Toyota Camry 2016: Ambitions sportives?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2016

Il n’y a pas si longtemps, la Camry était reconnue pour son apparence pour le moins discrète, sa mécanique fiable et une conduite aseptisée. Mais puisque la concurrence se faisait de plus en plus féroce dans cette catégorie et pour satisfaire le grand patron de Toyota qui voulait des Toyota plus excitantes, les designers ont décidé à l’automne 2014 d’effectuer une révision importante. Quoi que l’on en dise, cette berline intermédiaire domine toujours le marché américain au chapitre des ventes.

Habituellement, après trois ans sur le marché, les constructeurs japonais se contentent d’une légère révision esthétique et de quelques peaufinages mécaniques. Dans le cas de la Camry, Toyota a fait davantage. La populaire intermédiaire a bénéficié d’une carrosserie toute nouvelle; seul le toit a été conservé, tout en continuant de faire confiance aux éléments mécaniques qui étaient déjà éprouvés. En fait, c’est un peu la même recette qui avait été utilisée pour la Corolla, modifiée l’année précédente. Compte tenu des chiffres de vente de ces deux modèles, il faut en conclure que cette approche rapporte des dividendes.

Tout est dans la calandre

Auparavant, les stylistes de Toyota semblaient avoir comme directives d’être politiquement corrects et de concocter des voitures aux lignes équilibrées et passant inaperçues. Les choses ont changé et c’est surtout au niveau de la grille de calandre et de la section avant que les modifications sont les plus importantes. Le bouclier avant est nettement plus agressif qu’avant avec une section noire en relief, de larges prises d’air et des phares antibrouillard situés dans des nacelles verticales en forme de L inversés qui donnent un air menaçant à cette voiture. Ses roues en alliage ont été redessinées et sont d’allure plus sportive, tandis qu’une ligne de caractère placée sous la ceinture de caisse rompt la monotonie des parois latérales. 

Somme toute, cette présentation extérieure est bien équilibrée et permet de mieux démarquer la voiture dans la circulation. L’habitacle a été complètement transformé avec une console verticale élargie dotée de nouvelles commandes qui sont plus faciles d’utilisation. De plus, le système d’infodivertissement Entune a été amélioré. Sa présentation n’est pas la trouvaille du siècle, mais il est aisé de s’y retrouver. Certains modèles sont munis du système de recharge sans fil qui respecte le standard Qi, lequel permet de recharger un téléphone cellulaire en le déposant simplement sur le pavé de recharge. Cette seule caractéristique incitera assurément quelques personnes à se procurer une Camry!

Les cadrans indicateurs sont à affichage électronique et comprennent dans leur partie médiane un minicentre d’information qui est apprécié. Digne de mention, la qualité des matériaux a vraiment été améliorée et il y a de moins en moins de plastiques durs, jadis une caractéristique incontournable de la Camry.

La fiabilité avant tout

Les quatre cylindres de 2,5 litres et V6 de 3,5 litres ont pratiquement atteint l’âge de la retraite. Mais grâce à des raffinements mécaniques et en raison d’une fiabilité pratiquement hors-norme, ces groupes propulseurs sont de retour. Le quatre cylindres produit 178 chevaux alors que le V6 en sort 90 de plus. Les performances sont adéquates pour la catégorie tandis que la transmission automatique à six vitesses procure des passages de rapport pratiquement indétectables. On a également conservé la motorisation hybride constituée d’un quatre cylindres de 2,5 litres de cycle Atkinson associé à un moteur électrique portant ainsi la puissance totale à 200 chevaux. L’hybride est couplé à une transmission automatique à rapports continuellement variables, une pratique courante pour ce type de motorisation.

La plate-forme a été renforcée à l’aide de multiples soudures et les suspensions ont été légèrement revues. On nous assure chez Toyota que la direction est moins assistée qu’avant.

Peu importe le modèle choisi, les progrès en fait d’agrément de conduite et de tenue de route sont notables. Toyota n’a pas transformé la Camry en modèle sport, mais l’amalgame des modifications et des améliorations en font une bien meilleure voiture.

 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisHonda Accord hybride 2017 : la meilleure de la marque
Lorsque la première Accord hybride a été lancée en 2005, elle était annoncée comme étant la version la plus puissante de la berline intermédiaire, mais aussi celle affichant la meilleure économie de carburant. Elle disposait d’un moteur V6 à désactivation de cylindres, et consommait moins que le moteur quatre cylindres …
DetroitToyota dévoile sa nouvelle Camry 2018 : tout un nouveau look!
La Toyota Camry est l’une des voitures les plus vendues en Amérique du Nord. Même si l’on peut lui reprocher un léger manque de dynamisme, il semblerait que les consommateurs optent pour sa grande fiabilité, sa forte valeur de revente, et surtout, son confort. Les acheteurs de Camry sont fidèles, …
TorontoToyota Camry 2018 : un style plus affirmé
La berline Camry actuelle a été redessinée pour l’année-modèle 2015, alors elle n’est pas si vieille. Pourtant, Toyota prépare une toute nouvelle génération pour 2018, et après avoir été dévoilée au Salon de l’auto de Detroit , elle sera à l’affiche au Salon de Toronto. La Toyota Camry 2018 arbore …
Commentaires