BMW i4 2022 : une première version M 100% électrique

En plus du nouveau VUS iX 2022, BMW a procédé au lancement de deux variantes de la nouvelle berline i4 à motorisation électrique, soit la i4 eDrive40 et la i4 M50, qui devient la première variante électrique pour la division M.

Ces deux variantes de la i4 seront commercialisées dès les prochains mois sur plusieurs marchés européens, et feront leur entrée au Canada dès le premier trimestre de 2022.

La BMW i4 eDrive40 est doté d’un moteur électrique développant l’équivalent de 335 chevaux et entraînant les seules roues arrière. Cette variante de la i4 serait capable d’une autonomie de 475 kilomètres, selon BMW. De son côté, la i4 M50 est dotée de deux moteurs électriques, ce qui en fait une variante à rouage intégral, la puissance étant équivalente à 536 chevaux en mode sport, alors que l’autonomie est chiffrée à 385 kilomètres.

Une motorisation électrique de cinquième génération

Dans les deux cas, la motorisation électrique est celle de cinquième génération pour le constructeur bavarois, soit celle où le moteur, le système électronique de contrôle et la transmission sont regroupés dans une seule unité.

La batterie, d’une capacité utilisable de 81,5 kWh, est logée dans le plancher du véhicule, ce qui permet à la i4 eDrive40 d’avoir un centre de gravité plus bas de 53 millimètres que celui d’une BMW de Série 3 conventionnelle.

Cette batterie contient moins de 10% de cobalt, et peut être rechargée par un courant direct de 200 kilowatts ou par un chargeur de niveau 2 offrant un courant jusqu’à 11 kilowatts.

Photo: BMW

Selon BMW, la i4 eDrive40 est capable d’abattre le 0-100 km/h en 5,7 secondes, alors que le chrono de la i4 M50 est de 3,9 secondes.

Côté châssis, la i4 eDrive40 fait appel à des amortisseurs variables à l’avant, une suspension pneumatique à l’arrière, une direction électromécanique, un système de freinage intégré, un système de contrôle électronique de la stabilité, et la voiture roule sur des jantes de 18 ou 19 pouces.

De son côté, la i4 M50 ajoute le rouage intégral électronique, la suspension adaptative M avec barres antiroulis, une barre de renfort reliant les deux tourelles de la suspension avant, une direction à pas variable, des freins M ainsi que des jantes de 19 ou 20 pouces chaussées d’une monte pneumatique mixte.

Le rouage intégral de la i4 M50 priorise le train arrière en vue de bonifier l’efficience et l’autonomie. Toutefois, lorsque l’accélération latérale augmente ou lorsque la motricité n’est plus optimale, le moteur électrique avant est mis à contribution pour bonifier les performances et la dynamique. Ces deux variantes de la i4 ont été mises au point lors d’essais menés sur la piste d’essai de BMW à Miramas en France, ainsi qu’à Arjeplog dans le nord de la Suède.

Photo: BMW

Des airs de famille

Le style de la carrosserie de la i4 respecte les codes stylistiques de la marque avec des porte-à faux courts, des piliers étroits et une ligne de toit fuyante vers l’arrière. On note aussi la présence de la calandre surdimensionnées adoptée par les plus récents modèles de la marque ainsi que les portières sans cadre, de même que les blocs optiques amincis de type DEL. Comme l’aérodynamique est un facteur important pour une voiture électrique, on n’est pas surpris d’apprendre que le coefficient de la i4 eDrive40 est de 0,24, alors qu’il est de 0,25 dans le cas de la i4 M50.

Photo: BMW

Un habitacle numérique avec écran incurvé

L’habitacle de la i4 est numérique avec le jumelage de deux écrans courbés, le premier étant de 12,3 pouces et affichant les informations relatives à la conduite directement devant le conducteur, alors que le second qui est de 14,9 pouces sert d’interface avec le système de télématique de la voiture.

Photo: BMW

La juxtaposition de ces deux écrans donne l’impression qu’il ne s’agit que d’un seul. Le bouton de démarrage est localisé sur la console centrale, juste à côté du levier de vitesses et du contrôleur du système de télématique iDrive 8, et tous ces éléments présentent des touches de bleu rappelant qu’il s’agit bien ici d’une voiture à motorisation électrique.

Pas de doute possible, voici maintenant une nouvelle rivale directe pour la Tesla Model 3, qui fait la pluie et le beau temps dans le créneau des berlines électriques de taille moyenne.

En vidéo: les voitures électriques avec la meilleure autonomie (printemps 2021)

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvEn vidéo : les 10 compagnies automobiles qui valent le plus cher
Sur le marché boursier, les constructeurs automobiles qui semblent nez-à-nez au chapitre des vente ont parfois des valeurs complètement différentes. Il y a même des marques dont les ventes demeurent très faibles, mais qui valent une fortune en bourse! Inspirée par l’ascension fulgurante de Tesla à la bourse depuis 2020, …
Nouveaux modèlesBMW iX 2022 : un premier VUS électrique pour BMW
Le tout premier VUS à motorisation électrique de BMW sera disponible au Canada à compter du premier trimestre de 2022 avec un prix de départ de 89 990 $, et les commandes seront ouvertes à compter du 2 juin. Animé par deux moteurs électriques développant une puissance combinée de 516 …
SurvolBMW i4 2022 : cinq choses à savoir
La gamme électrique de BMW s’étend grâce à l’ajout de nouveaux véhicules en 2022, les iX et i4 . Avec la très attendue i4, une berline qui voit la Tesla Model 3 dans sa soupe, un nouveau chapitre s’ouvre quant à l’électrification de la marque bavaroise. Voici cinq choses à …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires