BMW X1 2015: L'usine à lapins

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Les véhicules à hayon se multiplient comme des lapins chez BMW. Ainsi, la marque bavaroise ne compte pas moins de 10 modèles hatchback dans ses rangs – et ce nombre pourrait augmenter à plus d'une douzaine au cours des prochaines années. Du côté des véhicules multisegments, on trouve les X1, X3, X4, X5 et X6. Et d'ici un an ou deux, les X2 et X7 devraient s'additionner à ce lot. En plus de la gamme X, il faut compter les modèles Touring et Gran Turismo de Série 3, et la Gran Turismo de Série 5. Si l'on pousse plus loin le décompte, mentionnons la récente i3 à hayon et le nouveau modèle Active Tourer de Série 2.

En résumé, le X1 et ses pairs évoluent dans un marché compartimenté où il sera de plus en plus difficile de fidéliser la clientèle. Mais ce qui risque encore plus de désorienter les acheteurs est l'arrivée du prochain X1, attendu pour 2016. Les caractéristiques techniques de ce dernier risquent de chambouler les préceptes à l'égard de BMW. En effet, la plate-forme du X1 sera commune à celle du MINI Countryman – à traction avant donc. Ce qui dérogera au mode propulsion qui caractérise les véhicules BMW depuis des lustres. Ce crime de lèse-majesté a d'ailleurs été commis avec le dévoilement de l'Active Tourer. La même plate-forme servira à l'éventuel X2, lequel sera l'émule du X1 en format coupé avec un design et un comportement routier plus sportif – soit la même logique qui s'applique aux duos X3/X4 et X5/X6.

En attendant la relève

La commercialisation d'un X1 à traction avant n'est pas nécessairement une bonne nouvelle – même si les tarifs devraient diminuer – puisque la magie entourant ce VUS compact risque de disparaître. En effet, il faut mettre la main sur un modèle équipé d'un moteur à six cylindres turbocompressé de 3,0 litres et 300 chevaux pour comprendre le sens des mots « agrément de conduite » dans le jargon des chroniqueurs automobiles. Pesant 1 765 kg, la version xDrive35i du X1 profite de l'un des meilleurs rapports poids/puissance (5,88 kg/ch) de sa catégorie. La petite bête accélère de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes et les reprises sont aussi spectaculaires. Le groupe Sport M propose une tenue de route améliorée grâce à une suspension plus ferme et des pneumatiques de 18 ou 19 po, au choix. Le comportement routier se compare aux voitures de Série 3 – une conception unique au niveau du châssis, de la direction et des suspensions dont seule la marque à l'hélice détient le secret.

Mais, soyons réalistes... la version xDrive35i se vend au compte-goutte et la majorité des acheteurs choisissent plutôt la version xDrive28i avec son quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres. Développant une puissance de 241 chevaux, il faut admettre que les performances de ce moteur ne sont pas piquées des vers non plus grâce à son généreux couple de 258 livres-pied. À son avantage, le quatre cylindres consomme moins de carburant que le six cylindres grâce à sa boîte automatique à 8 rapports – le 3,0 litres devant se contenter d'une boîte à 6 rapports.

Si l'on doit vilipender le 2,0 litres, nos critiques s'adressent à son claquement caractériel par temps froid, au démarrage – un genre de cliquetis qui détonne pour un motoriste aussi réputé. Dans le même ordre d'idée, on peut reprocher à la transmission à 8 rapports de manquer de souplesse et d'engourdir le moteur. Du côté positif, soulignons que le mode ECO PRO optimise le fonctionnement de l'accélérateur, de la transmission et de la climatisation pour obtenir une consommation d’essence plus faible. Parmi les autres astuces visant à réduire la consommation, on trouve une direction à assistance électrique, une fonction d'arrêt et de redémarrage automatique du moteur et un système de récupération d'énergie au freinage servant à recharger la batterie et à désengager l'alternateur, au besoin.

Rouage intégral allergique au hors route

Pourvu d'un rouage à traction intégrale, le X1 utilise cette motricité pour offrir une tenue de route plus sécuritaire sous la pluie et en hiver. Cet attribut ne lui sert aucunement en conduite hors route où le soubassement du véhicule est exposé aux obstacles.

À l'intérieur, la planche de bord est simple et son design est dans la lignée des produits de la marque avec une console centrale légèrement inclinée vers le conducteur. Le boudin du volant offre une bonne prise et invite à la conduite sportive. L'habitable garantit suffisamment d'espace pour 4 adultes. Quant au volume du coffre, il est un peu étriqué, mais les dossiers divisés 40-20-40 de la banquette arrière – une rareté dans le segment, s'avèrent utiles pour transporter des skis et planches à neige entre les deux passagers arrière. Le seul hic est le passage exigu des portières obligeant tant le conducteur que les passagers à faire quelques acrobaties (attention à la tête!) pour s'extirper de la cabine.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

FrancfortBMW dévoile son X1 2016
Ça y est, BMW vient de dévoiler ce qui sera son X1 2016. Ce VUS sous-compact de luxe aura-il ce qu’il faut pour plaire? À en voir les images, c’est bien parti! Le véhicule ressemble moins à un drôle de multisegment et davantage à un X3 miniature, ce qu’il aurait …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires