Volvo XC60 2018: L’éternité c’est long, surtout vers la fin

Le XC60 est un pur produit Volvo. Sécurité, design et confort font partie de ses points forts, alors que la dynamique est un peu en retrait.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

« L’éternité c’est long, surtout vers la fin » est une citation attribuée au cinéaste américain Woody Allen, et elle trouve tout son sens dans le cas du XC60, lequel fait finalement l’objet d’une refonte complète après une longue carrière débutée en 2010 et au cours de laquelle il s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Côté style, le XC60 ajoute une touche de dynamisme au look épuré typique de la marque suédoise par l’adoption d’une partie avant plus agressive, de phares de jour en forme de marteau de Thor et de l’angle plus prononcé de son pare-brise. Tout comme les XC90, S90 et V90, le XC60 est élaboré sur la plate-forme Scalable Platform Architecture (SPA) et le nouveau modèle est plus long de 44 millimètres, plus large de 11 millimètres et moins haut de 55 millimètres que le modèle précédent, rendant ses proportions plus élégantes.

Comme il s’agit d’un Volvo, le XC60 inaugure de nouveaux dispositifs de sécurité, comme le système appelé « prévention de changement de voie sur la voie opposée », qui aide le conducteur à éviter une collision frontale décalée avec un véhicule circulant en sens inverse. Ce système, actif entre 60 et 140 kilomètres/heure, alerte le conducteur et déclenche l’assistance à la direction pour replacer le véhicule sur sa trajectoire et ainsi éviter la collision. Volvo propose également, en option, l’ensemble Convenience qui comprend le système Pilot Assist. Comme son nom l’indique, ce système « aide » le conducteur en contrôlant l’accélération, le freinage et la direction. Les ingénieurs de la marque précisent qu’il s’agit d’une fonction d’assistance, et non de conduite autonome, et que la voiture alertera l’automobiliste si ce dernier ne tient pas le volant en mains.

Un look haut de gamme

L’habitacle du nouveau XC60 rappelle celui du XC90 puisque l’écran tactile, le volant, la console centrale ainsi que le bouton de démarrage et le sélecteur de mode de conduite, tous deux réalisés en aluminium cranté, sont identiques sur les deux VUS. Dès le premier coup d’œil, on remarque que le look de l’habitacle fait nettement plus luxueux, ce qui permet au XC60 de combler le gouffre qui le séparait des ténors allemands du créneau à ce chapitre. Les livrées Inscription sont dotées de très belles appliques de bois Driftwood de couleur grise, avec une touche d’argent, dont la pièce reliant la console centrale à l’extrémité droite du côté passager est produite d’un seul morceau, ce qui témoigne d’un souci évident pour la qualité de la finition intérieure.

L’écran tactile en couleurs et le système multimédia Sensus, inauguré sur le XC90, reprennent du service dans le XC60 et les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto sont de série sur les modèles vendus au Canada. Les places arrière offrent un excellent dégagement pour les jambes des passagers qui y prendront place et cela explique, en partie, pourquoi l’espace cargo est réduit de 50 litres par rapport aux rivaux directs. Un examen approfondi révèle l’existence de deux compartiments permettant d’y ranger des tablettes électroniques, une touche qui sera appréciée par les jeunes familles.

Trois moteurs au programme

Les moteurs qui animent le XC60 sont les mêmes que ceux sous le capot du XC90 et ils sont tous jumelés à une boîte automatique à huit rapports ainsi qu’au rouage intégral, de série au Canada. Au volant de la version T6, équipée de la suspension pneumatique offerte en option, on s’aperçoit que le XC60 accélère avec un très bel aplomb malgré son poids plus élevé que celui de certains véhicules concurrents, le Audi Q5 notamment.

Le sélecteur de mode de conduite en compte quatre dont Dynamic, qui paramètre la réponse à la commande des gaz, ainsi que la direction et le freinage, afin d’assurer une conduite plus sportive. Malgré cela, il devient évident que le comportement routier du XC60 est plus axé sur le confort que sur la dynamique. La tenue de route est bonne, le comportement est sûr et prévisible, mais le XC60 ne vous invite pas vraiment à le conduire de façon sportive.

Le bilan de fiabilité des modèles Volvo est à la hausse, comme en témoigne le classement de la marque suédoise, puisqu'elle se situe maintenant au-dessus de la moyenne, selon l’étude Vehicle Dependability Study (VDS) 2017 de la firme spécialisée J.D. Power and Associates, laquelle mesure la fiabilité des véhicules après trois ans d’usage; elle était classée sous la moyenne de l’industrie automobile au cours des années précédentes.

Au final, le XC60 est un pur produit Volvo. Sécurité, design et confort font partie de ses points forts, alors que la dynamique est un peu en retrait comparativement à certains véhicules concurrents, dont le Audi Q5 et le BMW X3.

Feu vert

  • Systèmes de sécurité de pointe
  • Gamme complète
  • Rouage intégral de série
  • Qualité de finition intérieure
  • Très bon niveau de confort

Feu rouge

  • Prix élevés (Inscription T8)
  • Tarifs des options
  • Dynamique en retrait par rapport à certains concurrents
  • Fiabilité perfectible

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsVolvo V60 2019 : une très belle bagnole suédoise
BARCELONE (Espagne) – Les familiales font partie de l’ADN de Volvo et ce type de véhicule demeure populaire en Europe et dans certains autres marchés. Voilà pourquoi l’arrivée d’une nouvelle V60 représente un moment fort pour la marque suédoise, ce modèle entreprenant sa commercialisation avant celle de la berline S60 …
Commentaires