Kia Sportage 2019: Plus sportif qu’utilitaire

Kia a vraiment dans la qualité de fabrication de ses véhicules au cours de la dernière décennie. Et le Sportage 2019 en est un excellent exemple.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Devant faire face à plusieurs concurrents à la réputation déjà bien établie, le Kia Sportage mise sur une interminable liste d’options et sur un prix de base agressif pour se faire valoir.

Le Sportage n’est pas un joueur de premier trio dans le créneau des VUS compacts. Largement dominé au chapitre des ventes par de gros noms comme le Honda CR-V, le Toyota RAV4 et le Nissan Rogue, le petit VUS coréen demeure tout de même une alternative intéressante aux géants japonais.

Pour compenser une notoriété inférieure à celle de ses concurrents, Kia met le paquet sur les accessoires offerts à bord du Sportage. Mais surtout, il propose un produit bien construit qui a très peu à envier aux leaders de sa catégorie en matière de conduite et d’assemblage. Rien à voir avec les Kia des années 90 et même du tournant du millénaire.

Un moteur turbo qui coûte cher

Kia a vraiment progressé dans la qualité de fabrication de ses véhicules au cours de la dernière décennie. Et le Sportage 2019 en est un excellent exemple.

Dès les premiers tours de roue, le petit VUS surprend par une direction étonnamment communicative, un attribut très rare dans cette catégorie. L’utilisation d’une boîte automatique à six rapports au lieu d’une boîte à variation continue (CVT) contribue aussi à faire du Sportage un bolide qui, malgré sa vocation utilitaire, n’est franchement pas désagréable à conduire.

Là où Kia gagne vraiment des points, c’est avec le moteur turbocompressé de 2,0 litres monté dans le modèle SX, le plus cossu du lot. Avec une écurie de 237 chevaux et un couple de 260 livres-pied, on commence à jaser. Même si la mécanique de base, un bloc atmosphérique de 2,4 litres, fait un bon travail avec ses 181 chevaux, la variante turbo est sans contredit un ajout intéressant à la gamme du Sportage.

Par contre, préparez-vous à sortir le chéquier... Avec un prix frôlant 40 000 $, on est à des années-lumière du prix de base si alléchant que Kia n’hésite pas à brandir à coup de campagnes publicitaires.

Le Sportage accueille ses passagers dans un habitacle bien fini où les plastiques durs sont en voie de disparition. Même avec une version de base beaucoup moins chère que celle de ses rivales, le Sportage propose de série des jantes en alliage de 17 pouces, des sièges chauffants à l’avant et des phares antibrouillards.

Certes, cette variante LX est un peu dénudée avec son minuscule écran tactile de cinq pouces, mais avec les EX et SX, la taille de l’écran passe à sept pouces et devient compatible avec Android Auto et Apple CarPlay.

La version EX, juste au-dessus de la variante de base, est celle qui vous en offre le plus pour votre argent. Elle propose notamment le rouage intégral, le déverrouillage sans clé avec démarrage par bouton-poussoir, une sellerie en cuir et même un volant chauffant. Ne lui manque que le moteur turbo!

L’aspect utilitaire négligé

Côté conduite, le Sportage n’a rien à envier aux modèles qui, pourtant, le dominent au chapitre des ventes. Mais malheureusement pour Kia, son VUS compact a deux lacunes que l’on peut difficilement pardonner à un véhicule de cette catégorie.

La première, c’est l’espace de chargement dans le coffre. Avec 868 litres disponibles (1 703 litres une fois la banquette arrière rabattue), le Sportage fait nettement moins bien que le Honda CR-V et le Toyota RAV4. On achète un véhicule comme ça parce que l’on veut de l’espace, et négliger cet aspect est assurément l’une des pires erreurs de Kia dans la conception de ce modèle.

L’autre gros défaut du Sportage, c’est sa consommation d’essence. Associé au rouage intégral, le moteur de base affiche une moyenne combinée ville/route de 10,5 L/100 km. Avec le moteur turbo de la version SX, c’est encore moins reluisant à 11,1 L/100 km. On est bien loin des 8,0 L/100 km du Honda CR-V ou même des 9,5 L/100 km du Toyota RAV4.

Pour la version turbo, on peut pardonner une consommation plus élevée. Les performances viennent excuser cette lacune. Avec la motorisation de base, toutefois, il n’y a aucune raison de ne pas enregistrer une consommation similaire à celle de ses concurrents. Surtout à une époque où les pétrolières s’amusent à jouer au yo-yo avec le prix de l’essence.

Avec le Sportage 2019, Kia propose un véhicule bien construit avec une liste d’accessoires très garnie. La consommation de carburant et le manque d’espace de chargement sont par contre deux aspects sur lesquels le constructeur devra travailler s’il veut faire du Sportage une réelle menace à ses rivaux japonais.

Feu vert

  • Système multimédia convivial
  • Bonne garantie de base
  • Moteur turbo performant
  • Équipement complet

Feu rouge

  • Espace de rangement limité dans le coffre
  • Consommation élevée
  • Prix de la version SX tiré par les cheveux

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesExclusif Le Kia Seltos sera vendu chez nous
En juin dernier, Kia dévoilait le Seltos, un nouveau véhicule utilitaire sport sous-compact. À ce moment, le constructeur disait étudiait la possibilité de commercialiser ce nouveau modèle au Canada. Voilà qu’en marge du lancement de la Kia Forte5 2020 , Le Guide de l’auto a appris que le Seltos sera …
Commentaires