Rolls-Royce Wraith 2015: La deuxième vague

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Avec la Ghost Series II et la Wraith, Rolls-Royce donne l’impulsion à la deuxième vague pour son modèle « de base », si l’on peut qualifier ainsi une voiture dont le prix de départ est supérieur à un quart de million de dollars… De plus, comme Rolls-Royce appartient au constructeur allemand BMW, il ne faut pas s’étonner si la marque anglaise adopte la même stratégie, soit celle de décliner plusieurs variantes de modèles existants. En effet, Rolls a récemment développé une version à empattement allongée EWB de la Ghost, principalement pour séduire les acheteurs chinois. Elle prévoit aussi lancer prochainement une version cabriolet du coupé Wraith qui reprendra certainement l’appellation Drophead qui a cours avec le modèle cabriolet de la Phantom.

Dévoilée en primeur mondiale au Salon de l’auto de Genève au printemps 2014, la Ghost Series II présente une subtile refonte du modèle lancé en 2010, selon les aveux même de la haute direction de la marque. Essentiellement, la carrosserie se veut plus dynamique en adoptant des lignes rappelant celles d’un yacht et des flancs plus athlétiques ainsi qu’un sillon élancé qui file à la suite du Spirit of Ecstasy émulant « la vaporeuse traînée blanche d’un avion à réaction », d'après Rolls-Royce. Parions également que les amateurs de la marque ne seront pas déstabilisés par ce  lifting très léger qui ne dénature pas le style imposant, mais pas vraiment élégant, propre aux Rolls-Royce.

Monter dans l’une de ces voitures, c’est fouler une moquette en laine d’agneau véritable et s’asseoir dans un fauteuil offrant un niveau de confort inégalé. L'aspect de la planche de bord est très classique, mais la Ghost Series II fait tout de même des concessions à la modernité. Ainsi, les informations de l’interface multimédia et du système de navigation s’affichent en haute définition sur un écran de 10,25 pouces. Le système de télématique est contrôlé par une molette rotative qui présente une surface tactile. Afin que le conducteur puisse tracer des lettres ou des chiffres avec le doigt sur la molette elle-même ou naviguer au travers des menus du système, plutôt que de laisser des empreintes digitales sur un écran.  Autre détail intéressant, cette même commande rotative est gravée de la célèbre icône Flying Lady, comme celle de la calandre. Concernant l’instrumentation, le tachymètre est remplacé par une « réserve de puissance », laquelle indique en pourcentage la puissance qui demeure à la disposition de votre pied droit.
 
Place à la dissonance cognitive
Conduire une Rolls-Royce, c’est faire l’expérience d’une certaine forme de dissonance cognitive dans la mesure où l’on ne s’attend tout simplement pas qu’une voiture au gabarit et au poids aussi imposants se déplace avec autant d’autorité. Le V12 biturbo de 6,6 litres, livré par BMW, développe 563 chevaux et un couple de 575 livres-pied et, même si la Ghost affiche plus de 2 300 kilos à la pesée, est tout de même capable d’atteindre 100 kilomètres/heure en 5 secondes. Ce qui permet au conducteur et aux passagers de ressentir une poussée, ferme, mais très linéaire, qui les colle au dossier, un peu comme celle ressentie à bord d’un avion de ligne au décollage.

Également présentée à Genève, la Wraith se distingue par sa configuration de type fastback marquée par une lunette arrière fortement inclinée. Élaborée sur la même plate-forme que la Ghost, la Wraith est cependant plus courte et roule sur un empattement réduit, alors que les composantes mécaniques sont essentiellement inchangées, quoique le moteur développe plus de puissance, soit 624 chevaux.

Une Wraith Drophead pour 2016?
Comme mentionné plus tôt, il est presque assuré que Rolls-Royce offrira une version cabriolet de la Wraith pour l’année-modèle 2016. En effet, de nombreuses photos ont été prises d’un modèle affublé d’un faux toit, dont la forme n’a rien à voir avec celui du modèle de série. Ce qui laisse présager qu’un toit souple, semblable à celui que l’on retrouve sur la Phantom Drophead Coupe, se trouve dessous. Il y a fort à parier que cette nouvelle variante de la Wraith sera animée par le même V12 biturbo qui équipe le modèle coupé, mais que son prix sera nettement supérieur.

Imposantes et exclusives au point de commander le respect, la Ghost et la Wraith font partie de ces voitures d’exception qui en disent presque aussi long sur la personnalité de leurs acheteurs que sur la valeur de leur portefeuille...

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesRolls-Royce Dawn 2016 : pour de riches matinées
Rolls-Royce offre présentement une très belle décapotable, la Drophead coupé; cette luxueuse salle de relaxation sur roues est généralement vue comme le paroxysme du luxe pour les riches désirant se promener cheveux aux vents. Semblerait-il qu’il y ait un nouveau compétiteur pour la couronne de la Drophead; venant également de …
ActualitéLa Rolls-Royce Dawn s’amène à Montréal
Hier soir, devant plusieurs clients potentiels et amis de la marque, Rolls-Royce Motor Cars Québec a dévoilé une surprise : la Dawn, une nouvelle décapotable basée sur le coupé Wraith. Même si Rolls-Royce offre déjà une splendide décapotable, la Phantom Drophead Coupe, la Dawn a une place unique dans la …
ActualitéLes valises idéales pour votre Rolls-Royce Wraith
Voici un problème que l’énorme majorité des gens n’auront jamais : vous êtes sur le point de partir pour une escapade sur la côte ouest. Puisque vous n’êtes pas pressé, vous délaissez le jet privé au profit de votre nouvelle Rolls-Royce Wraith. Mais vous voilà devant une situation potentiellement catastrophique …
Commentaires