Honda Clarity 2018: Celle qui réécrit l’Histoire

Honda a présenté trois versions de la Clarity. Une à hydrogène, une 100 % électrique et une hybride rechargeable. Seule cette dernière viendra au Canada.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Il y a un peu plus de cent ans, alors que l’automobile commençait à se répandre, trois types d’énergies étaient surtout utilisés. Il y avait l’essence, la vapeur et l’électricité. Pour diverses raisons, l’essence a, pendant des décennies, régné en maître absolu. Depuis quelques années, on assiste à une répétition de l’Histoire, alors que trois types d’énergie sont utilisés. Il y a l’essence, évidemment, mais l’électricité se taille une place de plus en plus respectable. En filigrane, l’hydrogène tente de se faufiler, sans succès jusqu’à présent.

Honda effectue beaucoup de recherches sur l’hydrogène. C’est ainsi qu’est née la FCX Clarity en 2008, dérivée du concept FCX de 2006. La Clarity était destinée majoritairement au marché sud-californien où existe un réseau de distribution de gaz hydrogène.

Honda offre maintenant trois Clarity: une hybride rechargeable, une électrique réservée au marché américain, du moins pour l’instant, et une à hydrogène (Fuel Cell). Cette dernière est dotée d’un moteur électrique de 174 chevaux, d’une pile à combustible de 103 kW et d’une batterie de 1,7 kWh. Elle ne sera pas offerte au Canada, faute de réseau de distribution d’hydrogène.

Enfin, la Clarity Plug-in Hybrid (hybride rechargeable) sera vendue chez nous. Honda a cependant donné bien peu de détails techniques mais on sait que son moteur électrique développe 181 chevaux. Grâce à sa batterie de 17 kWh, elle affiche une autonomie de 68 km en mode tout électrique, ce qui l’approche de celle de la Chevrolet Volt et une recharge complète sur un système 240 V avec un chargeur de niveau 2, ne prend que 2,5 heures pour une recharge. Une fois l’autonomie électrique épuisée, le moteur à essence, un quatre cylindres 1,5 litre à cycle Atkinson, prend le relais, soit pour recharger la batterie, soit pour faire tourner les roues avant, selon les besoins. L’autonomie totale annoncée par Honda est de 530 km, une donnée intéressante, mais peu impressionnante.

D’ici 2030, Honda prévoit que les deux tiers de sa production consisteront en des modèles électriques, ce qui inclut les modèles à hydrogène, hybrides, hybrides rechargeables et électriques. Il s’agit d’un programme ambitieux et il est à souhaiter qu’il se réalise pour le bien de la planète…

Alain Morin

---

Puisqu'elle est aussi imposante que la Accord – la Clarity offre un habitacle spacieux. À l’arrière, trois adultes disposent d’amplement d’espace, surtout aux jambes, un contraste avec la plupart autres hybrides rechargeables! L’espace de chargement, très grand (sauf pour la Clarity à l’hydrogène, l’imposant réservoir amputant une partie du volume disponible). Bref, la Clarity peut occuper le rôle de voiture principale sans exiger trop de compromis. Vous pourrez vous déplacer en mode 100% électrique les jours de semaine tout en ayant l’opportunité d’aller là où bon vous semble les week-ends.

Nous avons eu la chance de mettre à l’essai les trois Clarity. Les Canadiens auront malheureusement droit à la moins dynamique du trio. Ses deux moteurs (électrique et essence) et son ensemble de batteries la rendent beaucoup plus lourde, ce qui mine ses accélérations et son agilité en virage. En activant le mode Sport de cette hybride rechargeable, on force le moteur à essence à s’animer, ce qui compense la puissance moindre du moteur électrique, par rapport à celui de la version 100% électrique. Dans le cas de cette dernière, les accélérations se sont avérées beaucoup plus vives, surtout grâce au couple légendaire de ce type de moteur.

La Clarity la plus intéressante, selon nous, est celle propulsée à l’hydrogène. Son moteur électrique n’est pas aussi puissant que celui de la Clarity 100% électrique, mais puisque l’on peut stocker une réserve d’électricité sous forme d’hydrogène, son moteur et l’ensemble des batteries sont beaucoup plus compacts, donc plus légers. Cette voiture est très agile et elle accélère rapidement dans un silence complet, seule sa pompe à air qui alimente la pile à combustible s’excite lorsque l’on enfonce l’accélérateur, trahissant sa mécanique. Honda souligne également que cette technologie avantage les véhicules plus imposants car le poids, principal ennemi de l’autonomie, devient beaucoup moins problématique ici.

La Honda Clarity est annonciatrice de nouveaux horizons automobiles. Le futur est déjà intéressant!

Sylvain Raymond

Feu vert

  • Habitacle spacieux
  • Matériaux de qualité
  • Allure différente

Feu rouge

  • Autonomie globale peu impressionnante
  • Voiture lourde
  • La moins intéressante à conduire du trio
  • Pas de bouton rotatif pour le volume
  • Allure différente

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Commentaires