Audi R8 2018: Le meilleur des deux mondes

L’Audi R8 représente toujours le meilleur des deux mondes entre une exotique hors de prix et une voiture sport de haut niveau.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Dès la mise en marché de la R8, les commentaires positifs ont inondé le web. L’introduction de cette belle sportive en 2006 a dérangé la concurrence. Son allure digne des superbes exotiques du moment, accompagnée d’une facture relativement abordable, l’a positionné en tête de liste d’achat pour bien des consommateurs.

Cette réussite n’allait pas laisser la direction d’Audi passer outre une excellente occasion d’affaires. Depuis ce temps, le V8 n’est plus livrable et le V10 demeure le seul moteur proposé. À cause de cela, la R8 passe le cap des 200 000 $ après avoir choisi quelques options. Issue de plusieurs voitures-concepts comme l’Avus de 1991, elle se décline maintenant en deux versions, soit coupé et cabriolet. Le constructeur allemand a même dû augmenter la production de sa supervoiture devant une demande toujours élevée.

Soulignons que plus de 30 000 R8 ont trouvé preneur depuis 2006. C’est signe de l’importance de ce marché, très lucratif pour les constructeurs. Le coupé de deuxième génération a été lancé en 2016, tandis que le cabriolet s’est pointé ensuite.

Banc d’essai

Il suffit de regarder les nouvelles cuvées des A4 et A5 pour découvrir que les stylistes d’Audi font dans la subtilité. Même constat pour cette deuxième génération de la R8. La transformation la plus notable concerne la disparition de ces grands panneaux latéraux derrière les portières. Ces parties de couleur contrastante se résument désormais aux entrées d’air qui se bombent le torse comme sur la version à moteur V10 de la première séquence.

La calandre a été redessinée et s’entoure maintenant de phares dans lesquels s’installent des clignotants séquentiels du plus bel effet. Des changements tout aussi raffinés ont été effectués à la partie arrière afin de la démarquer de sa devancière.

À l’intérieur, la présentation est toujours digne de mention. Le dessin du tableau de bord qui vient envelopper le pilote offre un beau coup d’œil. Malgré l’aspect spectaculaire de l’ensemble, le tout est épuré. Les matériaux sont de haute qualité tandis que les commandes sont accessibles. L’affichage Audi virtual cockpit, logé dans la nacelle derrière le volant, est également un atout. Présenté pour la première fois dans la TT, ce nouveau genre d’écran multimédia renferme aussi l’instrumentation de base comme le tachymètre et autres informations essentielles. 

Tout porte à croire que le V10 avait la cote de popularité puisque le V8 de base est disparu du catalogue. Ce V10 se présente sous puissances différentes, soit 540 chevaux pour la version d’entrée de gamme et 610 pour le V10 plus. Dans les deux cas, aucune assistance comme le turbocompresseur ou le compresseur volumétrique n’est requise. Par souci d’économie de carburant, une rangée de cylindres peut se désactiver en mode vitesse de croisière.

La boîte automatique à double embrayage et sept rapports complète le groupe motopropulseur. Le rouage intégral est toujours de mise, bien entendu. Si vous êtes friand de chiffres, sachez que les 100 km/h sont atteints en 3,6 secondes dans la version « ordinaire » tandis que la variante V10 plus s’offre le même 100 km/h en moins de 3,3 secondes.

L’unique technologie « Spaceframe » développée au début des années 90 est encore plus poussée dans la R8. L’amalgame de quatre matériaux permet de réduire considérablement le poids de la plateforme, alors que l’acier, l’aluminium, le magnésium et la fibre de carbone se marient. Sur la route, la R8 s’agrippe au bitume avec aisance. La partie avant étant ultralégère, le rouage intégral vient l’asseoir pour améliorer la tenue de cap.

Et le toit s’abaissa

Par rapport à la première génération, la R8 Spyder bénéficie également d’une diminution de poids grâce à l’utilisation de matériaux plus sophistiqués. Si le soleil apparaît soudainement sur votre trajet, vous pouvez abaisser le toit en moins de 20 secondes. La vitesse maximale pour effectuer cette opération est de 50 km/h. Pour les fois où il fait moins beau alors que la capote est relevée, vous pouvez abaisser la lunette arrière seulement pour respirer un peu d’air frais.

En résumé, l’Audi R8 demeure, encore et toujours, une valeur sûre. Elle conserve une excellente valeur de revente, réalise des performances relevées et peut être utilisée quotidiennement. Son style exige tout de même quelques compromis, comme un coffre petit et le manque de rangements dans l’habitacle. Toutefois, il faut bien souffrir un peu pour avoir du plaisir!

Feu vert

  • Style unique
  • Moteur V10 exaltant
  • Rouage intégral
  • Présentation de l’habitacle

Feu rouge

  • Prix en hausse
  • Entretien dispendieux
  • Volume du coffre
  • Manque de rangements
  • Visibilité réduite

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Commentaires