Chevrolet Volt 2016: Deuxième acte prometteur pour une star écolo

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

De la ruine passagère de GM est sortie, il y a quelques années, une voiture exceptionnelle. Une berline à propulsion électrique « prolongée » qui s’est installée aussitôt aux avant-postes dans le segment bouillonnant des voitures écolos. De conception aussi ingénieuse qu’inédite, la Volt s’est révélée agile, sûre et fiable de surcroît. Réputation aidant, les ventes ont fini par grimper en continu. Chevrolet n’allait certainement pas en rester là.

Malgré un succès critique indiscutable, y compris les titres de Voiture de l’année du Guide de l’auto et du jury des prix nord-américains pour 2011, la Volt n’est certes pas devenue instantanément une star des palmarès de ventes. Trop coûteuse pour une compacte, même avec les généreux rabais gouvernementaux consenti aux voitures les plus vertes, elle a dû faire ses preuves comme alternative écolo viable et exceptionnellement frugale à la compacte ou l’intermédiaire classique.

Et ces preuves, elle les a faites à la dure auprès d’acheteurs typiquement exigeants, malgré les limites et lacunes qui se sont révélées au fil des mois et des kilomètres. Surtout dans ce pays longtemps glacial qu’est le Québec. Au point d’y être devenue, l’an dernier, la plus populaire des voitures électriques ou hybrides alors qu’elle en était déjà à sa cinquième année sous sa forme originelle. Parce que ses ventes ont doublé, tout simplement.

Améliorations tous azimuts

Dans un segment de plus en plus compétitif, où l’évolution technique est en accélération constante, il était temps de connaître la suite pour cette petite championne qu’est devenue la Volt. Le deuxième acte s’est amorcé au dernier Salon de Detroit avec le dévoilement d’une Volt entièrement redessinée devant quelques milliers de journalistes et une cinquantaine de propriétaires évidemment emballés de la première Volt.

Tous découvrirent une Volt plus svelte dont la silhouette douce et profilée s’est rapprochée grandement du style actuel des voitures Chevrolet grand public. Finis les lignes découpées au scalpel et le profil unique de la pionnière. Cette nouvelle Volt serait malgré tout plus aérodynamique que sa devancière, dotée entre autres d’une calandre dont les volets mobiles se ferment pour laisser l’air glisser plus facilement lorsque les conditions sont favorables.

Cette Volt un peu plus grande (plus longue de 8,4 cm et plus large 2,1 cm) est maintenant une cinq places. Ne comptez pas trop sur cette place centrale arrière vraiment étriquée, par contre... Elle existe surtout pour qu’on cesse de lui reprocher d’en offrir seulement quatre. Mieux vaut noter que cette deuxième Volt est plus légère de 100 kilos, un gain appréciable obtenu surtout grâce à des composantes plus compactes, plus puissantes et plus légères qui ont permis de faire passer l’autonomie électrique de 61 à 80 kilomètres.

Notamment un nouveau bloc de batteries au lithium-ion qui compte 192 cellules, soit près d’une centaine en moins, et qui produit 18,4 kWh au lieu des 16,5 kWh des premiers modèles, passés à 17,1 kWh pour la version 2015. Plus compact et allégé de 9 kilos, il est également monté moins haut, ce qui profitera à l’agilité et la maniabilité. Les performances seront vraisemblablement meilleures aussi, avec deux nouveaux moteurs électriques plus efficaces de 12 % et allégés de 45 kilos. 

Silence et confort en hausse

Autre excellent point, la Volt a droit à un nouveau moteur d’appoint thermique de 1,5 litre à injection directe plus puissant (101 vs. 83 ch) et moins énergivore. Il nous débarrassera sûrement aussi du bourdonnement que produisait le moulin de la première Volt. Ce groupe motopropulseur doit porter l’autonomie totale de la voiture à quelque 676 kilomètres.

On pourra aussi maximiser l’autonomie électrique grâce au système de « récupération sur demande » qui permet d’accentuer la récupération de l’énergie cinétique en actionnant les manettes derrière le volant, comme déjà sur la Cadillac ELR. Chevrolet a également conçu un câble de recharge plus compact qu’on peut aisément ranger sur le flanc gauche du coffre à l’arrière.

L’habitacle de la Volt 2016 a d’ailleurs été entièrement redessiné avec tableau de bord au dessin épuré et commandes simplifiées. La carrosserie elle-même serait plus rigide, pour un confort et un silence de roulement bonifiés. On peut s’attendre aussi à un comportement routier et un plaisir de conduite supérieurs. 

Partager sur Facebook
Commentaires