Ouverture de la première station-service à hydrogène publique au Canada

Pendant des années, nous avons déploré le fait que les constructeurs automobiles présentent des véhicules avec pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène sans qu’il y ait une quelconque infrastructure pour les faire rouler, du moins au Canada.

Bien que Hyundai ait loué son Tucson FCEV de première génération à quelques clients de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et du Québec, nous n’avions pas encore vu la première station de ravitaillement en hydrogène accessible au grand public – jusqu’à maintenant.

La cérémonie d’ouverture officielle a eu lieu vendredi dernier au 8686, avenue Granville, à Vancouver, quelque part entre le centre-ville et l’aéroport international de Vancouver. Cette première station-service à hydrogène publique au Canada est opérée par Shell et Hydrogen Technology & Energy Corporation (HTEC), qui comptent en ouvrir deux autres dans la région prochainement.

Des représentants de Hyundai et de Honda étaient sur place pour célébrer l’occasion et aussi pour donner aux participants la chance d’essayer des modèles à pile à combustible qui seront commercialisés chez nous, comme le multisegment Hyundai Nexo et la berline Honda Clarity Fuel Cell.

« Hyundai Auto Canada a longuement supporté l’hydrogène comme la meilleure voie à suivre vers le transport éco et durable. Car le plein se fait en cinq minutes pour offrir une autonomie de 600 km, l’hydrogène est le carburant alternatif le plus approprié pour le public canadien », a affirmé Don Romano, président et chef de la direction de Hyundai Auto Canada.

Le fabricant coréen est d’ailleurs un membre fondateur de la coalition des constructeurs de véhicules automobiles électriques à pile à combustible à hydrogène du Canada (Canadian FCEV Coalition), dont le but est d’accélérer le développement de l’infrastructure requise par les véhicules alimentés à l’hydrogène avec l’aide du gouvernement et des grands noms de l’industrie.

Ce genre de véhicule vert n’a pas besoin de carburant et, comparativement à la vaste majorité des voitures électriques à batterie, l’autonomie est supérieure puisque les moteurs tirent leur électricité de la conversion de l’hydrogène contenue dans les réservoirs. Les seules émissions sont de la vapeur d’eau.

« Nous applaudissons Shell et HTEC pour leur travail et leur investissement dans la construction des infrastructures nécessaires pour démontrer l’énorme potentiel de la technologie des piles à combustible à hydrogène, a déclaré Jean-Marc Leclerc, vice-président principal des ventes et du marketing chez Honda Canada. Alors que nous œuvrons pour réaliser cette vision partagée d’une société sans carbone, nous sommes impatients de voir ces infrastructures s’étendre au reste du pays. »

Et nous aussi! Voilà tout ce qui manque pour vraiment commencer à rêver de conduire ces véhicules cool et prometteurs comme le Nexo, la Clarity Fuel Cell, la Toyota Mirai et d’autres à venir.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pile à combustible/hydrogèneDes Audi à l’hydrogène sur les routes d’ici 2020
Lors d’une conférence de presse cette semaine, le président du conseil d’administration d’Audi AG, Rupert Stadler, a annoncé la volonté du constructeur allemand d’explorer de nouvelles technologies, dont l’hydrogène, afin d’affronter les défis de l’industrie automobile. Il a par ailleurs mentionné que nous verrons des modèles Audi dotés de piles …
Pile à combustible/hydrogèneL’hydrogène plus polluant que la batterie?
La quête d’une voiture moderne qui ne pollue pas passe par plusieurs chemins, mais ce qui est certain est que les motorisations électriques ont la cote en ce moment. Cela étant dit, il existe différentes façons d’alimenter une voiture électrique et toutes semblent être sur la table à l’heure actuelle.
CESToyota et Kenworth collaborent sur un poids lourd à l’hydrogène
La division nord-américaine du géant japonais Toyota s’associe avec le manufacturier Kenworth pour mettre au point un camion lourd n’émettant aucune émission polluante. Une dizaine d’unités du Kenworth T680 recevront une motorisation à piles à combustible conçue avec l’expertise de Toyota, et seront utilisées dès 2020 dans les ports de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires