Mercedes-AMG GLC 43 4Matic 2020 : faire flèche de tout bois

Points forts
  • Moteur performant
  • Boîte automatique efficace
  • Très bon comportement routier
  • Qualité de finition intérieure
Points faibles
  • Prix élevé
  • Tarif des options
  • Consommation élevée
  • Système MBUX complexe
Évaluation complète

Chez Mercedes-Benz, on compte désormais sept variantes possibles pour le VUS compact GLC, soit 4 déclinaisons à configuration conventionnelle et trois de style coupé. Question motorisations, le GLC ratisse large en offrant des moteurs dont la puissance est chiffrée de 255 à 503 chevaux, soit presque du simple au double, avec une échelle de prix conséquente variant de 49 940 à 93 000 $.

Dans cette gamme que l’on peut qualifier de pléthorique, le Mercedes-AMG GLC 43, animé par un V6 biturbo de 3 litres développant 385 chevaux, prend maintenant sa place juste au-dessous du délirant GLC 63, lequel compte sur un V8 biturbo de 4 litres (503 chevaux) qui était, jusqu’à tout récemment, l’unique variante AMG.

Un look très typé

Côté style, le GLC 43 reprend les codes de la division à haute performance de la marque à l’étoile. Calandre spécifique composée d’ailettes verticales, prises d’air noires, passages de roue échancrés et échappements à doubles tuyères répondent présents et confèrent à cette variante un look typé sport qui assure une filiation évidente avec le GLC 63 trônant au sommet de la pyramide.

Idem pour l’habitacle où la planche de bord du GLC 43 donne dans le style cockpit avec un volant multifonctions dont la jante comporte une section inférieure plate et un commutateur rotatif permettant de paramétrer rapidement le comportement routier du véhicule, ainsi que des touches pour régler la sonorité de l’échappement, entre autres.

L’assemblage est soigné, les matériaux sont de qualité et les rangements sont nombreux. La qualité graphique de l’interface MBUX impressionne avec ses deux écrans couleur. Un premier de 12,30 pouces localisé devant le conducteur et un second écran tactile de 10,25 pouces au centre du tableau de bord.

Photo: Mercedes-AMG

Ces écrans permettent divers affichages spécifiques aux variantes AMG, et le système MBUX peut être contrôlé de différentes manières, soit par le pavé tactile sur la console centrale, les boutons de commande au volant, par l’écran tactile lui-même ou par des commandes vocales.

En quelques mots, et bien qu’il soit utilisable de plusieurs façons, ce système demande un bon apprentissage avant d’en maîtriser toutes les possibilités et de trouver rapidement la meilleure méthode pour accéder aux fonctionnalités désirées. Pour se simplifier la vie en ce qui a trait à la connectivité, on peut toujours se rabattre sur Apple CarPlay et Android Auto.

Un peu moins de caractère que le GLC 63

Concernant les performances et la dynamique, le GLC 43 n’est pas aussi déjanté que le GLC 63, mais fait quand même preuve d’une volonté affirmée lors de l’accélération initiale. En écrasant l’accélérateur, on sent juste une très légère hésitation avant d’assister à l’entrée en scène des deux turbos, lesquels permettent au moteur de livrer son couple de façon très linéaire et de lancer le GLC 43 vers l’avant avec une trame sonore fort satisfaisante, même si elle n’est pas aussi évocatrice que celle du V8 biturbo logeant dans le GLC 63.

La motorisation est complétée par un rouage intégral priorisant la livrée du couple au train arrière par l’entremise d’une boîte automatique à neuf rapports pouvant être contrôlée en mode manuel. Contrairement à plusieurs boîtes qui passent au rapport supérieur lorsque le régime moteur maximal est atteint, même en mode manuel, celle du GLC 43 demande un peu plus d’attention de la part du conducteur puisqu’elle ne changera pas automatiquement de rapport même lorsque le moteur atteint le rupteur. Soyez-en avisé.

Photo: Mercedes-AMG

Notre consommation moyenne observée s’étant chiffrée à 13,5 litres aux 100 kilomètres, on ne peut que conclure que nous avons pleinement profité du potentiel de performance du GLC 43.

Le Mercedes-AMG GLC 43 4Matic est doté de série d’une suspension pneumatique à amortissement piloté paramétrable sur trois modes : Confort, Sport ou Sport Plus. Le comportement routier de ce VUS compact varie beaucoup en fonction du mode sélectionné. Néanmoins, même en mode Confort, on ressent un peu trop bien les secousses des joints de dilatation.

En mode Sport Plus, le GLC 43 fait preuve d’une belle hargne en virage rapide sur chaussée dégagée, sans toutefois se montrer aussi efficace qu’un Porsche Macan aux spécifications comparables.

En fin de compte, le GLC 43 est un VUS compact qui allie luxe et sportivité de manière brillante. Il faut cependant faire preuve de retenue lors de la sélection des équipements et accessoires offerts en option, lesquels peuvent vite faire gonfler la facture, ce qui est souvent le cas chez les marques de luxe allemandes.

À ce sujet, le prix de base d’un GLC 43 est de 64 400 $, mais la facture de notre modèle d’essai était de 86 300 $. C’est beaucoup, mais le GLC 43 réussit à s’imposer comme un choix avisé pour l’acheteur qui veut compter sur un niveau de performances satisfaisant sans tomber dans l’excèsavec un GLC 63 AMG.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesLe Mercedes-AMG GLC 43 revient plus puissant pour 2020
Comme vous le savez sans doute, le Mercedes-Benz GLC a été modernisé pour 2020 , tant le VUS que le Coupé. Nous les avons essayés en Allemagne dernièrement et ils nous ont vraiment séduits, en particulier l’irrésistible GLC 63 S 4MATIC+ . Si vous recherchez une option de performance plus …
Premiers contactsMercedes-Benz GLC 2020 : un bon coup de jeune
FRANCFORT, Allemagne – Pas question pour Mercedes-Benz de lever le pied ou de s’asseoir sur ses lauriers concernant les utilitaires sport compacts de luxe, une catégorie toujours en croissance galopante. Surtout que les GLC sont les plus populaires des sept séries d’utilitaires qu’offre le doyen des constructeurs et qu’ils se …
Premiers contactsMercedes-AMG GLC 63 S 4MATIC+ 2018 : missile familial
STUTTGART (Allemagne) — Vu la popularité grandissante des produits AMG, au Canada en particulier, il n’est pas surprenant de voir Mercedes-Benz concocter des versions à hautes performances de tous ses modèles. Ou presque. Et puisque le marché nord-américain en général s’achète des petits VUS en quantité industrielle, c’était écrit dans …
FrancfortLe Mercedes-Benz GLC F-CELL arrive à Francfort
La semaine prochaine, Francfort sera l’hôte de nombreux dévoilements très attendus dans le monde de l’automobile. Chaque année, on nous présente les nouvelles tendances et les développements technologiques de l’heure. Rassurez-vous, cette année ne fera pas exception! Mercedes-Benz nous présentera les fruits d’un projet s’étant étalé sur près de 30 …
Premiers contactsBMW X5 M et X6 M 2020 : les monstres gentils
PHOENIX, Arizona - La fiche technique du X5 M est presque intimidante, à l’image de ses ailes élargies, de ses gros pare-chocs et de ses grandes roues. Imposant par sa taille, le nouveau VUS signé BMW impressionne aussi par ses performances. Sous le capot, le gros V8 biturbo de 4,4 …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires