Lexus CT 200h 2017 : luxe économique

Points forts
  • Consommation peu élevée
  • Finition intérieure exemplaire
  • Confort des sièges
Points faibles
  • Espace intérieur restreint
  • Système multimédia pas des plus conviviaux
  • Performances peu reluisantes
Évaluation complète

Depuis 2011, la CT joue le rôle de voiture la plus abordable chez Lexus, mais c’est aussi la plus petite et la moins énergivore. En effet, une seule version est disponible au Canada, avec quatre ensembles d’options, et elle mise sur une motorisation hybride. Celle de l’ancienne génération de la Toyota Prius pour être exact.

On pourrait rapidement déduire que la Lexus CT 200h 2017 soit une voiture peu agréable à conduire et drabe, mais ce n’est pas le cas. La marque de luxe a réussi à lui donner un peu de caractère — pas beaucoup, mais un peu — et les ensembles F SPORT optionnels lui confèrent un style plus affirmé.

Évidemment, son design extérieur trahit son âge, puisque la CT n’arbore pas la toute dernière signature visuelle de Lexus. On lui a greffé une calandre en forme de sablier il y a quelques années, mais les blocs optiques affilés et les feux de jour en forme de flèches que l’on peut admirer sur la berline Lexus IS ainsi que sur les VUS Lexus NX et Lexus RX n’y sont pas ici.

Les dimensions de la petite Lexus CT 200h 2017 s’apparentent à celle d’une voiture à hayon de taille compacte. Toutefois, en montant à bord, on s’aperçoit assez rapidement que l’espace intérieur est précieux, comme celui d’une voiture sous-compacte. Surtout à l’arrière, où les passagers se battront pour l’espace réservé aux pieds et aux épaules. Comme véhicule familial, si les enfants ne sont pas trop grands, ça passe, mais s’il est question d’adolescents, il serait sage de se tourner vers d’autres choix.

Photo: Michel Deslauriers

Avec un volume de 405 litres, ou 985 litres en rabattant les dossiers arrière, l’aire de chargement n’est pas des plus logeables par rapport à des voitures compactes à hayon. Au moins, le plancher de chargement est plat. Le manque d’espace se fait aussi ressentir à l’avant, surtout en ce qui concerne les points de rangement. Une fente sur la console centrale pour déposer notre téléphone pouvait toujours accueillir mon iPhone SE, mais les dimensions de presque tous les appareils modernes sont devenus trop gros. Si l’on veut brancher une clé USB pour écouter de la musique, elle devra être minuscule, sinon on doit laisser le couvercle de son compartiment ouvert, au beau milieu de la console centrale. Lexus ne pouvait faire mieux?

En revanche, la finition et l’assemblage dans l’habitacle de la Lexus CT 200h 2017 sont sans reproche, et comme c’est la norme chez la marque, les sièges sont ultraconfortables. La molette du système multimédia est facile à utiliser en conduisant, contrairement au pavé tactile équipant les modèles Lexus plus récents. Dommage que l’on cherche à compliquer les commandes alors qu’on devrait plutôt les simplifier, mais au moins, la CT a pu conserver sa molette vintage.

En optant pour l’ensemble F SPORT Série 1 ou F SPORT Série 2, on obtient un volant dodu gainé de cuir perforé, des pédales en alliage et des plaques de seuil de porte. Sans compter les ajouts à la carrosserie, dont une calandre plus agressive, un aileron arrière et des phares à DEL, ainsi que de jolies jantes en alliage de 17 pouces.

Bon, c’est vrai que les performances ne sont pas à couper le souffle, mais le comportement routier de la voiture est tout de même appréciable, aidé sans doute par les amortisseurs plus rigides F SPORT. Le quatre cylindres de 1,8 litre à cycle Atkinson est épaulé d’un moteur électrique pour une puissance combinée de 134 chevaux, géré par une boîte automatique à variation continue électronique qui achemine la modeste cavalerie aux roues avant. La sonorité du moteur ne procurera pas de frissons non plus, mais au moins, elle est mieux filtrée de l’habitacle que dans l’ancienne Prius. Ou même la nouvelle. Le mode Sport accentue la réactivité de la motorisation, et l’on a le sentiment d’aller plus vite que notre vélocité réelle.
Le mode EV permet de rouler sans l’apport du moteur à essence, mais comme dans tout véhicule hybride Toyota et Lexus, on ne peut l’activer qu’en deçà d’environ 45 km/h, et on épuise la réserve des batteries après un kilomètre, peut-être deux.

Photo: Michel Deslauriers

Bref, autant conduire la Lexus CT 200h 2017 comme une hybride normale, et avec un peu d’effort, on peut lui soutirer une moyenne de consommation sous la barre des 6,0 L/100 km. Nous, on a obtenu un excellent résultat de 4,8 L/100 km lors d’une semaine estivale ensoleillée.
La CT 200h se détaille à partir de 32 900 $ avant les frais de transport et de préparation. Notre voiture à l’essai incluait l’ensemble F SPORT Série 1, lui conférant un PDSF de 38 500 $. Les ensembles Touring et F SPORT Série 2 sont évidemment encore plus dispendieux, mais n’ajoutent qu’un système de navigation, une sellerie en cuir et quelques autres trucs mineurs.

On se retrouve avec une petite voiture luxueuse, solide et qui jouit d’une réputation de fiabilité. Et en consultant les petites annonces, on se rend compte que sur le marché de l’occasion, la CT conserve sa valeur aussi. Hélas, comme toute bonne chose a une fin, la production de la Lexus CT 200h se terminera après le millésime 2017, avec aucun remplacement en vue. C’est le temps ou jamais de se procurer cette sympathique et relativement abordable hybride Lexus.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2017Lexus CT 2017: La plus Toyota des Lexus
Le ‘’badge engineering’’ fait partie de l’histoire de l’automobile. Pratiquement dès les débuts de la voiture sans chevaux, les constructeurs se sont ingéniés à utiliser des pièces existantes, quand ce n’était pas la voiture au complet, pour créer d’autres voitures, quelquefois identiques, vendues sous un autre nom. Cette méthode permettait …
2017Lexus NX 2017: Dans les plates-bandes de la concurrence
Depuis l’arrivée de l’utilitaire NX au sein de sa gamme, Lexus peut maintenant rivaliser d’autres marques de VUS de luxe. Bien qu’il soit un peu gros pour un VUS compact, il se frotte aux BMW X1, Mercedes-Benz GLA et Audi Q3, entre autres, tant au niveau des motorisations que de …
Commentaires