Toyota RAV4 2019: Tiercé gagnant à l’horizon

Toyota nous offre des versions sérieusement renouvelées du RAV4, pionnier et best-seller en titre chez les utilitaires sport compacts.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Sept ans de bonheur pour le RAV4, dont les ventes n’ont cessé de croître, malgré les assauts de rivaux plus récents. Ils ne sont pas au bout de leurs peines, puisque c’est au tour du best-seller de Toyota d’avoir droit à une métamorphose complète. Le géant japonais investira même 1,4 $ milliard pour produire toutes les versions dans ses usines ontariennes. C’est du sérieux, n’en doutez pas.

Le RAV4 est devenu le premier utilitaire sport compact dérivé de l’automobile, il y a un quart de siècle. Lancé au Japon, il s’est pointé chez nous en 1997, talonné par le Honda CR-V, son rival de toujours. La cinquième génération a été dévoilée au dernier salon de New York, en trois versions distinctes : Limited, Trail et XSE Hybride. La série compte évidemment d’autres permutations, mais ces trois-là sont les plus marquantes.

Plus carré et plus costaud

Chose certaine, la silhouette marque une rupture nette avec le style des devanciers. Les lignes sont plus carrées et les calandres, complètement différentes. La grille de la version Trail forme un hexagone complet, comme celle de la camionnette Tacoma, et les moulures qui bordent ses puits de roues sont deux fois plus larges, pour souligner ses (modestes) aptitudes pour le tout-terrain. Le demi-pouce additionnel de garde au sol et les porte-à-faux écourtés devraient aider aussi.

Construit sur la nouvelle architecture adaptable de Toyota (TNGA), le cinquième RAV4 est plus court et plus bas de 5 mm que le précédent. Il est toutefois plus large de 10 mm, avec un empattement allongé de 30 mm et des voies avant et arrière plus larges également. Toutes de bonnes nouvelles pour l’habitabilité, le volume cargo et le comportement. Surtout que la coque autoporteuse est censément plus rigide de 57% et que la suspension arrière est à roues indépendantes et à bras multiples. La soute cargo du RAV4 Hybride est maintenant aussi vaste que les autres, parce que la batterie de propulsion a été relogée sous la banquette arrière.

Par contraste, le tableau de bord est une version accentuée du précédent, avec un écran central agrandi, monté plus haut et serti de touches et boutons plus grands pour la sélection et les réglages. Même chose pour les contrôles de la climatisation, juste dessous. Les contrôles au volant et les leviers autour promettent la précision et l’efficacité habituelles chez Toyota.

Tous les RAV4 sont dotés de la version la plus récente (TSS 2.0) de l’ensemble Toyota Safety Sense, qui regroupe une série complète de systèmes de sécurité et d’aide à la conduite, en plus d’une kyrielle d’instruments et d'accessoires de connectivité, dont Entune 3.0 et l’éminemment populaire Apple CarPlay.

Performance et motricité sur mesure

Avec une certaine ironie, le nouveau XSE Hybride est maintenant le plus performant et sportif des RAV4, en plus d’être le plus écolo. Il profite, entre autres, d’une suspension sport raffermie. Son groupe propulseur, construit autour d’une version retouchée du quatre cylindres à cycle Atkinson de 2,5 litres et d’une boîte à variation continue, affichera les meilleures cotes de puissance, couple et consommation.

Les autres versions sont animées par un quatre cylindres « Dynamic Force » de 2,5 litres également mis à jour, jumelé à une boîte automatique à huit rapports. Les versions les plus abordables sont livrées de série avec roues avant motrices, mais toutes sont disponibles avec un des trois rouages à quatre roues motrices.

En plus d’une version revampée du rouage existant, le RAV4 peut en recevoir un nouveau qui transmet jusqu’à la moitié du couple à l’essieu arrière et le répartit ensuite entre les deux roues pour livrer un mélange optimal de motricité et d’agilité. Sur la route, à vitesse constante, des embrayages à griffes découplent les demi-arbres arrière pour réduire le bruit, la consommation et les vibrations. Ce rouage est de série dans la version Trail, avec une molette qui permet de choisir entre les modes de conduite offerts, dont certains axés sur le tout-terrain.

Le rouage AWD-i, réservé au RAV4 Hybrid, peut désormais acheminer 30% plus de couple aux roues arrière, toujours par l’entremise d’un moteur électrique. Ce système, bonifié lui aussi, est conçu pour affiner la conduite, sur la route ou ailleurs, en ajustant constamment la répartition du couple entre les quatre roues, selon le mode de conduite choisi.

Tous les RAV4 sont désormais fabriqués dans les usines maintes fois primées de Cambridge et Woodstock, en Ontario. Les modèles à essence arrivent cet automne et les hybrides, fabriqués pour la première fois à l’extérieur du Japon, au printemps 2019. Grand succès populaire à prévoir, à défaut d’une révolution esthétique ou technique.

Feu vert

  • Série très complète
  • Version hybride attrayante et performante
  • Plus spacieux et pratiques
  • Grande fiabilité probable
  • Choix de rouages à quatre roues motrices

Feu rouge

  • Silhouettes moins originales
  • Capacités tout-terrain limitées (Trail)
  • Capacité de remorquage modeste
  • Versions cossues chères
  • Pas de boîte manuelle

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéToyota : un nouveau VUS au lieu de la Corolla en Alabama
Tel qu’annoncé précédemment, Toyota et Mazda assembleront ensemble jusqu’à 300 000 véhicules par année à compter de 2021 dans une nouvelle usine conjointe à Huntsville, en Alabama. Le premier voulait y fabriquer des Corolla , mais la nouvelle réalité du marché et l’appétit grandissant des consommateurs pour les VUS viennent …
EssaisToyota RAV4 Trail 2019 : fils de FJ
Habituellement, lorsqu’une voiture ou un camion atteint la fin de son cycle de production, les ventes ont déjà commencé à chuter. C’est normal, puisque la concurrence plus moderne devient plus intéressante et offre plus de technologie ou des caractéristiques innovatrices. Dans le cas du RAV4, la génération sortante ayant été …
Los AngelesToyota RAV4 Prime 2021 : un VUS hybride rechargeable qui promet
Toyota profite de l’ouverture du Salon de l’auto de Los Angeles pour dévoiler le RAV4 Prime, une version hybride rechargeable de son populaire VUS compact. Capable de parcourir 60 kilomètres sans consommer une goutte d’essence, le RAV4 Prime est le premier véhicule utilitaire enfichable de Toyota. Du même coup, il …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires