Mini John Cooper Works Clubman 2020 : 301 chevaux sous le capot

Points forts
  • Moteur performant
  • Très bonne tenue de route
  • Style réussi
  • Rouage intégral de série
Points faibles
  • Prix élevé
  • Roulement très ferme
  • Tarif des options
Évaluation complète

301 chevaux. Voilà la puissance développée par le nouveau moteur quatre cylindres turbocompressé de deux litres qui anime les Mini John Cooper Works Clubman et Mini John Cooper Works Countryman 2020.

Il s’agit d’une hausse notable de 32% par rapport au modèle antérieur.. Le couple maximal est maintenant chiffré à 332 livres-pied, une augmentation de 28%, et comme la Mini JCW Clubman ne pèse que 1 550 kilos, le sprint de 0-100 km/h est expédié en 4,9 secondes, soit 1,4 seconde de moins que le chrono du modèle précédent.

Ce gain en performance s’explique par l’adoption d’un turbocompresseur de plus grande taille, la réduction du taux de compression du moteur pour composer avec la plus grande pression de la suralimentation livrée par ce turbo, la révision de l’admission et par le nouveau système d’échappement, entre autres. Soulignons également que ce moteur animera aussi la Mini John Cooper Works GP à trois portes.

Sur les impeccables routes secondaires de la région de Francfort en Allemagne, la Mini John Cooper Works Clubman 2020 fait preuve d’un aplomb remarquable et d’une belle hargne en accélération franche. Ce qui impressionne le plus, c’est l’élasticité surprenante de ce moteur lorsque la voiture est lancée d’un virage à l’autre dans une enfilade, en raison du fait que la plage du couple maximal s’étend de 1 750 à 4 500 tours/minute.

En virage, la stabilité de la John Cooper Works Clubman épate grâce à son rouage intégral et, surtout, à son différentiel autobloquant mécanique pour les roues avant. Ces éléments travaillent de concert avec les liaisons au sol spécifiques à ce modèle pour assurer une tenue de route sans faille et un comportement typé très sport.

Photo: Fabian Kirchbauer

Tout ou rien

Sur les routes au revêtement exceptionnel sur lesquelles nous avons roulé lors de ce premier contact, la fermeté de l’amortissement n’a pas posé problème. Toutefois, en roulant sur une section recouverte de pavés, nous avons pu constater que le roulement très ferme affecte inversement le confort.

À ce sujet, il convient de préciser que deux types de suspension peuvent équiper la Mini JCW Clubman, soit une suspension classique qui fait partie de la dotation de série et une suspension avec amortissement adaptatif proposée en option qui, à mon avis, permettrait de moins souffrir en roulant sur nos routes dégradées.

Photo: Fabian Kirchbauer

Aussi, le comportement routier de la voiture est paramétrable sur plusieurs modes, mais c’est une question de tout ou rien dans la mesure où le conducteur fait son choix entre un mode où tous les paramètres sont optimisés en fonction d’une conduite enthousiaste, et un autre adoptant des calibrations plus souples.

Il est malheureusement impossible de régler certains systèmes indépendamment des autres. Autrement dit, on ne peut pas calibrer la direction, la réponse des gaz et la boîte automatique en mode Sport et l’amortissement en mode Confort, ce qui serait pratique ici compte tenu de la piètre qualité du revêtement de nos routes. La Mini John Cooper Works Clubman ne fait donc pas de compromis, avis aux intéressés.

Photo: Alberto Martinez

Un style plus luxueux

Côté style, la Mini JCW Clubman 2020 se différencie par sa nouvelle calandre, ses blocs optiques de type DEL, ainsi que ses feux arrière DEL à motif Union Jack. On remarque aussi les étriers de frein, les jantes de 19 pouces et les tuyaux d’échappement spécifiques à ce modèle. En ce qui a trait aux considérations pratiques, le volume de chargement est de 360 litres avec tous les sièges en place et de 1 250 litres avec les dossiers arrière repliés.

La Mini John Cooper Works Clubman sera disponible au pays à l’automne 2019 en tant que modèle 2020 avec un prix de départ de 41 090 $ qui représente une augmentation de près de 3 000 $ par rapport au modèle précédent. Cet écart s’explique en partie par l’adoption du nouveau moteur nettement plus performant.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesPlus de 300 chevaux pour la nouvelle MINI John Cooper Works
Si vous croyez que les modèles John Cooper Works de MINI ont déjà assez de puissance, préparez-vous à avoir le souffle coupé. Lorsqu’ils arriveront sur le marché canadien cet été, les nouvelles MINI JCW Clubman ALL4 et JCW Countryman ALL4 2020 renfermeront le moteur le plus puissant dans les 60 …
ActualitéMINI : 60 ans plus tard, voici la dix millionième voiture
La Mini classique a été conçue par Alec Issigonis en 1959 et s’est vendue en quelque 5,3 millions d’exemplaires à travers le monde. Soixante ans plus tard, la marque se porte plutôt bien. D’ailleurs, elle vient tout juste de fabriquer sa 10 millionième voiture à l’usine d’Oxford, au Royaume-Uni. Il …
Commentaires