En route vers la Mini Cooper SE 2020 100% électrique

C’est en 2008 au Salon de l’auto de Los Angeles qui Mini dévoilait une première version électrique de sa populaire Cooper. La Cooper E se voulait en fait un modèle visant à démontrer le savoir-faire de BMW en matière de motorisation électrique, favorisant également le constructeur face aux normes d’émissions imposées par la Californie. Commercialisée en très petite quantité aux États-Unis en 2009 et 2010, elle n’a connu qu’un faible succès.

Dix ans plus tard, Mini choisit toutefois de relancer la formule en proposant cette fois la Mini Cooper SE. Essentiellement, une version plus moderne de cette même voiture, mais qui n’offre ironiquement pas plus d’autonomie (ou à peine plus) que la version vendue en 2009 et 2010. En effet, la batterie de seulement 32 kWh de la nouvelle Cooper SE ne permet une autonomie que de 177 kilomètres, nettement inférieure à la concurrence actuelle.

Bien que la voiture annonce un comportement routier amusant et se présente sous une très belle robe, il sera néanmoins difficile pour le constructeur de convaincre les acheteurs québécois qui sont désormais habitués à des autonomies variant de 200 à 425 kilomètres, pour des modèles de grande série.

C’est sous le ciel de Miami, là où la température clémente optimise l’autonomie de la voiture, que nous nous rendons cette semaine pour faire l’essai de la Mini Cooper SE. Sur place, les ingénieurs pourront répondre à nos questions, puisque nous avons déjà espoir que la taille de sa batterie soit augmentée très prochainement.

Sachez en terminant que la Cooper SE sera vendue à partir de 39 900 $, ce qui lui permettra d’être admissible au plein crédit gouvernemental totalisant 13 000 $ (taxes incluses) pour l’achat de ce modèle.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMINI : 60 ans plus tard, voici la dix millionième voiture
La Mini classique a été conçue par Alec Issigonis en 1959 et s’est vendue en quelque 5,3 millions d’exemplaires à travers le monde. Soixante ans plus tard, la marque se porte plutôt bien. D’ailleurs, elle vient tout juste de fabriquer sa 10 millionième voiture à l’usine d’Oxford, au Royaume-Uni. Il …
Premiers contactsMini John Cooper Works Clubman 2020 : 301 chevaux sous le capot
301 chevaux. Voilà la puissance développée par le nouveau moteur quatre cylindres turbocompressé de deux litres qui anime les Mini John Cooper Works Clubman et Mini John Cooper Works Countryman 2020. Il s’agit d’une hausse notable de 32% par rapport au modèle antérieur.. Le couple maximal est maintenant chiffré à …
Premiers contactsMini Cooper SE 2020 : jouer de la batterie
On ne vous fera pas languir plus longtemps : la nouvelle Mini Cooper SE (S Electric) déçoit par sa très faible autonomie. Et pour cause, une batterie de seulement 32,6 kWh qui permet à peine de faire mieux que les premières Ford Focus Electric et Nissan Leaf. Cela signifie une …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires