Honda Fit 2017: Efficacité maximale

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

La Honda Fit sillonne les routes du Québec depuis maintenant dix ans, et depuis ce temps, elle figure parmi les sous-compactes les plus spacieuses sur le marché. La troisième génération de la petite voiture est apparue pour le millésime 2015, et elle poursuit sa carrière cette année avec très peu de changements.

La vie d’une sous-compacte en Amérique de Nord n’est pas facile, surtout lorsqu’on partage le plancher de vente avec un modèle ultrapopulaire comme la Civic. Pour une mensualité de location ou de financement légèrement plus élevée, la grande sœur de la Fit semble, à première vue, un meilleur achat. Pourtant, la Civic n’est pas aussi polyvalente.

Plus puissante que jamais

La Honda Fit mise sur un quatre cylindres de 1,5 litre, faisant partie de la famille de moteurs Earth Dreams de Honda et qui est équipé de l’injection directe pour produire 130 chevaux. Une puissance plus que convenable, même si ses rivales Hyundai Accent et Kia Rio bénéficient de quelques étalons supplémentaires.

Au choix, une boîte manuelle à six rapports ou une automatique à variation continue (CVT). La manipulation de la boîte manuelle est agréable, mais la course du levier n’est pas aussi précise que ce à quoi Honda nous a habitués par le passé. De plus, à vitesse d’autoroute, le sixième rapport fait tourner le moteur à un régime élevé, et par conséquent, l’habitacle devient bruyant. Pour décourager davantage les amateurs de boîtes manuelles, la consommation de la Fit équipée de celle-ci est plus élevée que les versions munies de la boîte automatique.

Heureusement, cette dernière a été programmée pour conserver un bon équilibre entre réactivité du moteur et économie de carburant. Selon Honda, la Fit automatique ne consomme que 6,4 l/100 km en conduite mixte ville/route. Les livrées EX et EX-L NAVI incluent également des sélecteurs de rapport (simulés sur une CVT) au volant. Notre Fit à l’essai, dotée de la boîte manuelle, a consommé en moyenne 6,8 l/100 km.

La Fit n’a pas été conçue pour dévorer les pistes de course, et à ce chapitre, la Ford Fiesta fait mieux. En revanche, le confort est au rendez-vous et la suspension absorbe bien les imperfections de la chaussée, sans trop brasser les occupants. Le diamètre de braquage de la voiture se situe dans la norme pour une sous-compacte.

Un aquarium sur roues

Peu de voitures sur le marché maximisent l’espace intérieur comme le fait la Honda Fit. Malgré son gabarit diminutif, le volume de l’habitacle dépasse celui de certaines voitures compactes. Que ce soit à l’avant ou à l’arrière, le dégagement pour la tête et les jambes est généreux. Dans la catégorie des sous-compactes, seule la Nissan Versa Note propose une banquette arrière plus accommodante, mais à peine.

Cette banquette est également très polyvalente, puisque l’on peut remonter les sièges contre les dossiers pour transporter de grands objets du plancher au plafond, ou rabattre les dossiers pour créer un plancher plat. L’aire de chargement de 1 492 litres est la plus volumineuse de sa catégorie.

De plus, la grande fenestration à l’avant de la Fit permet une vue panoramique de la route, alors que la visibilité vers l’arrière est bonne sans être extraordinaire. Une caméra de recul est tout de même incluse dans toutes les versions de la Fit, même la finition DX de base avec son écran d’affichage de cinq pouces.

Au lieu d’un système de surveillance des angles morts conventionnels, le constructeur propose le dispositif Honda LaneWatch dans les livrées EX et EX-L NAVI. À l’aide d’une caméra montée sous le rétroviseur côté passager, une projection du flanc droit de la voiture s’affiche à l’écran sur la planche de bord en activant les clignotants vers la droite ou en appuyant sur un bouton. Le problème, c’est que le système n’aide aucunement à surveiller les angles morts côté conducteur. Dommage.

La liste d’équipements s’est allongée dans la Honda Fit, grâce en partie aux marques Hyundai et Kia qui proposaient un rapport prix/équipement très attrayant. Dans les versions plus coûteuses de la Fit, on a droit à un toit ouvrant, un climatiseur automatique, un système de navigation, une clé intelligente, un garnissage des sièges en cuir et un écran tactile qui n’est pas des plus faciles à utiliser en conduisant. Toutes les Fit disposent d’une connectivité Bluetooth, alors que des sièges avant chauffants sont inclus dans toutes les livrées sauf celle de base. Par contre, pas de cache-bagages dans les DX et LX.

Malgré un prix de base intéressant, la Fit DX n’est disponible qu’avec la boîte manuelle. Donc, si l’on fait partie de la majorité des consommateurs qui préfèrent une boîte automatique, on devra opter pour la LX mieux équipée, certes, mais dont le prix de vente s’approche des 20 000 $. À ce prix-là, la Civic berline semble drôlement intéressante.

Cela n’empêche pas la Fit d’être la sous-compacte offrant le meilleur équilibre d’agrément de conduite, d’économie d’essence et de polyvalence.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUne version sport pour la Honda Fit 2018 dès cet été
Elle arrive juste à temps pour la belle saison, avec un nouveau style rafraîchi, plus agressif, une nouvelle version sport et le Honda Sensing dorénavant disponible. La Honda Fit 2018 arrive avec un look plus jeune et de nouvelles caractéristiques qui en font une des meilleures de sa catégorie. Une …
EssaisHonda Fit Sport 2018 : pour les sapiophiles
Comme c’est le cas avec les êtres humains, il existe des voitures qui impressionnent, non pas par leur beauté, ni par leurs muscles d’Apollon, mais par leurs multiples talents et leur charme indéniable. Ces voitures sont souvent mal perçues, sous-appréciées et sous-estimées, mais elles démontrent un niveau d’intelligence et d’humilité …
Commentaires