Kia Cadenza 2017: Quand confort et luxe riment avec Corée

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Même si la Cadenza a été lancée chez nous en 2013, elle est distribuée sur les marchés internationaux -la Corée du Sud, notamment- depuis 2010. Bien que son style, une gracieuseté de Peter Schreyer, grand manitou du design chez Kia, n'était pas dramatiquement dépassé, la marque coréenne a néanmoins voulu la remettre au goût du jour en introduisant une nouvelle version de la Cadenza, dévoilée en primeur au dernier Salon de l'auto de New York.

California Stylin'

La Cadenza 2017 est visuellement différente de celle qu'on retrouvait chez les concessionnaires Kia l'an dernier (il reste probablement encore des modèles 2016, soit dit en passant). Dessinée par le studio de design californien de Kia, la berline pleine grandeur arbore un look plus musclé qu'auparavant: son nez conserve la grille Tiger Nose qui distingue les produits Kia, mais les phares sont agressifs et sont maintenant dotés d’une fine ligne de diodes électroluminescentes en forme d'éclairs. La ligne de toit a été allongée vers l'arrière, ce qui réduit la longueur du coffre. Cependant, la capacité de chargement de celui-ci est bonifiée. Parlant de dimensions, la nouvelle Cadenza est aussi longue qu'avant, mais elle est élargie et plus basse que jamais. Les feux arrière sont reliés entre eux par une bande chromée, et les échappements doubles reçoivent des embouts chromés, se logeant harmonieusement dans le bas du pare-chocs. Les roues de 18 pouces sont de série, tandis que les 19 pouces sont en option. La mission des stylistes était de rendre la Cadenza 2017 plus agressive et plus moderne. C'est chose faite.

Mais qu'en est-il du reste?

La mécanique de la Cadenza 2017 est, en apparence, très similaire à celle de l'ancienne génération: il s'agit encore d'un V6 de 3,3 litres, monté en position avant, qui envoie ses chevaux à l'axe situé directement en dessous de lui. Par contre, il a été optimisé pour être moins gourmand (l'ancienne Cadenza affichait des cotes de consommation de 8,4 litres aux 100 km sur la route et 12,7 litres en ville).

La puissance oscille maintenant autour de 290 chevaux, ce qui est similaire à l'an dernier. Pour ceux qui doutent de la fiabilité de ce moteur, Kia affirme l'avoir testé à plein régime pendant 41 jours, ce qui équivaut à environ 160 000 kilomètres d'utilisation. Durant tout ce temps, le V6 n'a pas démontré de signes de faiblesse. La boîte automatique à six rapports a été remplacée par une unité à huit vitesses conçue maison, la première de Kia à être utilisée sur une voiture à traction (roues avant motrices).

Selon Kia, la nouvelle Cadenza se veut également plus plaisante à conduire. L'ancienne n'était pas exactement une révélation à ce chapitre, mais il est intéressant de savoir que l'agrément de conduite se trouvait sur la liste des priorités lors de la refonte.

La nouvelle plate-forme est non seulement plus volumineuse qu'avant, mais grâce à l'utilisation d'acier haute-densité, elle a gagné en légèreté. Avec l’utilisation d'adhésif structurel et de panneaux pressés à chaud, la rigidité de la caisse s’accroît de 35%. Pour l'acheteur, cela se traduit par une conduite plus directe, mais aussi par moins de bruits de caisse et par un silence de roulement amélioré.

Luxe à la coréenne

C'est à l'intérieur que la Cadenza 2017 tente de nous impressionner davantage: selon Kia, la qualité des matériaux est en nette progression comparativement au modèle précédent. Il y a du cuir Nappa dans les versions haut de gamme, tandis qu'un nouveau coloris brun foncé s'ajoute au choix de couleurs de la cabine. Ceux qui préfèrent un intérieur plus pâle seront contents d'apprendre que le cuir blanc est de retour. Il est maintenant accentué de boiseries noires au fini lustré. À l'arrière, les passagers ont gagné de l'espace pour les jambes.

Somme toute, la Cadenza s'est entièrement modernisée, avec une nouvelle plate-forme, une motorisation optimisée, une boîte de vitesse à la fine pointe de ce qu'offre Kia et une qualité de finition plus poussée que jamais. Cependant, sa mission n'a pas changé: elle se veut une concurrente aux Chrysler 300 et Buick LaCrosse de ce monde, une berline pleine grandeur confortable et luxueuse, là où de plus en plus de constructeurs semblent associer luxe à sportivité. Si vous n'êtes pas de cet avis, prenez le temps de jeter un œil à la Cadenza, son côté luxueux, à la coréenne pourrait vous surprendre.

Partager sur Facebook
Commentaires