Buick Enclave 2016: Pour ceux qui sont allergiques aux fourgonnettes

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Les fourgonnettes sont les véhicules les plus polyvalents sur le marché. Vous aurez beau trépigner, argumenter, vous tenir le bras gauche avec la main droite en suant à grosses gouttes, faire la « danse du bacon », les fourgonnettes demeureront les véhicules les plus polyvalents sur le marché, point à la ligne. 

Heureusement, on peut compter sur les constructeurs automobiles pour sauver l’humanité. Prenez General Motors, par exemple. Dans un but purement désintéressé, le géant américain a décidé de produire une gamme de fourgonnettes qui n’en sont pas vraiment. Ceux qui abhorrent les fourgonnettes lui en seront éternellement reconnaissants. 

Cette gamme de fourgonnettes-qui-n’en-sont-pas-vraiment, ce sont les Buick Enclave, Chevrolet Traverse et GMC Acadia, construits autour de la même plate-forme, mais dotés d’une personnalité propre. Et ça, chez General Motors, c’est extrêmement rare. Habituellement, on fout un badge Buick sur un produit Chevrolet et le tour est joué. Le cas Chevrolet Trax/Buick Encore en est un bel exemple.

De Chevrolet à Buick en passant par GMC

Comme il se doit dans la hiérarchie du Général, le Chevrolet est le plus prolétaire du groupe. Ce qui n’empêche pas le Traverse de présenter une jolie gueule, surtout depuis les retouches de 2013 et un tableau de bord ma foi fort réussi. Le GMC Acadia, de son côté, est le tough du groupe, GMC étant davantage associé aux camions que Chevrolet. Ou que Buick qui ne l’est pas du tout. La calandre imposante du GMC parle d’elle-même. 

Le Buick Enclave, on l’aura deviné, représente la livrée haut de gamme avec son style plus classique et ses matériaux de meilleure qualité. Dans les deux autres, ce n’est pas mal non plus, mais la coche est un peu plus élevée dans l’Enclave. Bien qu’à première vue les trois tableaux de bord affichent un style différent, il ne faut pas chercher trop longtemps pour découvrir qu’en dessous, c’est du pareil au même. Bravo aux designers pour avoir réussi à les distinguer les uns des autres.

Peu importe le modèle, l’habitacle est vaste comme un parlement et les sièges sont à peu près parfaits. Même ceux de la troisième rangée ne sont pas à dédaigner, d’autant plus qu’y accéder est relativement facile. Quand tous les dossiers sont relevés, l’espace dans le coffre est certes moindre, néanmoins, on a déjà vu bien pire. En passant, le trio Enclave/Traverse/Acadia peut accueillir sept ou huit personnes. Sept si l’on opte pour les sièges capitaines à la deuxième rangée, huit si on choisit la banquette. La polyvalence n’est pas encore au niveau de celle d’une fourgonnette, mais on s’en approche.

Le poids, l’ennemi numéro un

Côté moteur, rien de bien sorcier puisqu’un seul est offert. Il s’agit d’un V6 de 3,6 litres développant 288 chevaux dans les Enclave, Acadia et Traverse LTZ et 281 chevaux dans les autres Traverse. Ç’aurait sans doute été trop compliqué de faire simple… Quel que soit le modèle, la transmission est une automatique à six rapports quelquefois lente à réagir, surtout à froid. Selon la version, les roues avant sont motrices (TA dans le jargon GM) ou le rouage est intégral (TI). Nous vous le recommandons chaleureusement malgré les quelque 3 000 $ supplémentaires qu’il demande. De toute façon, cette différence vous sera en bonne partie remise lors de la revente. 

Aucun des véhicules de notre trio vedette n’est un poids plume. Cet embonpoint se fait sentir par des performances assez justes lorsque ces fourgonnettes-qui-n’en-sont-pas sont allèges. Quand elles auront sept ou huit personnes et leurs bagages à transporter, ou une remorque de 4 500 livres – si équipée en conséquence —, les accélérations seront inévitablement plus pénibles. La consommation d’essence aussi est influencée par le poids élevé et une moyenne de 14 l/100 km ou davantage est fréquente avec le rouage intégral. On peut compter environ 1 litre de moins avec la traction.

Tout comme les fourgonnettes, les Traverse / Acadia / Enclave sont aussi sportifs qu’un poteau de téléphone. La direction est très assistée et transmet bien peu de retour d’information et les suspensions, calibrées pour offrir un maximum de confort, ont bien de la difficulté à contrer le roulis en virage.

C’en est à se demander si une fourgonnette ne serait pas un choix plus judicieux… Ben non, c’est une farce!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

DetroitLe Chevrolet Traverse 2018 sera dévoilé à Detroit
Après presque dix ans sur le marché sans changement majeur, le VUS intermédiaire Traverse de Chevrolet recevra une refonte totale pour l’année-modèle 2018. Seulement une image très foncée a été publiée par Chevrolet jusqu’à maintenant, mais on peut apercevoir des similitudes dans la silhouette avec le GMC Acadia 2017 , …
Commentaires