Mercedes-Benz Classe E 2017, la technologie prend le dessus!

Points forts
  • Habitacle spacieux et confortable
  • Finition exemplaire
  • Nombreuses technologies de pointe
  • Confort sur route
Points faibles
  • Plusieurs équipements intéressants en option
  • Fiabilité de tous les gadgets technos ?
  • Puissance en baisse
Évaluation complète

Le constructeur germanique a entrepris la refonte complète de ses voitures il y a un peu plus de deux ans. Après avoir remanié sa Classe C et sa Classe S, son modèle porte-étendard, c’est au tour de sa berline de luxe intermédiaire, la Classe E, de passer au bistouri, elle qui arrive pour 2017 en modèle de dixième  génération. C’est digne de mention, car depuis son introduction au début des années 50, la Classe E est au cœur de l’histoire de Mercedes-Benz. Il s’est écoulé depuis ce temps 13 millions d’unités, rien de moins.

Si vous êtes intéressé par la Classe E, c’est que vous avez sans doute jeté un œil du côté de la BMW de Série 5, de la Audi A6 ou de la Lexus GS et du Cadillac CTS, ses principales rivales. Ce qui distingue la Classe E? Son passé historique, mais aussi, son grand confort à bord et sur la route.

Un quatre cylindres sous le capot?

En attendant d’être vendue sous de multiples déclinaisons, dont les bestiales AMG, la Classe E 2017 ne sera offerte qu’en deux variantes lors de son arrivée à l’été. La E 300 fera office de modèle d’entrée de gamme et elle disposera d’un moteur turbocompressé quatre cylindres de 2,0 litres, une première dans l’histoire du modèle. Vous avez bien lu, un quatre cylindres, comme dans 2 + 2.

Jamais au grand jamais les amateurs du modèle n’auraient accepté il y a dix ans d’être au volant d’une Classe E dotée d’une si petite cylindrée. Nous en avons d’ailleurs fait la remarque au grand patron de Mercedes, le Dr Zetsche, lors d’une table ronde et ce dernier nous a fait  remarquer que les temps ont changé. La jungle urbaine et les routes congestionnées ont lentement relégué la puissance au second rang et de nos jours, la technologie devient un argument tout aussi convaincant. Qui plus est, il y aura toujours les AMG pour satisfaire les amateurs de sensations fortes.

Il faut tout de même mentionner à la défense du constructeur que malgré leur cylindrée réduite, les moteurs modernes sont beaucoup plus performants. L’injection directe et l’utilisation de la turbocompression permettent au petit quatre cylindres de la E 300 de développer une puissance de 241 chevaux pour un couple de 273 lb-pi. Ce n’est pas surpuissant, mais c’est un avantage au chapitre de la consommation.

Rouage intégral de série, boîte à neuf rapports

Si vous ne pouvez vous passer d’un bon vieux six cylindres, la E 400 4MATIC revient dans la gamme, elle qui loge sous son capot un V6 biturbo de 3,0 litres développant 329 chevaux et un couple de 354 lb-pi. La bonne nouvelle, c’est que tous les modèles canadiens porteront l’acronyme 4MATIC, ce qui signifie que le rouage intégral sera de série, une décision de moins à prendre lors de votre magasinage. Quant à la boîte de vitesses, une seule est proposée, une automatique à neuf rapports. 

Côté style, c’est assez simple à décrire. Prenez la Classe S, imaginez-la à échelle réduite et vous obtenez la nouvelle Classe E 2017, c’est à s’y méprendre. L’avant et l’arrière sont issus des mêmes gènes, mais certains éléments apportent un peu de dynamisme à la Classe E, notamment les jantes et quelques éléments visuels issus de chez AMG.

La grille de calandre sport est de série, mais ceux qui préfèrent un design un peu plus classique peuvent toujours opter pour l’ensemble Luxe. Ce dernier modifie l’apparence du véhicule avec notamment une grille traditionnelle et un emblème apposé sur le dessus du capot comme à l’époque. On aurait dû baptiser le tout « ensemble classique »!

Du luxe et une attention aux détails omniprésente

À bord, on a transformé la voiture du tout au tout en s’inspirant bien entendu de l’habitacle de la Classe S, c’est surtout notable avec la présence des quatre buses de ventilation logées au centre du tableau de bord. La partie supérieure du tableau de bord est très carrée et pratiquement à angle droit, permettant d’accommoder le système COMAND qui comprend au centre un large écran de 12,3 pouces permettant d’afficher toutes les données.

L’instrumentation peut être de style classique ou entièrement numérique si vous optez pour l’ensemble technologie. L’effet de ce dernier est étonnant puisqu’on a l’impression que tout le tableau de bord devient un large écran. Bien entendu, les possibilités de personnalisation sont nombreuses.

