www.piècesvertes.com, des pièces recyclées… autrement

L’Association des recycleurs de pièces d’autos et de camions au Québec (ARPAC) existe depuis le début des années 70. Cette association a été fondée par un groupe de recycleurs passionnés, conscients que leur secteur était considéré comme un parent pauvre de l’industrie automobile. Toute petite à ses débuts, l’ARPAC compte aujourd’hui 80 membres répartis à travers le Québec.

En s’associant, les recycleurs se sont dotés d’un code d’éthique très sérieux. Alors qu’autrefois le respect de l’environnement n’était qu’un vague concept, il en va bien autrement aujourd’hui et chaque recycleur doit se soumettre à des règles très strictes, autant au chapitre de l’environnement qu’à celui du fonctionnement interne. On est loin de la «cour à scrap» d’il y a quelques décennies!

www.piecesvertes.com

Mais certains recycleurs sont allé encore plus loin en fondant www.piecesvertes.com. Ce nouveau réseau est composé de 34 membres, aussi membres de l’ARPAC, et priorise la vente de pièces usagées sur Internet. Comme le mentionne le site www.piecesvertes.com, ce réseau «aborde l'industrie du recyclage automobile sous un nouvel angle, celui de la récupération totale, de la fin du gaspillage et surtout, sensibilise la population à la colossale perte que constituent les résidus non utilisés des voitures.»

Bien peu de gens s’en rendent compte mais chaque fois qu’une pièce usagée est vendue, c’est une pièce neuve de moins qui sera produite. Donc, moins de matière première à extraire du sol, moins d’énergie, souvent polluante, requise pour la fabriquer, moins d’essence dépensée pour l’amener jusqu’au magasin… Aussi, le recyclage d’une pièce allonge sa durée de vie, alors qu’elle aurait pu se retrouver au dépotoir.

Les pièces de carrosserie venues par www.piecesvertes.com sont garanties à vie et les pièces mécaniques le sont pour un an. Cette garantie n’est que de 90 jours chez la plupart des autres recycleurs.

Le futur en tête

En s’associant au Projet Corvette 1968, www.piecesvertes.com ne fait pas seulement que promouvoir ses pièces recyclées, autant pour les voitures ou les camions récents qu’anciens. Le réseau embrasse aussi la cause pour laquelle nous restaurons notre Corvette, celle des enfants qui ont droit à un bel avenir. Cet avenir, il se fabrique chaque jour en donnant aux jeunes les moyens nécessaires pour grandir dans un monde plus écologique. Merci www.piecesvertes.com!

Vous aussi pouvez aider la cause des jeunes en vous procurant, au coût de 20$, un billet vous donnant la chance de gagner notre Corvette 1968. Elle fera l’objet d’un tirage à la fin du Salon International de l’auto de Montréal en janvier 2018 et tous les profits recueillis grâce à la vente des billets seront remis à des fondations ayant à cœur le bien-être des jeunes.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Voitures anciennesProjet Corvette 1968 : tout baigne dans l'huile. Ou presque.
La restauration d’une automobile est constituée d’une infinité de détails, certains visibles, la plupart bien camouflés. Plusieurs ne touchent même pas la voiture. Car pour parvenir à un résultat parfait, il faut des heures de préparation, de planification, de vérifications, d’appels. Des dizaines, que dis-je des centaines, de courriels entre …
Voitures anciennesProjet Corvette 1968 : aux quatre coins du Québec
L’été dernier, LC Média, l’éditeur du Guide de l’auto , s’est porté acquéreur d’une Chevrolet Corvette 1968 et s’est associé avec l’École des métiers de l’équipement motorisé de Montréal, ainsi qu’avec d’autres partenaires pour sa restauration. Et cette restauration devra être parfaite puisque nous ferons tirer la voiture au Salon …
Voitures anciennesProjet Corvette 68… Coup d’envoi!
En janvier dernier, à la fin du Salon International de l’Auto de Montréal, le Guide de l’auto faisait tirer une Mustang 1967, restaurée grâce aux bons soins des étudiants et des professeurs de l’école des métiers en équipement motorisé de Montréal (ÉMÉMM). Cette aventure, qui s’est terminée par la remise …
Commentaires