BMW X5 2019: On a fait le tour

Le BMW X5 représente l’origine de la famille BMW X et cette quatrième génération envoie son message le plus concret en matière de présence et de modernisme. - Adrian van Hooydonk, Vice-Président Design du Groupe BMW

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

S’il y a un constructeur qui prouve hors de tout doute qu’il comprend l’importance des véhicules utilitaires sport pour assurer sa rentabilité, c’est bien BMW. Le constructeur allemand a introduit le X2 et le X7 en plus de redessiner ses X1, X3 et X4, tout ça au cours des 18 derniers mois.

Avec l’arrivée d’une toute nouvelle génération de X5, et l’on présume que le X6 suivra l’an prochain, BMW aura fait le tour. Tous ses VUS seront au goût du jour et proposeront les plus récentes technologies. Quand on parle de VUS de luxe, les consommateurs désirent généralement ce qui est le plus neuf ou le plus récent, et il n’est pas nécessaire de faire de compromis étant donné la quantité de modèles présents dans le segment. BMW a donc bien fait de revoir son X5, même si l’ancienne génération n’était pas nécessairement démodée.

Visage connu

Le nouveau BMW X5 suit la signature visuelle des autres VUS de la marque revus précédemment. Il est plus imposant et la silhouette générale est un peu plus bombée et arrondie.

L’ensemble est plus volumineux également avec des dimensions accentuées à tous les niveaux. L’empattement augmente de 42 millimètres, ce qui signifie plus d’espace à l’intérieur, tandis que la longueur (+ 36 mm), la hauteur (+ 19 mm) et la largeur (+ 66 mm) augmentent également.

L’habitacle présente un tableau de bord modernisé et épuré où les pièces maîtresses sont l’affichage numérique devant le conducteur et le nouveau système iDrive dans l’écran central. Alors que le premier souhaite rivaliser avec l’instrumentation entièrement numérique cockpit virtuel d’Audi, le second présente la septième génération du système multimédia de BMW.

Les améliorations incluent l’ajout de nouvelles commandes haptiques sur la molette du système iDrive, plusieurs options de personnalisation qui peuvent suivre le conducteur d’un modèle BMW à l’autre grâce au « BMW Cloud » et une interface tactile améliorée. Il est possible notamment de parcourir les différents menus en glissant le doigt sur l’écran central. Cet écran ainsi que celui qui se situe derrière le volant mesurent tous les deux 12,3 pouces et partagent les mêmes graphiques.

Soyons honnêtes, l’habitacle de la génération précédente du X5 – comme celui du X6 actuel – manquait de punch visuel. Ce n’était pas laid, mais ce n’était pas « wow » non plus. La quatrième génération règle ce problème.

Couteau suisse

Grâce à une multitude de modes de conduite et d’ajustements possibles pour la suspension et la direction, les BMW X5 et X6 sont de véritables couteaux suisses en matière de comportement routier.

La suspension adaptative M, combinée à une direction active, permet d’obtenir un rendement optimal dans toutes les situations, que ce soit sur l’autoroute, une route sinueuse ou encore loin des sentiers battus. Les BMW X5 et X6 sont notamment capables de filtrer les imperfections de la route afin d’éviter que des vibrations causées par des bosses ou des trous ne se rendent jusqu’au conducteur. Aussi, la direction Integral Active Steering offerte en option sur le nouveau X5 tourne légèrement les roues arrière afin d’améliorer l’agilité.

De plus, la suspension s’ajuste automatiquement en hauteur en fonction de la conduite. Elle s’abaisse de 20 mm lorsque la vitesse dépasse 138 km/h et que le mode Sport est sélectionné, mais elle peut aussi augmenter de 40 mm afin d’accroîtrela capacité de franchissement des VUS en cas de besoin. Il y a même un bouton dans le coffre qui permet d’abaisser le véhicule de 40 mm, facilitant ainsi le chargement d’objets dans le coffre.

Pour la première fois, un ensemble hors route comprenant des graphiques exclusifs pour le tableau d’instrumentation et quatre modes supplémentaires (sable, roche, gravier ou neige) est offert dans le X5 et le X6. Ces modes ajustent le rendement du rouage intégral xDrive, de l’accélérateur, de la boîte de vitesses ainsi que du système de contrôle de la traction et de la stabilité, selon le type de surface sous les roues.

Sous le capot, la version xDrive40i du X5 aura droit à un moteur à six cylindres turbo de 335 chevaux, alors que le X6 xDrive35i mise sur 300 étalons. Dans les livrées xDrive50i se loge un V8 biturbo de 4,4 litres avec 456 chevaux dans le X5, 445 dans le X6. Le X5 hybride rechargeable et le X5 M seront réintroduits plus tard, mais pour le moment, on propose toujours le très sportif X6 M et son V8 biturbo de 567 chevaux.

Avec le nouveau X5, il est évident que BMW a corrigé les lacunes de la génération précédente, soit un habitacle un peu fade et un comportement peut-être trop axé sur la sportivité. Avec les X5 et X6, BMW veut répondre à l’ensemble des besoins des acheteurs de VUS de luxe qui doivent faire beaucoup d’autoroute ou qui désirent se rendre au chalet dans les bois la fin de semaine.

Feu vert

  • Nouveaux écrans numériques réussis (X5)
  • Habitacle haut de gamme et luxueux
  • Meilleures capacités hors route (X5)
  • Style élégant

Feu rouge

  • Changements esthétiques peut-être trop subtils (X5)
  • Fiabilité des nouvelles technologies à prouver
  • Retrait de la version à moteur diesel
  • Version hybride rechargeable en pause

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèles617 chevaux pour les BMW X5 M et X6 M 2020
BMW vient de dévoiler la troisième génération du X5 M et du X6 M, les versions haute performance et prêtes pour la piste de ses deux VUS intermédiaires. En plus d’offrir plus de puissance et de sportivité que jamais, ces bêtes atteignent un plus haut niveau de confort et de …
Commentaires