Mazda2 EV et Mazda3 Hybride: L'avenir selon Mazda

Mazda a profité de la tenue du Salon de Tokyo pour parler de ses projets futurs. Takashi Suzuki, le gérant du département de développement de la motorisation avancée chez Mazda, a alors annoncé une ingénieuse innovation technologique : un système de prolongation du rayon d’action pour voiture électrique (range extender).

Le principe n’est pas nouveau en soi puisque Chevrolet propose un système similaire sur la Volt alors qu’un moteur thermique sert à opérer une génératrice alimentant la pile de fonctionnement des moteurs électriques. Mais dans le cas de Mazda, c’est un système mécanique beaucoup plus innovateur faisant appel à un moteur rotatif inséré dans une unité fort compacte. Cette unité de prolongement du rayon d’action a été placée en remplacement du réservoir de carburant d’une Demio, Mazda2 chez nous, et nous avons même eu l’opportunité de conduire cette voiture révolutionnaire dans la région de Yokohama, tout près de Tokyo.

Le retour du rotatif

Chez Mazda, on tient mordicus à la technologie du moteur rotatif. Si l’on a stoppé la production de voitures propulsées par un tel moulin, on n’a pas abandonné ce dernier pour autant, comme le prouve sa présence dans le système de prolongement du rayon d’action. En effet, les ingénieurs ont fait appel à un rotor de 330 cc monté horizontalement. Il est non seulement très compact mais ne produit aucune vibration verticale. Il est couplé à un entrainement par courroie dans un rapport 2 :1 pour faire fonctionner la génératrice qui devra alimenter en courant la batterie dont la pleine charge initiale sera obtenue par l’intermédiaire d’une prise conventionnelle.

Tout ce système est contenu dans une unité indépendante qui prend plus ou moins le même espace que le réservoir de carburant. Ce qui signifie qu’il ne faut apporter aucune modification importante à la structure de la voiture. Une fois le mécanisme en place, on conserve pratiquement tout l’espace du coffre par rapport à une voiture à moteur thermique. Un seul fil suffit pour relier le moteur rotatif et sa génératrice aux piles de fonctionnement. Le moteur électrique remplace le moteur conventionnel sous le capot.

Impressionnant!

Notre essai de cette Mazda2 EV à moteur électrique à rayon d’action prolongé s’est effectué sur une courte distance, moins de deux kilomètres, mais cela a été suffisant pour me convaincre des qualités de ce système. Par un heureux hasard, j’avais pu conduire une Mazda2 ordinaire avant mon départ pour le Japon, ce qui a facilité mon évaluation.

Avec trois personnes à bord, la voiture en mode électrique fournit de bonnes accélérations et reprises en raison du couple généreux du moteur électrique. Quant au comportement routier, il est en tout point similaire à la voiture de série, avec un bon équilibre dans les courbes.

Les ingénieurs avaient essentiellement programmé le système afin que le moteur d’appoint fonctionne dans le cadre de notre essai. Nous l’entendions démarrer, mais c’était à peine perceptible. Le moteur électrique n’a jamais perdu de sa vigueur et la voiture a continué de rouler sans à-coup.

Somme toute, ce système impressionne en raison de ses dimensions compactes, de sa conception ingénieuse avec un moteur rotatif à rotor unique et au rouage 2 :1 pour opérer la génératrice. En plus, l’installation du Range Extender ne nécessite aucune transformation mécanique de la structure de la voiture.

Une Mazda 3 hybride!

Dans le cadre du Salon de l’auto de Tokyo, Mazda a présenté en primeur japonaise la nouvelle Axela, notre Mazda3. Elle abrite un moteur thermique ou diésel et l’alimentation au gaz naturel compressé (CNG). On a aussi dévoilé une version hybride de cette même voiture. Si vous rêvez déjà de vous en procurer une dans un avenir rapproché, vous serez déçu puisque les responsables de Mazda ont clairement annoncé qu’elle ne serait pas distribuée sur notre marché à court et moyen terme.

Quant à l’hybride, elle utilise une mécanique similaire à la technologie Toyota dont Mazda a obtenu les droits d’utilisation. Tellement similaire qu’on a même conservé le levier de vitesses Toyota qui est relié à la transmission CVT, aussi fournie par ce constructeur!

La voiture est propulsée par un moteur Mazda 2,0 litres faisant appel à la technologie SKYACTIV. Sa courbe de couple a été modifiée afin de l’adapter à une utilisation hybride. Les batteries sont de type nickel métal hydrure, comme sur les Toyota d’ailleurs.

J’ai pu conduire cette Mazda3 Hybrid sur un parcours urbain d’une dizaine de kilomètres. Il est difficile de trouver à redire sur le rouage hybride qui est identique à celui qui est considéré par plusieurs comme étant le meilleur sur le marché. Par ailleurs, le système de récupération des freins est apparu plus progressif que sur les modèles Toyota.

L’avenir des moteurs SKYACTIV

La technologie SKYACTIV de Mazda devait réduire la consommation de carburant de plus de 30%. Lors de la conférence technologique tenue la semaine dernière, les ingénieurs se sont succédé pour parler du développement futur des moteurs intégrant cette technologie. Le SKYACTIV 2 utilisera le système HCCI (Homogenous Charge Compression Ignition) qui fait appel à un taux de compression de 18 :1, soit beaucoup plus que le taux de 14 :1 présentement utilisé sur plusieurs marchés. Cela signifie que le moteur SKYACTIV de seconde génération devra bruler du carburant de très bonne qualité. En fait, ce taux de compression plus élevé va faciliter la combustion et réduira la consommation de carburant.

La troisième génération du moteur SKYACTIV devrait encore diminuer la consommation avec l’emploi d’un revêtement adiabatique qui empêche le gain ou la perte de chaleur. Cependant, les ingénieurs de Mazda n’ont donné aucune information quant à la chronologie de l’implantation de ces systèmes.

Le constructeur d’Hiroshima respecte son plan de développement qui a établi en premier une technologie visant à réduire la consommation de carburant aussi bien pour les moteurs à essence que pour les diésels. On annonce maintenant les étapes deux et trois sur les moteurs SKYACTIV. Par la même occasion, on entreprend la commercialisation de modèles hybrides et électriques. Si bien que d’ici 2020, la gamme de produits Mazda comprendra moins de voitures avec moteur à combustion interne et plus d’hybrides et de véhicules électriques.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMazda et le renouvellement de ses gammes
Au cours des dernières années, le constructeur d’Hiroshima a procédé au développement de la technologie Skyactiv, ainsi qu’à la commercialisation de ses nouveaux modèles Cx-5, Mazda6 et Mazda3 profitant des avantages de cette technologie novatrice. Aujourd’hui, ces véhicules se vendent très bien et ont même permis à Mazda de faire …
Technologie/Véhicules autonomesMazda réinvente le moteur rotatif
Le constructeur nippon a produit des voitures à moteur rotatif entre 1968 et 2011. Depuis lors, on croyait que les ingénieurs chez Mazda avaient tourné la page sur le développement de moteurs rotatifs. Mais il en est rien, puisque que ces derniers sont à concevoir une voiture électrique à autonomie …
ActualitéDes photos de la nouvelle Mazda2 en avance
Encore une fois, l'Internet vient de nous amener un beau cadeau en avance. Cette fois-ci, il s'agit de photos de la prochaine génération de la Mazda2, qui s'apelle Mazda Demio au Japon. On remarque immédiatement que la nouvelle venue s'apparente au concept Hazumi dévoilé à Genève cette année. Il est …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires