Volkswagen Golf R 2018, pour son équilibre

Points forts
  • Style passe-partout
  • Finition et attention aux détails
  • Emballante a conduire
  • Rouage intégral efficace
Points faibles
  • Pas assez extraverti pour certains
  • Tout de même assez dispendieuse
  • Essence super requis
  • Dispendieuse en assurances pour les plus jeunes
Évaluation complète

Il y a des véhicules qui ne peuvent éviter les comparaisons et la Volkswagen Golf R en fait partie. Elle défend son titre de compacte sport contre quelques modèles qui ne sont pas piqués des vers, notamment la Subaru WRX STI, la Honda Civic Type R et la Ford Focus RS. Les débats sont nombreux aux yeux des passionnés qui n’hésitent pas à défendre bec et ongles leur modèle de prédilection, c’est de bonne guerre.

Nous avons eu la chance de reprendre contact récemment avec la Golf R 2018 qui profite de quelques retouches cette année. Étonnement, notre modèle d’essai arborait un coloris assez étrange, Violet nacré, l’une des 30 couleurs optionnelles faisant partie de la palette Spectre qui permet de personnaliser votre Golf R à votre guise. Le hic, c’est que ces couleurs requièrent un déboursé supplémentaire de 2 995 $, ce qui s’ajoute au prix déjà passablement élevé du bolide.... Pour l’éviter, vous devez vous rabattre sur les quatre couleurs gratuites.

La couleur en guise d’extravagance

Ces coloris sont sans aucun doute ce qui ajoute le plus d’extravagance au bolide car, il faut bien l’avouer, la Golf R est nettement moins extravertie que ses rivales. Pas d’aileron surdimensionné ni de larges prises d’air ou de devant agressif, la Golf R fait dans la subtilité et c’est ce que plusieurs recherchent. L’œil averti remarquera les jupes latérales, le diffuseur d’air arrière et l’échappement quadruple, les autres comprendront qu’il s’agit d’une Golf R lorsqu’elle passera devant eux. De notre côté, nous sommes charmés par ses jantes Speilberg de 19 pouces.

La reine des Golf profite également de quelques retouches à l’intérieur. En somme, on apprécie l’excellente finition et l’attention aux détails beaucoup plus marquée que dans le cas de ses rivales, surtout face à la Subaru WRX STI qui est la plus décevante à ce chapitre. Les sièges en cuir sculptés arborant l’emblème R, le volant sport avec sa partie inférieure plate ainsi que le large repose-pied métallisé qui permet de bien s’ancrer au siège ne font pas que rehausser le style de la voiture. Ils sont aussi directement responsables de l’expérience de conduite et de l’extrême sportivité de la bagnole.

Du reste, tout tombe bien en main et le nouveau système multimédia avec son écran tactile est d’une simplicité exemplaire. Il suffit de s’y connecter via Apple CarPlay ou Android Auto et il devient l’extension de votre téléphone intelligent avec en prime une chaîne audio Fender dotée d’une excellente qualité sonore, bien meilleure que du côté de Subaru et Honda qui n’ont jamais été réputés pour la chose.

Photo: Sylvain Raymond

Sage et bestiale

Malgré sa présentation et ses technologies, la Volkswagen Golf R livre ses meilleurs arguments sur la route. Le cœur de ses performances, c’est son moteur quatre cylindres à injection directe et turbocompressé qui développe 292 chevaux et un couple de 280 lb-pi, des chiffres tout de même légèrement inférieurs à ses deux plus proches rivales qui dépassent la barre des 300 chevaux. À sa défense, elle est un peu plus économique en carburant – du super s.v.p. –, mais surtout, elle libère son couple plus rapidement que les autres et du couple obtenu à bas régime, c’est ce qui apporte un effet d’accélération plus marqué.

L’effet se fait sentir sur la route, la puissance arrivant immédiatement, modulée par les différents modes de conduite dont Race, lequel augmente la réactivité de l’accélérateur, de la direction et de la boîte de vitesses. On affectionne ce mode, d’autant plus qu’il laisse le moteur pétarader en décélération, et on aime ça! Le mode Eco endort la bête et maximise aussi l’application du système arrêt/démarrage qui éteint le moteur à chaque arrêt.

Les puristes choisiront la boîte manuelle à six rapports, les plus pragmatiques craqueront pour l’automatique à double embrayage qui, malgré le déboursé supplémentaire, rend la conduite plus simple tout en livrant d’excellentes performances. C’est cette dernière qui équipait notre modèle d’essai, on y perd légèrement en impression de contrôle, mais elle a le don de nous faire passer pour un meilleur pilote.

Rouage intégral au menu

Tout comme la WRX STI, la Golf R expédie sa puissance aux quatre roues, rehaussant non seulement son aplomb à longueur d’année, mais aussi dans les virages sur circuit puisqu’il est combiné avec un système de différentiel transversal qui envoie plus de couple à la roue extérieure en virage. Sans ce système, son rouage 4MOTION n’apporterait pas de véritable avantage en performance pure, pouvant donner raison aux amateurs de Honda Civic Type R qui perd en répartition de puissance, mais qui est plus légère et agile.

Aussi performante qu’elle puisse être, la Golf R offre un bon équilibre en conduite quotidienne et s’avère beaucoup moins punitive et extrême que ses rivales. C’est ce qui prolonge la lune de miel dans son cas, on ne se lasse pas du modèle après quelques mois. C’est d’ailleurs pourquoi elle remporte la palme de Meilleure sportive compacte depuis deux ans dans le Guide de l’auto.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisVolkswagen Golf R 2018 : SuperGolf!
Lorsqu’elle est équipée de la boîte automatique à double embrayage, qui enfile les rapports à la même vitesse que celle d’une Porsche 911, la Volkswagen Golf R 2018 accomplit le 0-100 km/h sous la barre des cinq secondes. Cela fait de cette super Golf une auto presque aussi rapide qu’une …
Premiers contactsVolkswagen Golf R 2018 : pas de changements majeurs. Hourra!
MAJORQUE (Espagne) – Les constructeurs doivent constamment mettre leurs produits à jour afin de les garder « frais » et concurrentiels, et pour s’assurer que les consommateurs seront prêts à échanger leur ancien modèle pour un nouveau. Lorsqu’une voiture ou un camion passe quelques années sur le marché sans changements, …
BlogueLes 40 couleurs de la Volkswagen Golf 2019
Les constructeurs et les consommateurs ne prennent pas souvent de risques lorsqu’il est temps de choisir des couleurs de carrosserie pour leurs véhicules – surtout en Amérique du Nord. Pour les modèles populaires, on se limite souvent à diverses nuances de gris, au noir et au blanc, et quelquefois, un …
Commentaires