Lexus LC 500h 2018 à l’Écorandonnée de l’AJAC

Chaque année, lors de l’Écorandonnée, un événement d’écoconduite organisé par l’Association des journalistes automobile du Canada, on se retrouve avec un mélange quelque peu éclectique de véhicules. Outre les petites voitures hybrides et électriques, on a eu droit par le passé à des camionnettes, des décapotables et des grandes berlines de luxe.

Pour l’édition 2017, Lexus a décidé d’y inscrire son modèle hybride le plus récent, et non le moindre. Il s’agit de la Lexus LC 500h 2018, un luxueux coupé grand tourisme qui affiche un PDSF de 118 750 $ avant les frais de transport et de préparation.

La LC 500 est équipée d’un V8 de 5,0 litres qui développe 471 chevaux et un couple de 398 livres-pied. Toutefois, la LC 500h mise plutôt sur une motorisation hybride consistant d’un V6 de 3,5 litres, de deux moteurs électriques ainsi que d’une boîte automatique à variation continue à multiples étapes. En gros, cette boîte simule la sensation d’une automatique conventionnelle à dix rapports. La puissance combinée de cette motorisation est de 354 chevaux, acheminés aux roues arrière.

Photo: AJAC

Bien qu’elle ne soit pas aussi rapide que sa sœur non hybride, la LC 500h offre tout de même des performances intéressantes. Il faut dire que le poids de la voiture, à 2 012 kilogrammes, n’aide pas vraiment, mais le constructeur avance tout de même un 0 à 96 km/h (0-60 mi/h) en 4,7 secondes.

Lors de l’Écorandonnée, j’ai pu conduire la LC 500h, sur un court trajet, mais qui m’a permis de constater à quel point la voiture est raffinée, solide et confortable. L’habitacle beige de notre voiture à l’essai, avec son mélange opulent de cuir et d’Alcantara, se marie parfaitement bien au design élégant. La version hybride comprend de série le Groupe performance, une option de 13 500 $ sur la LC 500 « ordinaire ». Ce groupe inclut un toit en fibre de carbone, des sièges sport, une direction active aux quatre roues, un différentiel arrière à glissement limité, des roues de 21 pouces et un aileron arrière actif.

Bref, un grand coupé au confort exceptionnel, du moins, pour les passagers avant. Les sièges arrière sont plutôt symboliques, avec un espace pour les pieds quasi inexistant et un dégagement pour la tête très limité. Le coffre est également très petit, avec un volume de 130 litres (contre 172 pour celui de la LC non hybride).

En mode Sport+, la sonorité de la motorisation se fait entendre. Par contre, il s’agit d’un vrombissement simulé comme beaucoup de constructeurs se font plaisir à mettre au point depuis quelques années.

Qu’importe. En optant pour la version hybride, on s’assure aussi une économie d’essence beaucoup plus élevée qu’avec le V8 à essence du coupé LC 500. En effet, Lexus estime la consommation ville/route de la LC 500h à 8,9/7,0 L/100 km, pour une cote combinée de 8,0. La LC 500 elle, consomme 12,2 L/100 km en conduite mixte.

Mon trajet au volant de la LC 500h s’est effectué principalement sur la grand-route, entre Saint-Jovite et Sainte-Adèle. En conservant une vitesse de croisière entre 90 et 100 km/h, j’ai obtenu une moyenne de 7,0 L/100 km. Au bout des deux jours de conduite de l’Écorandonnée, la Lexus a consommé une moyenne globale de 7,0 L/100 km, soit un litre de moins que sa cote mixte ville/route. Pas mal du tout pour une grosse voiture de luxe avec plus de 350 chevaux sous le capot.

À lire aussi :

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2017Lexus LC 2017: Aux trousses des sportives de grand tourisme
Dans sa mission de ne plus jamais être associée au qualificatif de « véhicules endormants », Lexus a réussi tout un exploit ces dernières années en dynamisant complètement sa gamme. Après avoir percé le segment des superbolides avec sa LFA, il y a quelque temps, Lexus passe à une nouvelle …
Premiers contactsLexus LC 2018 : la renaissance de Lexus
SÉVILLE (Espagne) – Le coupé LC, décliné en LC 500 à moteur V8 atmosphérique et en LC 500h à motorisation hybride, n’est pas seulement un nouveau coupé sport pour la marque, mais symbolise aussi la renaissance de Lexus. Lors d’une visite au Concours d’élégance de Pebble Beach en 2011, Akio …
ActualitéRumeurs: un nouveau moteur de 600 chevaux pour la Lexus LC F
Le nouveau « grand coupé » de Lexus, la LC 500, et sa sœur hybride, la LC 500h, ont fait leur entrée par la grande porte dans le monde de l’automobile, impressionnant plusieurs experts. Dans le cœur des amateurs d’automobiles, même constat. Enfin, une marque japonaise qui ose quelque chose …
EssaisLexus LC 500h 2018 : des lignes spectaculaires!
Pas facile de rivaliser dans le créneau des voitures de luxe face à un trio germanique au sommet de son art, soit Audi, BMW et Mercedes-Benz. Lincoln, Acura, Cadillac et Infiniti ont certes quelques modèles qui font bonne figure, mais on est loin de pouvoir se vanter d’une gamme aussi …
Premiers contactsLexus LS 500 2018 : plus racée et plus dynamique
SAN FRANCISCO (Californie) – L’arrivée de la toute première génération de la Lexus LS vers la fin de 1989 a eu l’effet d’un électrochoc dans le créneau des berlines de luxe, dominé outrageusement à cette époque par les constructeurs allemands. Avec sa conception de qualité, son soin obsessif du détail, …
Commentaires