Kia EV6 - Nouvelle offensive électrique

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2022

Alors que certains constructeurs travaillent encore à concevoir un premier véhicule électrique, Kia est déjà bien positionné dans ce créneau avec deux modèles, les Soul et Niro. Et le fabricant coréen ne prévoit pas en rester là.

Cette année, Kia lance la deuxième phase de son offensive électrique avec un tout nouveau modèle, l’EV6. Ce véhicule sera uniquement livrable avec une motorisation 100% électrique, contrairement aux Soul et Niro qui proposent aussi des variantes à essence. Au menu, on retrouvera en outre un rouage intégral en option, de même qu’une variante GT de plus de 500 chevaux. Décidément, Kia met les bouchées doubles pour s’approprier de bonnes parts de marché dans le segment des véhicules électriques.

Jumeau non identique

Ce n’est pas un hasard si la Kia EV6 arrive sur le marché au même moment que la Hyundai IONIQ 5, un autre nouveau modèle électrique qui attire beaucoup d’attention. En fait, ces deux véhicules coréens sont fabriqués à partir de la même architecture et sont dotés des mêmes ensembles de batteries.

Cela dit, vous ne remarquerez pas de grandes ressemblances stylistiques entre les deux. Alors que Hyundai a choisi de miser sur des formes très angulaires, Kia présente plutôt un bolide aux lignes fluides. Ce design a d’ailleurs une saveur locale particulière puisque c’est l’œuvre de Karim Habib, un Libanais d’origine ayant grandi à Montréal et ayant étudié, en partie, à l’Université McGill. Maintenant à la tête du design chez Kia, Monsieur Habib nous a expliqué avoir voulu présenter un style progressif centré sur l’humain. Même lorsqu’elle est immobile, l’EV6 semble en mouvement, prête à bondir à la pression de l’accélérateur. À l’arrière, les feux à DEL la ceinturent sur toute sa largeur, alors que le toit semble flotter dans les airs en raison des piliers noircis.

À l’intérieur, la Kia EV6 continue d’épater avec une présentation futuriste qui n’a rien à voir avec celle des autres déclinaisons de la marque. On remarque tout de suite l’immense écran qui va de la gauche du volant jusqu’au centre de la console, un peu à la manière du Cadillac Escalade. Pratiquement toutes les commandes passent par cette interface numérique, pour le meilleur et pour le pire. Le levier de transmission traditionnel est remplacé par une molette placée entre les deux sièges, ce qui permet de libérer beaucoup d’espace. Dans le coffre, le volume de chargement de 520 litres s’apparente à celui d’un Hyundai Kona.

De grandes promesses

Comme l’IONIQ 5, l’EV6 est livrable avec un choix de deux batteries, l’une de 58 kWh et l’autre de 77,4 kWh. Le constructeur n’avait pas encore dévoilé son autonomie officielle au moment d’écrire ces lignes, mais on peut s’attendre à ce que les chiffres soient très similaires à ce qui a été annoncé par Hyundai. On prévoit donc une autonomie avoisinant les 480 kilomètres pour la version à deux roues motrices équipée de la plus grosse batterie. En optant pour un modèle à rouage intégral, l’autonomie devrait baisser de quelques dizaines de kilomètres.

Équipée de deux moteurs, la version à quatre roues motrices de l’EV6 permet évidemment des performances plus alléchantes. Avec la batterie de 77,4 kWh, la puissance passe de 225 chevaux, avec les deux roues motrices, à 321 chevaux pour la variante à quatre roues motrices. On peut donc espérer des performances assez épicées merci.

Comme si ce n’était pas assez, Kia a également promis une EV6 GT, et les chiffres annoncés ont de quoi donner froid dans le dos. On annonce une puissance de 577 chevaux et un couple de 546 lb-pi, ce qui serait suffisant pour faire passer le bolide de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes. Wow! Pour prouver son point, Kia a même organisé une course d’accélération sur circuit d’un quart de mille mettant l’EV6 GT en compétition face à des modèles d’exception comme la McLaren 570S, la Porsche 911, la Mercedes-AMG GT et la Ferrari California T. Seule la McLaren a eu le dessus sur la coréenne électrique, qui a réussi à éclipser toutes ses autres concurrentes. Disons que ça promet!

Bien entendu, la Kia EV6 n’est pas conçue pour être une voiture sport et son poids élevé risque de la faire moins bien paraitre en virages. Cela dit, pour un véhicule électrique que l’on destine au grand public, il faut avouer que Kia a placé la barre plutôt haut. Reste à voir quel sera le prix de ce modèle, puisque rien n’avait été annoncé par Kia Canada au moment de mettre sous presse. Espérons qu’on aura droit à une version d’entrée de gamme à moins de 45 000 $, ce qui permettrait aux automobilistes québécois de bénéficier d’une subvention totale de 13 000 $ selon les incitatifs actuellement en vigueur.

Feu vert

  • Autonomie promise intéressante
  • Design singulier
  • Rouage intégral

Feu rouge

  • Disponibilité incertaine

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueKia songerait à produire des véhicules électriques aux États-Unis
Kia a de grandes ambitions pour ses véhicules électriques, dont la nouvelle génération inaugurée par l’ EV6 se poursuivra l’an prochain avec un VUS à trois rangées, l’ EV9 . Selon l’agence Reuters , qui cite différents médias sud-coréens, le constructeur songerait à fabriquer certains de ses futurs modèles électriques …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires