Volkswagen Jetta 2019 : pour la conduite

Points forts
  • Moteur riche en couple
  • Excellente économie d’essence
  • Habitacle spacieux
Points faibles
  • 28?000 $ pour un volant chauffant
  • Coffre plus petit qu’auparavant
  • Quelques plastiques de qualité discutable dans l’habitacle
Évaluation complète

Pour les consommateurs cherchant un peu d’agrément de conduite à prix abordable, les choix deviennent de plus en plus limités au fil du temps. Heureusement, il existe encore quelques constructeurs qui desservent cette clientèle.

Alors que la Volkswagen Golf est l’exemple parfait d’une petite voiture amusante à conduire, la Mazda3 est également l’une des plus engageantes dans la catégorie des compactes. Pas loin derrière, on retrouve la Volkswagen Jetta.

La Jetta ayant été redessinée pour le millésime 2019, son style risque de ne pas plaire à tout le monde. La calandre massive et la forme généralement conservatrice ne nous dérangent pas trop, mais il faut dire que notre voiture à l’essai profitait de l’ensemble R-Line livrable en option. Ce dernier ajoute des jantes en alliage de 17 pouces, des coques de rétroviseur noires, des phares antibrouillard et des pare-chocs spécifiques, conférant à la berline une allure plus affirmée que l’on pourrait confondre avec la sportive Volkswagen Jetta GLI.

Photo: Michel Deslauriers

Toutes les Jetta sauf la GLI sont équipées d’un moteur à quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre développant 147 chevaux. Une puissance modeste qui n’a rien pour faire battre notre cœur plus vite, mais c’est le couple maximal de 184 livres-pied entre 1 500 et 3 500 tr/min qui sauve la mise. La Jetta décolle avec autorité, et exploiter ce couple sur la route est à la fois facile et amusant. Bien d’autres constructeurs produisent maintenant de bons moteurs turbo, mais Volkswagen a maîtrisé cette technique il y a fort longtemps.

Un autre point en faveur de la Jetta pour les amateurs de conduite, c’est qu’une boîte manuelle à six rapports figure de série dans toutes les déclinaisons, pas juste celle de base. Et c’est une excellente boîte. Autrement, une automatique à huit rapports est livrable et tout aussi habile à gérer la puissance du moteur. Les deux aident la voiture à afficher une cote mixte ville/route de 7,0 L/100 km – seule la Kia Forte peut faire mieux dans le segment des compactes, en excluant les hybrides. On a observé une moyenne de 7,2 L/100 km lors de notre essai.

Le comportement routier est à la hauteur de nos attentes pour un produit VW, mais encore une fois, l’ensemble R-Line joue un rôle important dans cette évaluation, puisqu’il rehausse le comportement de la berline avec un différentiel à glissement limité, des amortisseurs sport et une barre stabilisatrice à l’avant. Sans ces ajouts, la Jetta demeure une voiture amusante à conduire, mais un tantinet moins agile.

Photo: Michel Deslauriers

Fidèle à son habitude, Volkswagen a conçu un habitacle de bon goût, quoi qu’un peu sobre, dans la Jetta et bien que l’on y retrouve quelques plastiques bon marché, la qualité d’assemblage et la finition générale sont appréciables.

La version Execline bénéficie d’un affichage numérique de 12,3 pouces pour le conducteur, alors que les Comfortline et Highline disposent d’une instrumentation analogique et d’un ordinateur de bord multifonction. L’intégration Apple CarPlay et Android Auto figure de série dans toutes les Jetta, connectée à un écran tactile de 6,5 ou de 8,0 pouces. Ces écrans sont bien réactifs au toucher du doigt, mais quelques zones de boutons sont petites et difficiles à appuyer en conduisant.

Photo: Michel Deslauriers

L’espace à l’avant est plus qu’adéquat dans la Volkswagen Jetta 2019, et les passagers arrière se sentiront confortables aussi, bien que l’occupant du milieu aimerait probablement avoir plus d’espace pour les jambes. Le coffre dispose d’un volume de 399 litres, surpassé par celui de la Honda Civic, mais tout de même vaste. Il est bon de noter que la génération précédente de la Jetta offrait plus d’espace aux places arrière et un coffre plus volumineux. Coudonc.

Photo: Michel Deslauriers

Le prix de base de la Jetta 2019 est de 20 995 $ avant les frais de transport et de préparation. Même à ce prix, on a droit à des caractéristiques comme un régulateur de vitesse, des sièges avant chauffants, un climatiseur, des phares et des feux arrière à DEL, un siège du conducteur à hauteur réglable et plus. La version Highline à 24 095 $ représente le meilleur choix avec une surveillance des angles morts, une clé intelligente, un toit ouvrant, un climatiseur automatique bizone, le plus gros écran multimédia, une sellerie en similicuir et un volant gainé de cuir.

La Highline est également la seule pouvant être équipée de l’ensemble R-Line, et notre voiture à l’essai comprenait aussi un régulateur de vitesse adaptatif, des sièges arrière chauffants, un démarreur à distance, un volant sport et un freinage autonome d’urgence, pour un total de 28 575 $.

Photo: Michel Deslauriers

L’Execline à 27 695 $ profite de sièges en cuir, d’un système de navigation, d’un siège du conducteur à réglage électrique et de sièges avant ventilés. Malheureusement, la superbe chaîne BeatsAudio à neuf haut-parleurs n’est disponible que dans l’Execline. Si l’on veut un volant chauffant dans la Jetta, il faut débourser 385 $ de plus. Pourtant, cette caractéristique est incluse dans une Kia Forte à 16 495 $...

On aime le caractère enjoué et l’économie de carburant de la Volkswagen Jetta 2019. Toutefois, il n’y a rien d’autre qui l’aide à se démarquer face à la Honda Civic, la Toyota Corolla, la Mazda3, la Kia Forte et la Hyundai Elantra – pour ceux qui ne désirent simplement qu’une berline compacte pas chère et fiable.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

FrancfortNouveau logo et nouvelle image pour Volkswagen
Le Salon de l’auto de Francfort marque non seulement le début de la Volkswagen ID.3 , première d’une nouvelle génération de voitures et de VUS électriques chez le constructeur allemand, mais aussi le lancement du « Nouveau Volkswagen ». Nouveau logo, nouvelle image, nouvelle voix, nouvelle philosophie – tout y …
EssaisVolkswagen Arteon 2019 : se prendre pour une Audi
Avec sa nouvelle Arteon, Volkswagen reprend un créneau laissé à l’abandon depuis la mise à la retraite de la CC . Reconnue pendant longtemps comme fabricant de la « voiture du peuple », Volkswagen s’est petit à petit trouvé une niche chez les amateurs de conduite plus sportive. À quelques …
Pleins feux surLe Volkswagen Atlas Cross Sport 2020 dévoilé cette semaine
Le Guide de l’auto se rendra à Chattanooga, au Tennessee afin d’assister au dévoilement du nouveau VUS intermédiaire de Volkswagen. L’Atlas Cross Sport, c’est la version à cinq passagers de l’Atlas qui, lui, peut asseoir six à sept personnes. On se rappelle que le Volkswagen Atlas Cross Sport Concept a …
Commentaires