Mazda Protegé, la formule du succès

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2003

Chez Mazda, en attendant les nouveautés qui s'annoncent, c'est la gamme Protegé (SE, LX et ES et 5) qui soutient pratiquement l'ensemble de la marque. Une gamme fort réussie de petites voitures abordables, fiables et, chose plus rare, agréables à conduire. Ce succès s'est d'ailleurs amplifié l'an dernier avec l'arrivée de la Protegé5, une familiale aux airs de coupé sport que nous avions découverte dans les studios du Guide de l'auto télévisé. Un coup de c?ur immédiat qui s'est traduit pour Mazda par de nouveaux records de vente.

Une ligne craquante ! Voilà l'un des principaux atouts de cette petite japonaise aux allures de familiale sport, un peu à la faÇon d'un shooting break britannique des années 60. Pas tout à fait une familiale comme la Ford Focus version familiale, pas tout à fait un coupé non plus, puisqu'elle compte cinq portes. La Mazda Protegé5 joue sur les deux tableaux et nous offre pratiquement le volume intérieur et la polyvalence d'une petite familiale, avec la ligne élégante d'un hatchback cinq portes. Sans fioritures ni artifices, le design se distingue aussi par un dessin agréable de la face avant, rehaussé par les deux gros antibrouillards ronds, et un hayon arrière coiffé d'un petit béquet.

Simple, mais bien pensée

À l'intérieur, la Protegé continue de nous charmer, d'abord par un superbe petit volant à trois branches qui tombe parfaitement en mains. L'instrumentation classique bénéficie d'indications fort lisibles sur fond blanc qui tourne à l'orange la nuit. Au centre, la console encadrée de faux Kevlar au bel effet reÇoit la radio AM/FM/CD de série et, en dessous, trois molettes de chauffage/climatisation. C'est simple et tout à fait accessible. Grâce aux trois glaces latérales, la visibilité sur les côtés est excellente, mais il faut retirer au moins un des appuie-tête arrière pour en dire autant de la visibilité vers l'arrière. Les sièges correctement dimensionnés pour les gabarits moyens offrent un soutien et un confort convenables, même lors de longs trajets, et l'assise côté conducteur est réglable en hauteur. Les places arrière se distinguent par un bon dégagement à la tête et conviennent, pour les longs voyages, à des adolescents ou à de jeunes adultes.

Notons que les dossiers de la banquette se rabattent séparément et que l'assise elle-même se replie, permettant aux dossiers de former le prolongement du plancher du coffre. Le coffre relativement petit (561 litres) passe à plus de 800 litres lorsqu'on condamne les places arrière. Correctement équipée (CD, rétroviseurs électriques et téléverrouillage de série) pour le prix demandé, la Protegé5 ne propose que trois options : la climatisation, le toit ouvrant et la boîte automatique. Une suggestion à Mazda : proposez les rétroviseurs et les sièges chauffants et prévoyez un peu plus d'espaces de rangement et des porte-verres plus profonds.

Championne de slalom

Si la ligne et l'habitacle de la Protegé5 comptent parmi ses points forts, c'est sans conteste son comportement routier qui constitue sa plus grande qualité. Une condition, cependant, pour bien l'apprécier : il faut aimer la conduite sportive. En effet, grâce à un châssis rigide, les ingénieurs de Mazda n'ont pas eu de difficulté à « accrocher » des suspensions compétentes à la Protegé5. Celles-ci rappellent d'ailleurs celles de la MP3 qui avait obtenu des résultats surprenants dans un match comparatif du Guide de l'auto 2002. C'est précisément cette compétence qui fait de la Protegé5 une des petites tractions les plus agréables à conduire, offrant une tenue de route qui dépasse celle de voitures bien plus? prétentieuses. Ferme sans être dure, la suspension chaussée de pneus Dunlop de 16 pouces à profil bas se moque des routes sinueuses avec une belle désinvolture. La rareté des pneus d'hiver de cette taille constitue toutefois un problème qu'on peut solutionner en optant pour des roues de 15 pouces en acier pour affronter la blanche saison. Pour le freinage, Mazda fait appel à quatre disques doublés de l'ABS pour la Protegé5 et la berline ES, tandis que la SE doit se contenter de tambours à l'arrière (la LX aussi, sauf en option).

Et puisque les berlines SE, LX et ES partagent la même base que la 5, elles offrent aussi un comportement routier très sain, la différence se trouvant sur le plan des pneus moins performants qui équipent les berlines (roues de 14 pouces pour SE et 15 pouces pour LX/ES). Même commentaire pour le moteur 1,6 litre (103 chevaux) qui équipe la SE de base et favorise l'économie plutôt que le chrono.

Mais revenons à notre Protegé5 d'essai pour préciser que certains trouvent la suspension trop ferme sur route accidentée et souhaiteraient un moteur plus vigoureux. Le 2 litres à 2 arbres à cames en tête et 16 soupapes qui équipe tous les modèles de la gamme, sauf la LX, tourne allègrement mais manque un peu de nerf à haut régime. Mazda semble avoir favorisé le couple qui atteint 135 lb-pi à 4 000 tr/min au détriment de la puissance (130 chevaux). La souplesse et les reprises à bas régime sont convenables et la conduite en ville en bénéficie, mais pour les accélérations, on reste parfois sur sa faim. Notons aussi que certains se sont plaints de cognements du moteur à froid sur les Protegé5, un problème plus agaÇant qu'autre chose puisqu'au dire de Mazda, le bruit ne nuit d'aucune faÇon à la durabilité du moteur.

Une gamme « heureuse »

Aux berlines Protegé et à la 5 portes vient s'ajouter, pour 2003, la Protegé Mazdaspeed dotée du moteur 2 litres soufflé par turbocompresseur et développant 170 chevaux, d'un différentiel autobloquant et de suspensions encore plus redoutables, le tout agrémenté d'un habitacle sport et de l'incontournable système audio MP3. En plus de faire vroum-vroum, Ça va faire boum-boum? et la vie dure aux rivales Mini Cooper S, Ford Focus SVT et VW Golf GTi (voir dossier « tuning »).

En somme, une gamme heureuse qui fait le bonheur des concessionnaires Mazda, notamment au Québec, et celui des automobilistes en quête d'une compacte bien tournée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

RappelsUn rappel sur des anciennes Mazda
Transport Canada vient de publier un rappel concernant pas moins de 232 000 véhicules Mazda. Sur plusieurs modèles, il semblerait qu’une défectuosité dans le commutateur d’allumage pourrait provoquer un court-circuit. Si cela se produit, de la fumée peut se dégager de la colonne de direction. Dans certains cas, un incendie …
Commentaires