Aucun reproche quant au choix des matériaux et à l’attention aux détails. Mercedes s'y connaît en la matière et c’est une de ses grandes forces. Le sentiment de qualité et de richesse est omniprésent notamment grâce à l’éclairage d’ambiance qui comprend une série des bandes aux DEL dont la couleur peut être modifiée avec une palette complète. Le tout ajoute une touche majestueuse à l’habitacle en soirée. 

Plus confortable que sportive

Sur la route, le petit quatre cylindres a tout de même fort à faire. La voiture n’est pas un poids plume, mais heureusement, l’automatique à neuf rapports réussit à bien extirper tous les chevaux disponibles. La puissance est livrée rapidement alors que les modes Sport et Sport+ apportent un peu de dynamisme supplémentaire. Le six cylindres nous semble plus équilibré avec sa puissance supérieure. C’est surtout les reprises à haute vitesse qui sont favorisées avec en prime une sonorité plus envoûtante.

La Classe E n’a pas le dynamisme de la Classe C, mais les acheteurs dans ce créneau préfèrent bien souvent une voiture de type exécutive, spacieuse et confortable. À ce chapitre, la Classe E livre la marchandise. Sa suspension pneumatique inhibe tous les défauts de la route et se raffermit si vous désirez favoriser la sportivité.

Que vous preniez place à l’avant ou à l’arrière, les sièges sont ultra confortables et tous les passagers ont amplement d’espace. C’est ici que les dimensions accrues (empattement et longueur) de la voiture sont avantageuses. La direction est toutefois un peu moins communicative, c’est souvent le cas depuis l’arrivée des assistances électriques.

Une voiture semi-autonome

Il serait impossible de vous décrire toutes les technologies disponibles à bord de la Classe E 2017, mais au chapitre de la conduite, on s’approche drôlement d’une voiture semi-autonome.

Une fois le régulateur de vitesse intelligent activé, la voiture se conforme aux limites de vitesse et non seulement elle peut freiner seule en présence d’obstacles, mais le système de conduite intelligent maintient automatiquement la voiture au centre de la voie en contrôlant la direction, et ce, même dans les courbes. Vous voulez changer de voie? Activez le clignotant et la voiture changera de voie après avoir vérifié que le champ était libre.

Certains pourront reprocher à la Classe E d’être simplement une dérivée réduite de la Classe S, mais si on est optimiste et que l’on examine la situation sous un autre angle, cette nouvelle Classe E vous permet de profiter du style, du luxe et des technologies de sa grande sœur à un prix plus attrayant. 

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surAu volant de la Mercedes-Benz Classe E 2017
Cette semaine, le Guide de l’auto se déplace en Europe afin d’assister à la présentation de la Mercedes-Benz Classe E 2017. La dixième génération de ce modèle phare chez Mercedes-Benz a été dévoilée en première mondiale lors du dernier salon de l’auto de Détroit. Le style de la Classe E …
ActualitéBrabus modifie la E63 AMG et crée la 850 6.0 Biturbo
Le milieu des préparateurs de voitures haute performance m’a toujours fasciné. Plus de 95 % des gens qui vont s’asseoir dans une bagnole de plus de 500 chevaux seront incapables d’utiliser toute cette puissance. Cependant, une minorité d’individus vont prendre le volant, enfoncer l’accélérateur au plancher, et au moment où …
TechnologieMercedes-Benz Classe E 2017, de nouveaux phares intelligents !
En matière de sécurité, les constructeurs ne cessent d’innover pour rehausser l’aspect sécuritaire de leurs véhicules, souvent pour la bonne cause, mais aussi pour se démarquer de la concurrence. Nous avons profité du lancement récent de la nouvelle Classe E 2017 de Mercedes-Benz afin d’expérimenter quelques nouveautés dignes de mention.
Premiers contactsMercedes-Benz Classe S Cabriolet 2017 : lorsque trop ne suffit pas
NICE (France) – L’être humain n’est pas parfait, et ne le sera probablement jamais. La plupart d’entre nous ne peuvent s’empêcher d’être matérialistes, à petite ou à grande échelle. On va camper devant le magasin Apple pour s’emparer du dernier modèle de l’iPhone, parce que sa caméra est plus performante.
Pleins feux surUn peu de temps au volant de la Mercedes-Benz E 300 2017
Dans quelques jours, le Guide de l’auto se rendra à Ottawa pour essayer l’une des voitures les plus technologiquement poussées actuellement sur le marché, soit la Mercedes-Benz E 300 2017. On risque de parler beaucoup plus de l’électronique embarquée de la berline que sa dynamique de conduite, mais on n’y …
ParisMercedes-Benz Classe E All-Terrain: la familiale rehaussée
Il est un peu trop tôt pour crier victoire, mais il semblerait que les familiales reviennent tranquillement à l’avant-plan : après être restés trop longtemps dans l’ombre des VUS, ce type de véhicule gagne maintenant en popularité. À preuve, les constructeurs dévoilent maintenant des versions surélevées de leurs familiales les …
Commentaires