Magasinez votre prochain véhicule d’occasion sur otogo.ca !
Voir l’inventaire

Qu'est qu'une pompe à chaleur dans une voiture électrique?

Un bon nombre d’acheteurs potentiels de véhicules électriques s’inquiètent de la dégradation des batteries et de la perte d’autonomie par temps froid. Les habitudes de conduite et de recharge ne sont pas du tout les mêmes qu’en été, forcément.

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) a déjà calculé que l’autonomie moyenne baisse d’environ 25% à -15 degrés et de près de 50% à partir de -25 degrés.

Cela dit, tous les modèles ne sont pas créés égaux. Certains résistent mieux que d’autres aux baisses de température. Par exemple, ils sont équipés d’une pompe à chaleur et d’un système de gestion efficace de la batterie afin de pouvoir parcourir de longues distances en hiver tout en gardant les occupants au chaud.

Au juste, qu’est qu’une pompe à chaleur dans une voiture électrique?

Aussi appelé thermopompe (oui, comme pour une maison), ce système se compose grosso modo d’un compresseur, d’un évaporateur et d’un condensateur. En absorbant la chaleur résiduelle supplémentaire, qui provient non seulement des composants électriques comme les moteurs, chargeurs et onduleurs mais aussi de la batterie, il favorise une consommation d’électricité plus faible lorsque le chauffage du véhicule est en fonction.

De façon plus précise, le système utilise la chaleur produite par les différents composants pour évaporer le liquide de refroidissement. Éjecté du compresseur sous haute pression, le gaz est ensuite dirigé vers le condensateur, où il repasse à l’état liquide. Ce processus permet de générer de l’énergie thermique, récupérée par la pompe à chaleur qui l’utilise pour chauffer l’habitacle.

Selon différentes estimations, une pompe à chaleur dans un véhicule électrique permettrait d’éviter une perte d’autonomie de 10 à 15% environ, ce qui est loin d’être négligeable. Comme pour les thermopompes de maison, toutefois, son utilité est réduite lors des grands froids (-10 degrés Celsius et en dessous) et la voiture doit à ce moment recourir aussi au chauffage conventionnel pour garder l’intérieur à la température désirée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueVoitures électriques : la recharge rapide, ça fonctionne comment?
Sur les autoroutes québécoises, il est dorénavant plus commun de rencontrer une borne de recharge rapide du Circuit Électrique qu’un restaurant Tim Hortons (711 bornes vs 655 restaurants selon les derniers chiffres, plus précisément). Ainsi, aux quatre coins du Québec, le temps de recharge d’une de voiture électrique se compte …
TechnologieLes véhicules électriques et le froid : qui l’emporte?
Les Québécois ont la chance d’avoir des incitatifs pour l’achat de véhicules électriques parmi les plus généreux en Amérique du Nord, mais la réalité de notre climat finit quand même par en dissuader plusieurs. Contrairement à Toronto et Vancouver avec leur temps plutôt doux et favorable en hiver (on ne …
TechnologieVéhicules électriques : moins d’entretien ou juste différent?
Il n’y a pas que le faible prix de l’électricité par rapport à l’essence qui rend avantageux l’achat et l’utilisation d’un véhicule électrique : l’usure et l’entretien sont moindres également. Sur toute la vie du véhicule et en tenant compte d’un kilométrage typique de 20 000 km par année, les …
ActualitéLe Wyoming veut interdire les véhicules électriques
À contre-courant du virage vert que prennent de plus en plus de pays, des élus de l’État américain du Wyoming ont parrainé un projet de loi visant à interdire les véhicules électriques d’ici 2035. Les quatre sénateurs et deux représentants de l’État du Wyoming derrière la proposition de loi estiment …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires