Infiniti QX30 2017: Infiniti se lance!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Depuis déjà plusieurs années, les marques de prestige que sont Mercedes-Benz, BMW, Audi, Lexus et j’en passe, s’emploient à créer des voitures plus petites dans le but de rejoindre un public plus jeune et, si possible, de le conserver dans le giron question de lui vendre d’autres véhicules plus tard. Infiniti n’avait pas encore donné dans ce lucratif marché mais c’est maintenant chose faite avec le QX30.

Ce nouveau VUS sous-compact de luxe avait été dévoilé au Salon de Francfort en 2013. À ce moment, il s’agissait du Q30 Concept. Puis, au Salon de Genève en février 2015, nous avons eu droit au QX30 Concept qui ressemblait étrangement au Q30 Concept. Outre quelques détails de présentation, c’était surtout sous le véhicule que les choses étaient différentes puisque le QX30 avait droit à un rouage intégral alors que le Q30 était mû par les seules roues avant.

À ce moment, Infiniti parlait de deux véhicules différents quoiqu’à l’apparence à peu près identique. Même si sur d’autres marchés, Infiniti commercialise un Q30 à roues avant motrices et un QX30 à quatre roues motrices, au Canada seul le QX30 est offert en version traction ou toutes roues motrices.

Au moment où nous écrivons ces lignes, début juillet 2016, nous n’avons pas encore pu mettre la main sur ce nouveau venu. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé! Les constructeurs japonais protègent leurs nouveautés comme si le sort de l’Humanité en dépendait. Au moins, on en sait suffisamment pour avoir un bon portrait du véhicule.

Du Mercedes-Benz en dessous

Tout d’abord, il convient de savoir que le QX30 est construit dans une nouvelle usine de Sunderland au Royaume-Uni, sur la plate-forme du Mercedes-Benz GLA qui a aussi servi à la berline CLA et, auparavant, aux prolétaires Classe A et B. Appliquant à sa façon la formule Outback de Subaru (prendre une berline, lui donner une suspension relevée de plusieurs millimètres et une allure plus costaude), Mercedes avait pris une Classe A (vendue en Europe) et l’avait transformée en petit VUS. Bingo, on avait une deuxième voiture! Grâce à un accord entre Nissan/Infiniti et Mercedes-Benz, Infiniti se retrouve donc avec un nouveau véhicule qui ne lui coûte pas très cher.

Si la carrosserie du QX30 est suffisamment différente pour que le public ne se doute pas qu’il s’agit d’un produit allemand, dans l’habitacle c’est beaucoup plus évident. Quiconque a conduit une Mercedes au cours des cinq dernières années sera en terrain connu! Plusieurs boutons du tableau de bord, la commande rotative du système multimédia située sur la console et même le pommeau du levier de vitesses sont identiques à ceux du GLA. Par contre, et bravo aux designers d’Infiniti, l’écran central est bien intégré au tableau de bord alors que chez Mercedes, on a l’impression qu’il a été collé là à la dernière minute, juste avant le début de la production.

Puisque le QX30 et le GLA ont des dessous à peu près identiques, on ne s’étonnera pas de constater que les places arrière ne sont pas des plus accueillantes et que l’ouverture du coffre est plutôt petite. Heureusement, le coffre s’avère assez logeable. Il serait surprenant que la visibilité arrière soit meilleure dans l’Infiniti que dans le Mercedes!

Au Canada, trois versions sont offertes. Il y a le QX30, connu ailleurs sur la planète sous le nom Q30. Vient ensuite le QX30 S aux suspensions abaissées et à la présentation extérieure un zeste différente. Puisque le S réfère à Sport, ce véhicule est doté de pneus de performance de 19 pouces et de freins avant perforés pour assurer un meilleur refroidissement. Enfin, le QX30 AWD offre, on s’en doute, le rouage intégral. Ailleurs, il s’appelle simplement QX30.

Vettel, es-tu là?

Sous le capot du QX30, on retrouve un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres générant 208 chevaux, et une boîte à sept rapports à double embrayage. Vous croyez lire la fiche technique du Mercedes GLA 250? Eh bien, quelle surprise... Pour l’instant du moins, la marque allemande semble se réserver la version haute performance (45 AMG).

Un ingénieur affecté à la conception du QX30 nous a déclaré, lors du Salon de Francfort, que ce dernier respecterait la philosophie de conduite d’Infiniti et que Sebastian Vettel, le pilote de F1, avait participé à son développement. Méchant paradoxe… Si le QX30 se comporte comme les autres VUS d’Infiniti, la tenue de route promet d’être bonne et la conduite plutôt ennuyante. Il sera sans doute plus confortable que le Mercedes GLA. Nous avons bien hâte de voir la touche de Vettel dans ce véhicule! Mais tout ce qui concerne les sensations de conduite demeure hypothétique. Restez branché à www.guideautoweb.com, on vous tient au courant!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisInfiniti QX30 2017 : les bénéfices du partage
Lorsque nous étions enfants, nos parents nous ont appris à être gentils avec les autres et à partager nos choses. Et en retour, les autres partageront leurs affaires avec nous. Les gens à la direction des constructeurs automobiles semblent avoir été bien élevés, puisque de plus en plus de compagnies …
Commentaires