Achat d’une voiture électrique d'occasion : à quelles subventions avez-vous droit?

Plusieurs Québécois sont tentés par l’achat d’un véhicule électrique, mais démêler les subventions auxquelles un propriétaire de ce type de voiture a droit peut s'avérer un véritable casse-tête. 

En entrevue à l’émission « À vos affaires » avec Pierre-Olivier Zappa, le coauteur du livre « Le guide pratiques de la voiture électrique... et plus », Daniel Breton, a donné quelques précisions pour ceux qui souhaitent faire l’acquisition d’une voiture électrique usagée. 

« Au moment où on se parle, il y a un rabais du gouvernement provincial pour faire en sorte que les gens aient droit à un rabais jusqu’à 4000 $ », explique M. Breton. 

Certaines restrictions s’appliquent cependant. Ce ne sont pas tous les véhicules usagés qui sont admissibles à cette aide gouvernementale. « Le rabais ne s’applique que sur les véhicules 100% électriques, donc les véhicules hybrides rechargeables ne sont pas admissibles », souligne-t-il. Il ajoute que la voiture doit être achetée chez un concessionnaire.

Photo: Michel Deslauriers

« Si vous achetez votre véhicule d’un particulier, vous n’avez pas droit au rabais, donc il faut que vous l’achetiez d’un concessionnaire automobile ayant un établissement au Québec », dit-il. 

La voiture doit aussi être immatriculée pour la première fois au Québec. « Donc si c’est un véhicule électrique acheté au Québec dans le passé et qui a déjà eu droit à un rabais gouvernemental lorsqu’il était neuf, il n’est pas non plus admissible », précise M. Breton. 

Photo: Kia

Autre précision pour les véhicules 100% électriques: ils doivent être de l’année-modèle 2017, 2018 ou 2019 pour être admissibles à la subvention.

Les voitures doivent aussi « être pourvues d’une garantie pour véhicule neuf d’origine honorée au Québec », rapporte M. Breton, ajoutant que le véhicule doit « aussi être inspecté afin d’évaluer la capacité résiduelle du véhicule ». 

Une petite précision s’ajoute aussi aux véhicules importés des États-Unis. « Kia, Mitsubishi, Mercedes-Benz ainsi que Volkswagen n’honorent pas la garantie lorsque c’est un véhicule qui vient des États-Unis, donc ces véhicules-là ne sont pas admissibles au rabais de 4000 $. », prévient Daniel Breton.

À voir aussi: Véhicules électriques - « financièrement parlant, c’est logique »

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BaladoBalado : sommes-nous prêts pour la voiture électrique?
De plus en plus d’automobilistes québécois optent pour un véhicule électrique. En effet, avec les subventions particulièrement généreuses et le prix du litre d’essence, le virage vert est un choix sensé pour plusieurs. Dans le plus récent épisode de Podcast de chars sur QUB Radio , Frédéric Mercier et Germain …
guideauto.tvLa camionnette électrique saura-t-elle convaincre les sceptiques?
Les camionnettes ont la cote au Québec, si bien qu’elles représentent 20% des ventes de voitures cette année dans la province, malgré la hausse du prix de l’essence qui ne semble pas fléchir. Les acheteurs l’aiment pour son allure, son confort, mais surtout pour son utilité pour qu’ils puissent remorquer …
BaladoBalado : ces marques qui ne vendent toujours pas de voitures électriques
De plus en plus de marques automobiles emboitent le pas de l’électrification, certains allant même jusqu'à promettre uniquement des modèles électriques dans un avenir rapproché. Par ailleurs, des constructeurs généralistes comme Chevrolet , Ford et Hyundai , pour ne nommer que ceux-là, électrifient leur gamme progressivement. Cependant, cette tendance ne …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires