Porsche 911 GT3 2022 : encore plus rapide sur le Nürburgring

6 minutes, 59 secondes et 927 millièmes. Voilà le chrono enregistré par le pilote d’essai Lars Kern au volant de la nouvelle Porsche 911 GT3 sur la boucle nord du circuit du Nürburgring, soit le mythique Nordschleife.

Cela signifie de facto que cette plus récente variante de la GT3 est plus rapide de 17 secondes au tour que celle de la génération précédente!

Comme toujours chez Porsche, l’arrivée de la huitième génération de la mythique 911 Carrera, répondant au nom de code 992, a ouvert le bal à une panoplie de nouvelles versions. Quelques moutures ont suivi au rythme d’un cycle bien établi chez la marque allemande. C’est maintenant au tour de la GT3, première déclinaison de type GT produite sur la base de cette 911 992, de voir le jour en respectant la tradition instaurée pour ce modèle, soit celle d’être animée par un moteur atmosphérique. L’autre constante chez Porsche, c’est que les ingénieurs fignolent tous les éléments et composantes de leurs voitures sport dans un objectif d’optimisation frisant l’obsession, et cette GT3 en est un bon exemple.

Toujours fidèle au moteur atmosphérique

Ce n’est pas un secret pour personne, la réglementation toujours plus stricte en ce qui a trait à la consommation et aux émissions fait en sorte que les jours des moteurs atmosphériques sont comptés. Toutefois, si les autres variantes de la 911 Carrera ont adopté la suralimentation par turbocompresseur, la GT3 de cinquième génération persiste et signe en tablant encore sur le moteur atmosphérique de type flat-six de 4,0 litres, dont la limite de révolutions est de 9 000 tours/minute et dont la puissance a été augmentée à 503 chevaux alors que le couple a été porté à 347 livres-pied.

Ce moteur exceptionnel est jumelé à deux boîtes de vitesses, au choix de l’acheteur. La boîte Sport PDK à double embrayage et à sept rapports est plus légère de 18 kilos, et peut être commandée par des paliers au volant ou par le levier de vitesses qui affiche un nouveau design ressemblant beaucoup à celui d’une boîte manuelle conventionnelle.

Photo: Porsche AG

Les puristes seront heureux d’apprendre que la boîte manuelle à six vitesses est toujours au programme. Cette boîte est choisie par 40% des acheteurs de GT3 à l’échelle mondiale, mais elle est encore plus populaire auprès de la clientèle nord-américaine où son adoption se chiffre à 70%. Avec la boîte PDK, le chrono du 0-100 km/h est établi à 3,4 secondes et la vitesse maximale est de 318 km/h. Avec la boîte manuelle, la vitesse de pointe est de 320 km/h, ce qui rend la voiture plus rapide que l’actuelle GT3 RS.

Photo: Porsche AG

Nouvelle suspension avant

Parmi les améliorations apportées au châssis, on note que les liaisons au sol du train avant prennent une nouvelle forme, puisque les jambes de force de la GT3 antérieure sont remplacées par une suspension à double levier triangulé adaptée de celle développée pour la 911 RSR de course victorieuse aux 24 Heures du Mans. Cette GT3 est la première 911 de série à être pourvue de ce type de suspension. On spécule, mais cette nouvelle suspension avant se retrouvera fort probablement sur les prochaines GT3 RS et GT2 RS...

Selon Andreas Preuninger, responsable du développement de la GT3 chez Porsche, cette suspension permet un guidage encore plus précis du train avant lors de l’entrée en virage, en plus d’offrir un meilleur niveau de confort sur les routes balisées puisque le temps de réaction des amortisseurs est inférieur à 10 millièmes de seconde.

Photo: Porsche AG

Direction active aux quatre roues de série

La suspension arrière demeure de type multibras, mais les éléments inférieurs adoptent maintenant des paliers de type uniball avec des bagues métalliques, plutôt qu’en caoutchouc rigide, tout comme sur l’actuelle GT3 RS.

Aussi, la nouvelle GT3 vient de série avec la direction active aux quatre roues, les roues arrière étant braquées jusqu’à deux degrés, soit en contre-phase avec les roues avant à basse vitesse et en phase lors de la conduite à haute vitesse, pour bonifier à la fois la maniabilité dans les virages serrés et la stabilité lors des manoeuvres à vitesses plus élevées.

Photo: Porsche AG

Prête pour la piste

Afin de réduire le poids non suspendu, les jantes en alliage sont de type center-lock, et les disques de frein avant sont plus légers de 17%, bien que leur diamètre soit passé de 380 à 408 millimètres.

Une monte pneumatique approuvée pour usage sur circuit est offerte en option, et la GT3 qui a roulé sous la barre des sept minutes sur le Nordschleife était justement chaussée de ces pneus Michelin Sport Cup 2R, dont la moitié de la bande de roulement ressemble beaucoup à celle d’un pneu slick de compétition.

D’ailleurs, à l’intention des acheteurs désireux d’exploiter le plein potentiel de leur GT3 sur circuit fermé, Porsche offre, en option, le Pack Clubsport comprenant une cage de sécurité certifiée, un harnais à six points d’ancrage pour le conducteur, un extincteur fixé dans l’habitacle ainsi qu’un interrupteur déconnectant la batterie.

Photo: Porsche AG

Aérodynamique à la fine pointe

La nouvelle Porsche 911 GT3 est dotée d’une aérodynamique à la fine pointe, dérivée de celle de la voiture de course 911 RSR, comportant un diffuseur arrière très efficace ainsi qu’un aileron arrière réglable sur quatre positions au moyen d’une clé Allen, alors que la lèvre et les déflecteurs avant sont également réglables sur quatre positions.

Il est donc possible de configurer la voiture avec appui maximal pour la conduite sur circuit ou d’adopter des calibrations en fonction d’un usage sur routes balisées. Tout cela fait en sorte que l’appui aérodynamique de la bagnole est augmenté de 50% par rapport au modèle antérieur avec les réglages d’usine, et de 150% à 200 km/h, lorsque la configuration circuit est choisie.

Photo: Porsche AG

Tout comme avec la GT3 antérieure, Porsche proposera aussi un ensemble Touring, sans aileron arrière, à l’intention de la clientèle qui veut rouler au volant d’une GT3 aux apparences plus discrètes.

Pas de doute possible, la nouvelle Porsche 911 GT3 est une sacrée machine de guerre. Voilà qui augure bien pour la suite des choses qui devrait prendre la forme d’une prochaine GT3 RS, tablant sur toutes les améliorations apportées à cette GT3…

En vidéo : on a conduit une Porsche 911 de 500 000 kilomètres

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsPorsche 911 GT3 Touring 2018 : tout est dans l’aileron
Mon collègue Gabriel Gélinas a eu récemment la chance d’assister au lancement de la plus bestiale des 911 GT3, la RS . L’expérience s’est déroulée sur le célèbre circuit de F1 de Nürburgring, ce qui représente sans aucun doute le rêve de tout amateur de bolides sport. Même si l’on …
Premiers contactsExclusif Porsche 911 GT3 RS 2019 - Née pour la piste
NÜRBURGRING (Allemagne) – Les 911 GT3 RS multicolores attendent dans les puits du circuit de F1 du Nürburgring sous un ciel ombragé. Je m’installe dans l’une d’elles et le rituel classique débute : ajustement du siège, de la colonne de direction et des rétroviseurs, avant de boucler la ceinture et …
BaladoLe patron de Porsche Canada s’ouvre sur l’avenir de la 911
Même une marque mythique comme Porsche n’échappe pas à la vague d’électrification qui frappe présentement l’industrie automobile. Après sa berline électrique Taycan , Porsche travaille actuellement au développement d’une version électrique Macan . À travers tout ça, la légendaire 911 demeure fidèle à ses origines, avec son moteur à essence …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires