Audi Q5 2018: Au sommet, rien de moins

Le nouveau Q5 est une telle réussite qu’il se vendra sans doute à 1,6 million d’exemplaires, comme son prédécesseur… et plus encore!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Seriez-vous surpris d’apprendre que le Audi Q5 figure parmi les utilitaires de luxe les plus vendus au monde? Dans certains marchés européens, il est même le meilleur vendeur, et ce, depuis des années. Au Canada et au Québec, ses ventes se portent assez bien, merci.

Le Q5 est un excellent exemple démontrant à quel point les utilitaires représentent un marché important de nos jours. En 2016, il s’est vendu plus de Q5 au Québec que de Série 3 de BMW, de Classe C de Mercedes-Benz ou d’Audi A4. Voilà ce qu’on appelle un succès. C‘est d’autant plus impressionnant quand on constate que le Q5 datait du millésime 2009.

Audi aura attendu jusqu'à l’année-modèle 2018 pour entièrement revoir son champion et, peu importe les critiques, quoiqu’elles soient peu nombreuses, le nouveau Q5 devrait encore être prisé par les consommateurs souhaitant prestige, agrément de conduite et polyvalence.

Quatre cylindres de plaisir

Le Q5 2018 est mû par l’excellent quatre cylindres turbocompressé TFSI de 2,0 litres qu’on retrouve dans plusieurs véhicules Audi. La plus récente révision de ce moteur, qui remonte au lancement de l’A4 contemporaine, génère 252 chevaux et un couple de 273 lb-pi. Ce petit trésor produit tout son couple entre 1 600 et 4 500 tr/min et dès 5 000 tr/min, la puissance maximale est en plein galop.

Le moteur est dorénavant jumelé à la boîte automatique S tronic à sept rapports avec double embrayage, comme la boîte PDK du Porsche Macan. Autre nouveauté, le système à rouage intégral quattro ultra. Ce dernier actionne uniquement les roues avant jusqu'à ce que le besoin d’activer l’essieu arrière se fasse ressentir. Cette version est d’abord conçue pour l’économie d’essence, mais n’allez pas croire qu’elle est moins efficace qu’auparavant.

Le Q5 est maintenant assemblé sur la toute dernière plate-forme modulable MLBevo d’Audi, partagée avec les A4 et A5. Cette base permet non seulement de couper 90 kg au poids du Q5, mais sa construction plus rigide rehausse le niveau de raffinement sur la route tout en augmentant ses habiletés en situation de hors route.

Tous ces changements se traduisent par un Q5 plus agréable et rapide que jamais. Les accélérations sont vives et soutenues. À preuve, le 0-100 km/h passe de 7,1 secondes à seulement 6,3. Lors de l’essai du Q5 2018, nous avons eu la chance de conduire des exemplaires munis de la suspension pneumatique, ajustable pour toutes les conditions imaginables. Son travail à haute vitesse, tout comme sur un chemin de terre accidenté, est remarquable. Heureusement, Audi l’offre en option sur toutes les versions.

La plus grande faiblesse dans la conduite du Q5 est sa direction électrique. Audi n’a jamais eu la cote à ce niveau, et même la R8 n’a pas toujours été parfaite à ce chapitre. La principale lacune concerne le point mort au centre, car l’assistance met tout son temps avant de faire son boulot.

La version haute performance du Q5, le SQ5, nous revient quant à elle avec un V6 de 3,0 litres turbocompressé (en remplacement du compresseur volumétrique) de 354 chevaux et un couple de 369 lb-pi. Contrairement au Q5, le nouveau SQ5 continue avec un rouage quattro à prise constante et la boîte automatique Tiptronic à huit rapports. Eh oui, il est toujours très rapide, bouclant le 0-100 km/h en seulement 5,4 secondes.

Airs de famille

Lors de la refonte du Q5, Audi n’a pas imaginé un tout nouveau design. Et il s’apparente beaucoup au Q7 avec un net avantage sur celui-ci: ses dimensions plus restreintes lui vont à merveille.

L’habitacle du Q5 est à l’image de ce à quoi la marque nous a habitués, soit épuré, sans flaflas et bien dessiné. Les dimensions accrues du Q5 2018 sont évidentes à l’intérieur puisque tous les occupants ont maintenant un peu plus d’espace. Le cockpit virtuel d’Audi est un bloc d’instrumentation numérique de 12,3 pouces dont la clarté est à couper le souffle. Certes, il distrait au début, mais l’on s’y habitue vite.

Le Q5 est assemblé à l’usine de San José Chiapa, au Mexique. Si vous avez des doutes en ce qui a trait à la qualité, comprenez qu’Audi compte énormément sur le Q5 pour sa survie économique. Soyez donc assuré qu’elle ne lésinera pas sur ce point.

Feu vert

  • Moteur 2,0 litres superbe
  • Excellente boîte S tronic à sept rapports
  • Design réussi
  • Habitacle spacieux et luxueux

Feu rouge

  • Direction décevante
  • Vide-poches limités à l’avant
  • Il existe un V6 TDI avec un couple de 457 lb-pi, mais pas pour nous…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesL’Audi Q3 2019 redessiné se présente comme un mini Q8
Toujours ébahi par le sensationnel Audi Q8? Ce nouveau porte-étendard des VUS aux quatre anneaux a fait ses débuts officiels en juin et nous l’avons même essayé dans le désert Atacama au Chili . Eh bien, on dirait qu’il vient d’accoucher d’un bébé! Voici l’Audi Q3 2019 entièrement redessiné de …
EssaisAcura RDX 2019 : la réincarnation d'une marque
Dernièrement, Acura semble avoir perdu son élan. Pourtant, dans les années 90, la division haut de gamme de Honda avait le vent dans les voiles avec sa supervoiture, la NSX, sa berline de luxe, la Legend et sa petite bombe sportive, l’Integra. Mais aujourd’hui, les marques de luxe qui ne …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires