Toyota Tacoma 2015: Quasiment exclusif

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Le marché des camionnettes compactes est squelettique. En effet, on dénombre pour l’instant le Nissan Frontier et le Toyota Tacoma dans cette catégorie tandis que le Honda Ridgeline est aux abonnés absents depuis cette année. Le Toyota est le plus vendu des deux survivants. Par contre, l’arrivée prochaine des Chevrolet Canyon et GMC Colorado risque de venir changer la donne. Sans oublier que Honda prépare la nouvelle génération du Ridgeline. Bien que plusieurs annoncent la disparition de cette catégorie, il est possible que les prix sans cesse croissants du pétrole créent une demande accrue pour ces camionnettes plus petites et théoriquement moins énergivores. Cela pourrait inciter certains acheteurs à se désintéresser des camionnettes pleine grandeur malgré une lutte sans merci dans cette catégorie qui se caractérise par une guerre des prix.

En attendant, la proposition de Toyota est à ne pas négliger car malgré sa silhouette qui commence à dater, le costaud Tacoma, qui se décline en de multiples configurations,  est doté d’une mécanique fiable.

De beaux restes

Si vous trouvez sa silhouette un peu vieillotte, vous avez raison : la dernière révision date d’une décennie. Heureusement, la calandre lui donne un air agressif. Celle-ci est verticale et surplombe un pare-chocs très imposant qui sied bien à une camionnette qu’elle soit compacte ou non.
Le Tacoma est disponible en deux configurations de cabine : Accès et Double Cab. La première est constituée d’un espace relativement étroit derrière les places avant, comprenant des sièges dont la fonction première devrait être de recevoir des bagages et non des humains... On accède à ces places par des panneaux d’accès et non par des portières conventionnelles. Celles-ci sont toutefois présentes sur la version Double Cab qui est dotée de places arrière nettement plus spacieuses et plus confortables.

La silhouette est accentuée par des passages de roue en relief. La version X-Runner 4x2 à cabine Accès est le modèle le plus sportif avec un ensemble complet de jupes, une prise d'air sur le capot, une suspension sport et un équipement de série incluant un système audio AVN à écran de 6,1 po avec navigation, un volant et un pommeau de levier de vitesses gainés de cuir, une caméra de recul, etc. Les roues arrière motrices et le V6 ajoutent au caractère sportif de ce modèle.

Au chapitre de la mécanique, deux moulins sont au catalogue. Le modèle de base du Tacoma est propulsé par un quatre cylindres de 2,7 litres produisant 159 chevaux. De série, il est associé à une boîte manuelle à cinq rapports. Indice de la vétusté des origines de cette camionnette, la boîte automatique est à quatre rapports... Si vous prévoyez transporter ou tracter de lourdes charges, il est préférable de choisir le V6 4,0 litres de 236 chevaux qui reçoit d’office une boîte manuelle à six rapports tandis que l’automatique est à cinq vitesses. Il faut ajouter que le V6 n’est livré qu’avec le rouage 4X4 sauf pour le X-Runner.

Confort moyen, fiabilité garantie

Prendre place dans un Tacoma n’est pas tellement facile en raison d’un plancher haut et un plafond bas. Il est fréquent de se heurter la tête dans l’encadrement de la portière... Une fois installé, le pilote est confronté à un tableau de bord bien disposé et relativement ergonomique. Mais son design date un peu par rapport aux modèles plus récents.

S’il faut trouver à redire quant à l’aménagement de l’habitacle, on parlera alors de l’assise fort basse des sièges qui rend la conduite inconfortable, et ce, peu importe votre taille. Par ailleurs, la qualité des matériaux et de la finition est à la hauteur de la réputation du constructeur.

Le moteur quatre cylindres est adéquat pour la plupart des situations, mais sachez que même s’il est offert en option avec un rouage 4X4, c’est un peu juste sur des chemins boueux ou des pentes raides. De plus, les transmissions disponibles ne privilégient pas une faible consommation de carburant. Le V6 est un meilleur choix. Chose certaine, quel que soit le moulin choisi, les deux sont bruyants!

Malgré un équipement complet et une fiabilité supérieure à la moyenne, la suspension trop sèche rend toute randonnée prolongée inconfortable. Et la situation est encore pire avec la suspension sport TRD. Soulignons en terminant que le catalogue des accessoires est fort bien fourni.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLes pickups nippons bientôt plus compétitifs?
Pourquoi les constructeurs américains dominent-ils autant le segment des pickups? Font-ils des véhicules tant plus compétitifs? La vérité est que, pour le même prix, les véhicules américains en offrent beaucoup plus. Mais cette suprématie en est-elle à ses derniers jours? Aux États-Unis, pays connu pour son protectionnisme économique, il existe …
Événements spéciauxLe Tacoma 2016 au Poutine Fest !
Le Tacoma 2016 pouvait être apperçu, samedi, au kiosque Toyota déployé sur le site du Poutine Fest de Montréal. Après tout, qui ne pense pas «Toyota» en mangeant une poutine au poulet fumé? Quoi qu'il en soit, cet arrêt du Tacoma à Montréal était prévu à l'horraire d'une tournée canadienne …
Commentaires