assurance automobile, vous pourriez être indemnisé. Des travaux de réparation seront entrepris, sinon un remplacement dans le cas d’une perte totale.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Dossiers et conseilsAuto en panne : que devez-vous faire?
Les bonnes habitudes de conduite sur la route ne connaissent pas les saisons. En tout temps, tout lieu, il faut les adopter pour assurer notre propre sécurité et celle des autres. Et on ne parle pas uniquement quand le moteur fonctionne. Si votre auto est en panne, saurez-vous quoi faire?
Dossiers et conseilsPare-brise fissuré : que devez-vous faire?
Saviez-vous que votre pare-brise ne représente pas moins de 30 % de la structure de votre véhicule? Pas étonnant qu’il soit aussi important pour la sécurité des occupants. Lorsqu’un débris endommage cette composante, la protection des passagers peut être compromise. Par conséquent, une vitre avant fendue peut obstruer la vision …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires