Acura MDX 2018: L’arrivée de l’hybride

Le MDX Sport Hybrid permet de bonifier la consommation en ajoutant trois moteurs électriques au V6 thermique.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Les modèles RDX et MDX représentent à eux seuls près de 60% des ventes d’Acura au pays. Pour vous donner une idée, Acura a vendu plus d’utilitaires MDX en 2016 que de voitures ILX qui sont pourtant les moins chères de la marque. En 2017, Acura a ajouté une nouvelle version Sport Hybrid qui vient rejoindre la version conventionnelle de la gamme MDX. C’est donc avec une offre doublée que le MDX affronte maintenant la concurrence, quoique la diffusion du modèle à motorisation hybride sera plus limitée que celle du MDX à moteur à essence.

Le style du MDX a évolué l’an dernier avec l’abandon de la calandre en forme de décapsuleur au profit d’une nouvelle partie avant au design plus courant. Ce look est partagé par les deux variantes du MDX, tout comme le design de l’habitacle qui propose le même volume d’espace intérieur et la même polyvalence, la petite batterie lithium-ion de 1,3 kilowatt/heure du modèle hybride étant logée sous la console centrale. L’un des points faibles du MDX est son système multimédia à deux écrans qui comporte une molette rotative ainsi que plusieurs boutons de commande dont le fonctionnement n’est pas intuitif et dont la qualité graphique laisse vraiment à désirer. En plus, les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto ne sont tout simplement pas disponibles. À revoir complètement.

Trois moteurs électriques

La motorisation du Sport Hybrid se démarque de celle du MDX ordinaire de plusieurs façons. Dans un premier temps, le V6 de 3,5 litres de la version conventionnelle est remplacé par un V6 de 3,0 litres et trois moteurs électriques sont ajoutés à la chaîne de traction. Le premier est logé à même la boîte automatique à sept rapports et développe l’équivalent de 47 chevaux, alors que les deux autres, d’une puissance analogue à 36 chevaux chacun, sont montés sur le train arrière. La puissance totale de l’ensemble est chiffrée à 321 chevaux, soit 31 de plus que le moteur du MDX. Précisons également que le MDX est équipé d’une boîte automatique à neuf rapports alors que celle du modèle Sport Hybrid en compte sept.

Cette chaîne de traction permet au Sport Hybrid de bonifier la consommation de plus de 30% et d’améliorer la dynamique en virage. En mettant les moteurs électriques accolés au train arrière à contribution, le MDX Sport Hybrid augmente la vitesse de rotation de la roue extérieure en virage et ralentit la roue intérieure par l’application d’un couple négatif. Le résultat, c’est que le MDX Sport Hybrid s’inscrit plus rapidement en virage, le fonctionnement de ce système étant d’une fluidité remarquable.

La chaîne de traction permet également de décoller silencieusement en mode électrique seulement si l’on est délicat avec l’accélérateur, et l’allumage du moteur V6 est parfois coupé lorsque l’on roule à vitesse de croisière. Seule ombre au tableau, le rayon de braquage du MDX demeure très grand à cause du positionnement latéral du V6 sous le capot des deux variantes, ce qui vient parfois compliquer les manœuvres de stationnement.

Un comportement routier homogène

La version conventionnelle poursuit sa route en 2018 et continue d’adopter un comportement routier axé davantage sur le confort et le silence de roulement que sur la dynamique. Par ailleurs, la boîte automatique à neuf rapports pourrait se montrer plus discrète. Pendant mon essai du MDX Elite, j’ai également conduit un Mazda CX-9 pour fins de comparaison, et ce dernier s’est avéré beaucoup plus agréable à conduire. Tous les MDX possèdent une panoplie de systèmes de sécurité avancés intégrant capteurs et radars qui permettent aussi de garder le véhicule dans sa voie, tant et aussi longtemps que les lignes peintes sur la chaussée sont visibles et que lesdits capteurs et radars ne sont pas obstrués par la neige et la gadoue.

En bref, le choix du MDX Sport Hybrid sera motivé par sa consommation réduite et par sa dynamique relevée d’un cran par rapport au MDX ordinaire. Cependant, la capacité de remorquage est une considération qui peut affecter le choix du modèle, le MDX conventionnel pouvant remorquer jusqu’à 5 000 livres ou 2 268 kilogrammes (avec l’équipement approprié) alors que le remorquage n’est tout simplement pas recommandé pour la version Sport Hybrid.

En conclusion, le MDX gagne des points en raison de son échelle de prix inférieure à celle des luxueux VUS allemands, de sa dotation complète d’équipement, et de l’ajout du modèle à motorisation hybride. Ce n’est cependant pas le plus dynamique du lot, et le prestige de la marque Acura n’est pas égal à celui d’une marque allemande.

Feu vert

  • Échelle de prix concurrentielle
  • Rouage intégral efficace
  • Technologie de pointe (Sport Hybrid)
  • Confort de roulement
  • Dotation de série relevée

Feu rouge

  • Puissance un peu juste (MDX conventionnel)
  • Accès difficile à la troisième rangée de sièges
  • Grand rayon de braquage
  • Poids élevé

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsFord Edge ST 2019 : nous en sommes rendus là
SALT LAKE CITY, Utah – En tant que journalistes, il est de notre devoir de mettre de côté les opinions subjectives et de prioriser l’objectivité. Mais il arrive des moments où il est difficile de garder notre sang-froid tellement le sujet couvert est outrageux. Prenons le véhicule à l’essai ici, …
Commentaires