Les très exclusives Ferrari Monza SP1 et Monza SP2 dévoilées

Le célèbre constructeur d’exotiques a dévoilé un nouveau concept de voitures qui rendra non seulement hommage aux modèles du passé, mais qui représentera les ultimes bagnoles de collection pour les clients fidèles de la marque.

Cette nouvelle série de voitures s’appelle Icona, signifiant évidemment icône, et les deux premières voitures de cette série ont été présentées cette semaine à Maranello. Il s’agit de la Monza SP1 et de la Monza SP2. Ces bolides sont inspirés des voitures de course Ferrari de type « barchetta » des années 50, notamment la 166 mm 1948, la 750 Monza 1954 et la 860 Monza 1956. En passant, barchetta ou « petite barque » est un terme utilisé par les constructeurs italiens pour qualifier leurs petites voitures sport biplaces avec un toit décapotable, ou sans toit.

La 166 MM était équipée d’un moteur V12 de 2,0 litres, alors que les 750 et 860 misaient sur des motorisations à quatre cylindres de 3,0 et 3,4 litres, respectivement. Dans le cas des SP1 et SP2, on a choisi le V12 atmosphérique de 6,5 litres de la marque, produisant un ronflant 810 chevaux métriques et un couple de 530 livres-pied, permettant aux deux voitures d’accélérer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes. Ou, si l’on préfère, de 0 à 200 en 7,9 secondes.

La SP1 est équipée d’un seul siège, alors que la SP2 en compte deux. Ferrari promet une expérience de conduite que seule une monoplace de F1 ne peut livrer. Les deux voitures Icona utilisent la fibre de carbone dans leur construction afin de réduire leur poids – 1 500 kg pour la SP1, 1 520 kg pour la SP2 – et ne possèdent ni toit ni pare-brise.

Avec la collaboration de marques de luxe Loro Piana et Berluti, Ferrari a conçu des accessoires pour le conducteur assortis aux deux bolides, dont une combinaison de course, un casque et des gants, un foulard, un chandail et des souliers.

Combien coûteront les Ferrari Monza SP1 et de la Ferrari Monza SP2? Ce détail n’a pas été divulgué, mais on s’attend à un montant tout à fait démesuré, ce qui plaira certainement aux riches collectionneurs.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2018Ferrari GTC4Lusso 2018: Atmo ou turbo?
Signe des temps, Ferrari accélère son passage à l’ère turbo. Après la 488 GTB à moteur suralimenté par turbocompression, qui a succédé à la 458 Italia à moteur atmosphérique, c’est au tour de la GTC4Lusso T d’adopter un V8 turbocompressé en complément, et non en remplacement, de la GTC4Lusso à …
2018Ferrari 812 2018: Le dernier chant du V12?
Les passionnés de la célèbre marque italienne scrutent à la loupe les moindres nouveautés et cette année, ils ont de quoi s’occuper puisqu’on a droit à plusieurs changements. La Ferrari F12berlinetta tire sa révérence, après cinq ans de commercialisation, pour faire place à la dernière-née des voitures au cheval cabré, …
Voitures anciennesEnzo Ferrari, l’homme qui a créé le rêve automobile
L’histoire de Ferrari est fabuleuse et riche. Il y a l’histoire de son créateur, celle des voitures de route, celle des voitures de course, celle des légendaires pilotes qui les ont amenées à la marche la plus haute de tous les podiums et celle de son influence colossale sur l’industrie.
Nouveaux modèlesFerrari SP3JC : le plus récent projet de la marque
Le mois dernier, le constructeur italien a publié quelques photos de sa dernière création, une voiture unique commissionnée par un client fidèle. La Ferrari SP3JC représente, dit-on, « l’expression maximale de la conduite sans toit, en hommage aux spiders à moteur V12 des années 50 et 60. » Plus de …
Commentaires