Ford GT 2017 : « Made in Canada »

CALABOGIE (Ontario) – Je l’avoue, j’ai un métier qui rend les gens envieux. On me demande de conduire des voitures de toutes sortes et de donner mon avis à leur sujet. Être payé pour faire ça, sans blague, c’est un rêve devenu réalité. Toutefois, lorsqu’on me demande de couvrir une des bagnoles les plus iconiques du dernier siècle, j’ai l’impression d’être déjà rendu au paradis. Je suis mort quand et comment au juste? Je m’en fous! Je viens d’être invité au lancement canadien officiel de la Ford GT 2017. Comme on dit en bon québécois, « j’capote ben raide ».

Un peu d’histoire

Si vous ne connaissez toujours pas la Ford GT, c’est que vous vivez sans doute dans une grotte sur la lune, ou quelque chose du genre. Pour les néophytes, permettez-moi de vous éduquer : la Ford GT est une supervoiture qui rend hommage à la Ford GT40 des années 60, un véritable monstre de course qui avait été conçu spécialement pour triompher aux 24 heures du Mans au Circuit de la Sarthe, en France. Bien que la GT40 fut honorée pour ses quatre victoires consécutives entre 1966 et 1969, ce qui la rend si légendaire, c’est l’histoire qui se cache derrière son existence.

Elle était le fruit d’une transaction qui avait mal tourné entre Henri Ford II et Enzo Ferrari. Oui, c’est vrai, le géant américain a tenté d’englober la petite firme modénaise suite à un intérêt manifesté par Enzo lui-même. C’est à la dernière minute que Ferrari refusa la transaction, chose qui n’a vraiment pas plu à Ford. Enragé de s’être fait « berner » par son rival italien, Henri Ford II ordonna donc de construire une voiture qui allait humilier Ferrari dans son élément naturel, le circuit de course. Et c’est exactement ce qu’a fait la GT40 en pulvérisant complètement les Ferrari rouges de série P pendant quatre ans d’affilée.

Photo: William Clavey

La version du futur

Nous voici maintenant en 2017 et je me trouve en présence de son héritière, la Ford GT 2017 au circuit de Calabogie en Ontario. Ce n’est pas la première fois que Ford relance cette voiture iconique en version « route ». La Ford GT est apparue en 2005 pendant un court moment. Elle était munie d’un moteur V8 suralimenté central qui développait 500 chevaux. Voyez la nouvelle Ford GT 2017 comme étant la version 2.0 de ce bolide. Toutefois, contrairement à la 2005, qui était plutôt un hommage rétro de la voiture de course originale, la nouvelle GT a d’abord été élaborée pour performer aux 24 heures du Mans, comme l’originale. Comme son ancêtre, elle a remporté la première position lors du fastidieux événement l’an passé.

Franchement, quelle machine! Les chiffres associés à cette voiture de course pour la route sont absolument étourdissants. On parle de 647 chevaux, un couple de 550 lb-pi, une accélération de 0 à 100 km/h enregistrée à seulement 3,0 secondes et une vitesse de pointe de 345 km/h. Bien sûr, digne d’une supervoiture, la Ford GT est entièrement faite en fibre de carbone. Son moteur, un V6 biturbo de 3,5 litres est monté au centre. Sa boîte de vitesses est une automatique à double embrayage à sept rapports, sa motorisation est à propulsion et le bolide est muni d’une suspension ajustable ainsi que d’un aileron arrière actif qui sert à améliorer l’aérodynamisme de la bagnole à très haute vitesse, mais aussi à la ralentir.

Combien doit-on débourser pour cette bête née sur la piste de course? Ford parle d’un prix de départ de 450 000 $ US. Il n’y a pas de prix canadien pour le moment. Lorsque j’ai posé la question à Christine Hollander, la directrice des communications chez Ford Canada, elle a pris soin de préciser qu’il s’agit d’un prix de « départ ». La Ford GT est entièrement personnalisable et peut facilement dépasser 600 000 $ CAN...

Fabriquée au Canada, par des Canadiens

Pourquoi le circuit de Calabogie? Parce que c’est ici qu’est née la Ford GT 2017. Bien que Ford soit un constructeur américain, la voiture a été presque entièrement conçue au Canada, par des Canadiens. En effet, c’est la firme ontarienne Multimatic, qui se spécialise dans la conception de composantes et systèmes dédiés à l’industrie automobile, qui a reçu le mandat de développer la GT au circuit de Calabogie.

Il était donc logique que Ford invite des journalistes à cet endroit pour le dévoilement canadien de la voiture. En fait, c’était plus qu’un dévoilement. De prime abord, l’événement servait à souligner la livraison d’une Ford GT à un client bien spécial, le deuxième propriétaire d’une Ford GT au Canada, monsieur Richard L’Abbé.

Richard, un ingénieur de carrière, entrepreneur et membre de la faculté de génie entrepreneurial à l’Université d’Ottawa, nous a parlé de son expérience d’achat, un processus long et plutôt exigeant. Ce n’est pas si simple de se procurer une GT. On doit d’abord en faire la demande auprès de Ford, puis soumettre une vidéo expliquant qui nous sommes et pourquoi on aimerait acheter une Ford GT. C’est du sérieux!

Ford fait ensuite signer un document empêchant au propriétaire de revendre la voiture durant un certain temps, ou de la « flipper » pour faire un coup d’argent. Pour Ford, puisque la voiture sera produite en quantités très limitées (1 000 exemplaires en quatre ans), il est primordial que l’auto soit bien prise en soin, idéalement sous la main de collectionneurs ou de passionnés, comme Richard, qui participent occasionnellement à des courses automobiles.

Suite à la présentation de Richard, qui se tenait debout entre une réplique de la GT40 de course des années 60 et d’une Ford GT 2005, nous avons tous eu la chance d’embarquer à bord de sa supervoiture pour faire quelques tours sur le circuit. Étant donné que sa voiture devait traverser une période de rodage, il était impossible pour Richard de pousser sa bombe à fond. Toutefois, la courte balade m’a tout de même permis de saisir le potentiel de la voiture.

En mode attaque

Une fois en mode Course, un réglage que l’on peut sélectionner via une molette sur le volant, la GT se rabaisse automatiquement, avec une garde au sol de 70 mm, lui permettant ainsi de générer des forces G extrêmes dans les virages. Le tableau de bord, ou plutôt, l’écran ACL placé derrière le volant, transforme son affichage pour seulement y montrer un énorme compte-tours horizontal et le rapport de vitesse dans lequel on est. Le compteur de vitesse? Pas nécessaire lorsque l’on est sur le circuit!

Lors de freinages brusques à bord de la Ford GT, on entend l’aileron arrière qui se déploie à coups de « clics », puis une sensation intense de force G nous « tire le visage » vers l’avant. Le son du moteur central, qui est à quelques centimètres de nos oreilles, est un véritable orchestre symphonique combinant la tonalité sourde de l’induction d’air, le grondement profond des tuyaux d’échappement et les couinements aigus des turbos. Cette sonorité est tellement présente dans l’habitacle que l’on ne s’entend presque pas parler.

Justement, à propos de l’habitacle, celui-ci est tout petit, mais demeure confortable, pourvu que l’on soit capable d’y entrer... Avec mon casque sur la tête, ça m’a pris quelques contorsions pour m’installer sur le siège du passager. Je peux toutefois vous garantir que les sensations fortes étaient au programme. J’ai rarement pris place à bord d’une voiture avec des limites d’adhérence aussi élevées.

Voilà, en résumé, ce qu’est la Ford GT. Une véritable bombe pour la route, une innovation technologique sur roues, un héritage symbolique pour une marque et un avant-goût de l’avenir des produits Ford. Même si la Ford GT 2017 n’est réservée qu’à une poignée de clients bien nantis, elle servira de banc d’essai pour le développement de nouvelles technologies et matériaux ultralégers qui seront utilisés dans les prochaines voitures, camions et véhicules électriques de la gamme Ford. De mon bord, je n’aurai pas le choix, du moins pour le moment, de mon contenter de ma Ford GT, modèle réduit revêtu de poussière, qui dort sur ma bibliothèque de salon.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueGT, ces lettres utilisées à toutes les sauces
On revient de faire l’essai de l’Elantra GT, en particulier la version 5 portes de l’Elantra. GT, dans le cas de la Ford Mustang par exemple, ça implique des performances hors du commun! Chez Ford, la GT est une supervoiture incroyable. Chez Mercedes-AMG, la GT est sa voiture la plus …
ActualitéFord GT 2017 : le configurateur est en ligne
Vous rêvez de vous procurer une Ford GT 2017? C’est maintenant l’heure d’en réserver une. Ford vient de mettre à jour sa page internet entièrement dédiée à sa nouvelle supervoiture. Avec cette page web rafraîchie, on peut à présent personnaliser sa propre GT. Plusieurs couleurs de carrosserie sont disponibles ainsi …
MontréalFord GT, bête de scène et de circuits
Dans les années 60, Ford avait créé une voiture exceptionnelle, la GT40, question de battre Ferrari sur son terrain, les 24 Heures du Mans. Ce qui fut fait, et la GT40 est devenue une icône. Puis, en 2006, Ford revient à la charge avec la GT, fidèle à l’originale. En …
ActualitéFord lance une GT plus légère que jamais
Pour 2019, Ford commercialisera une édition Carbon Series de sa spectaculaire GT. Il s’agira ni plus ni moins que d’une version allégée. En effet, le constructeur américain affirme qu’elle est plus légère de 18 kilogrammes en comparaison avec la GT conventionnelle. Le tout est possible grâce à l’ajout de pièces …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires