Lexus LS 500h et LS 500 F SPORT 2018 : deux variantes moins affûtées

Points forts
  • Nouvelle plate-forme très rigide
  • Confort et silence de roulement
  • Ligne plus sportive
  • Sièges confortables
  • Dynamique plus relevée
Points faibles
  • Poids élevé
  • Hybride classique non-rechargeable (LS 500h)
  • Moteur manque de caractère (LS 500h)
  • Motorisation identique à la LS 500 (F Sport)
  • Système Remote Touch peu convivial
Évaluation complète

SAN FRANCISCO (Californie)En marge du lancement de la nouvelle Lexus LS de cinquième génération, nous avons aussi pu faire l’essai des modèles LS 500h à motorisation hybride et LS 500 F SPORT, deux variantes nettement moins satisfaisantes que la LS 500.

La LS 500h reprend exactement la même motorisation que celle du récent coupé Lexus LC 500h à motorisation hybride, laquelle est composée d’un V6 atmosphérique de 3,5 litres et d’un moteur électrique qui développe une puissance totale de 354 chevaux et un couple maximal de 261 livres-pied. Tout comme le coupé LC 500h, la LS 500h est équipée de la nouvelle boîte automatique répondant à l’appellation Multi-Stage Hybrid qui est composée d’une boîte CVT avec deux moteurs électriques ainsi que d’une boîte automatique à quatre rapports. Il s’agit donc de deux transmissions travaillant de concert pour reproduire l’effet d’une boîte à dix rapports.

Une motorisation peu convaincante

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette motorisation hybride ne cadre pas parfaitement avec la vocation de grand luxe de la LS 500h. En accélération franche, le son du moteur thermique manque à la fois de caractère et de raffinement, ce qui est franchement décevant. Autant la sonorité du V6 biturbo de la LS 500 est bien affirmée, autant celle du V6 atmosphérique de la LS 500h déçoit.

Comme la LS 500h est plus lourde et moins puissante que la LS 500, cela affecte inversement les performances avec un 0-100 km/h chiffré à 5,5 secondes, soit presque une seconde de plus que la LS 500. La boîte automatique Multi-Stage Hybrid manque aussi de pertinence en conduite sportive avec une réactivité très artificielle, mais elle permet tout de même de bonifier la consommation en conduite normale avec une cote moyenne de 9,1 litres aux 100 kilomètres. En clair, ne conduisez pas la LS 500h avec enthousiasme afin d’éviter la déception.

Photo: Lexus

Une motorisation hybride, mais non rechargeable

L’autre bémol, et il est de taille, c’est que la Lexus LS 500h 2018 n’est qu’une hybride classique et non pas une hybride rechargeable. À ce chapitre, la LS 500h accuse un grand retard par rapport à deux rivales allemandes à motorisation hybride rechargeable, soit la BMW 740Le et la Mercedes-Benz S 560e, récemment dévoilée au Salon de Francfort et qui vient remplacer la S 550e présente depuis 2016. Les deux autos de grand luxe permettent la recharge sur secteur, assurant une plus grande mobilité électrique. Bref, on s’attendait à mieux pour ce qui est du raffinement, autant pour les sensations de conduite que pour le degré de sophistication technique.

La LS 500 F SPORT

Malgré son appellation, la Lexus LS 500 F SPORT 2018 reçoit exactement le même moteur V6 biturbo et la même boîte automatique que la LS 500. Il n’y a donc aucune différence en ce qui a trait à la puissance et le couple, lesquels demeurent identiques sur les deux versions. La LS 500 F SPORT se contente donc de subtiles modifications esthétiques apportées à la calandre, à des inscriptions F SPORT sur la carrosserie, les seuils de portière et le volant. On remarque également la présence d’un pavillon de toit recouvert en Ultrasuede.

Aussi, la monte pneumatique est de plus grande taille, avec des pneus 245/45RF20 à l’avant et 275/40RF20 à l’arrière, et les freins sont surdimensionnés par rapport à ceux de la LS 500. La version F SPORT reçoit des disques de 400 millimètres à l’avant (plutôt que 357 mm) pincés par des étriers à six pistons ainsi que des disques de 359 mm (plutôt que 335 mm) pincés par des étriers à quatre pistons à l’arrière. C’est tout et c’est peu, alors les sensations de conduite sont très semblables à celles de la LS 500, avec une sonorité de moteur légèrement plus affirmée en prime et une dynamique légèrement bonifiée.

Photo: Lexus

On attend la LS F à Tokyo

Pour affronter les Mercedes-AMG S 63 à moteur V8 biturbo de 603 chevaux, la BMW M760Li à moteur V12 de 600 chevaux, ou encore la BMW Alpina B7 à moteur V8 turbo de 608 chevaux, Lexus devra donc aligner une autre version plus performante de sa nouvelle LS, ce qui ne devrait pas tarder.

Selon des rumeurs persistantes, la première mondiale d’une Lexus LS F animée par un moteur V8 biturbo de 4,0 litres développant 600 chevaux et affichant une carrosserie nettement plus sportive serait programmée pour le Salon de l’auto de Tokyo en octobre prochain. Le Guide de l’auto sera sur place au Tokyo Motor Show pour la suite des choses et nous suivrons de près l’évolution de cette nouvelle variante plus performante de la Lexus LS.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsLexus LS 500 2018 : plus racée et plus dynamique
SAN FRANCISCO (Californie) – L’arrivée de la toute première génération de la Lexus LS vers la fin de 1989 a eu l’effet d’un électrochoc dans le créneau des berlines de luxe, dominé outrageusement à cette époque par les constructeurs allemands. Avec sa conception de qualité, son soin obsessif du détail, …
EssaisLexus LC 500h 2018 à l’Écorandonnée de l’AJAC
Chaque année, lors de l’ Écorandonnée , un événement d’écoconduite organisé par l’Association des journalistes automobile du Canada, on se retrouve avec un mélange quelque peu éclectique de véhicules. Outre les petites voitures hybrides et électriques, on a eu droit par le passé à des camionnettes, des décapotables et des …
EssaisLexus LC 500h 2018 : des lignes spectaculaires!
Pas facile de rivaliser dans le créneau des voitures de luxe face à un trio germanique au sommet de son art, soit Audi, BMW et Mercedes-Benz. Lincoln, Acura, Cadillac et Infiniti ont certes quelques modèles qui font bonne figure, mais on est loin de pouvoir se vanter d’une gamme aussi …
TokyoUn concept Lexus à Tokyo ainsi que la LS F?
Nul doute que la marque Lexus attire de plus en plus l’attention et que son plan de transformation débuté il y a quelques années est un franc succès. Le cœur de cette transformation c’est le design, un élément qui permet à la marque de mieux se positionner face aux ténors …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires