Ford Flex 2015: Boudé ou méconnu?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2015

Le Flex entame sa septième année sur le marché et il ne montre pas une seule ride. Il est vrai que son design est audacieux et qu’il ne connait pratiquement aucune concurrence directe mais dans l’ensemble, Ford a conçu un véhicule très bien équilibré.

Le Flex mérite toute notre attention. Il abrite un habitacle extrêmement vaste, une motorisation puissante et a un style très original sans compter sa tenue de route qui rivalise sans problème avec ses concurrents directs que sont les Honda Pilot, Toyota Highlander et autres Mazda CX-9. Le seul bémol dans toute cette affaire : le prix qui grimpe rapidement selon les versions.

Depuis 2012, Ford a sabré l’offre. Elle se limite aujourd’hui à quatre modèles dont les prix s’échelonnent de 33 000 $ à plus de 50 000 $. Les versions SE, SEL et Limited héritent à la base d’un V6 de 3,5 litres alors que seule la livrée Limited peut être équipée du surdoué V6 Ecoboost. En entrée de gamme, le Flex dirige sa puissance aux roues avant seulement alors que les versions plus huppées proposent le rouage intégral. Et seule une transmission automatique à 6 rapports avec mode manuel permet d’exploiter la plage du régime moteur.

Le grand confort

L’habitacle du Flex propose un volume gigantesque. Les parois latérales à la verticale permettent de dégager énormément d’espace pour les passagers et leur cargaison. Les sièges sont d’un confort princier avec une assise moelleuse et de très bonnes dimensions autant à l’avant qu’à l'arrière. Malgré trois rangées de sièges, le dégagement à toutes les positions est plus que suffisant, et surtout aux places médianes qui permettent de s’étirer les jambes et de basculer le dossier pour piquer un somme. Ajoutons également la présence de nombreux espaces de rangement, dont l’immense coffre au niveau de la console centrale entre les sièges avant.

Confortablement assis au poste de pilotage, le Flex propose une instrumentation agréable et des commandes intuitivement disposées. Par exemple, les commandes de la climatisation et du système audio sont bien placées. Toutefois, la présence de touches à effleurement et le large écran tactile s’avèrent deux éléments fort distrayants, surtout lorsque l’on tente de régler la climatisation en pleine heure de pointe... Autrement, la généreuse surface vitrée, les étroits piliers du toit et la caméra de recul autorisent une vision à 360 degrés quasiment parfaite.

Les « tant qu’à »

La version SE d’entrée de gamme, avec son V6 atmosphérique, son rouage avant et son prix avoisinant 31 000 $ représente une excellente aubaine compte tenu de la qualité du châssis. Mais tant qu’à faire, pourquoi ne pas opter pour la version SEL qui offre beaucoup plus de commodités et qui se dote de l’excellent rouage intégral Haldex d’origine suédoise (Volvo a déjà appartenu à Ford)? Il ne suffit que d’ajouter un léger supplément de 10 000 $ à la facture. Et pourquoi ne pas en profiter pour vous payer le superbe moteur Ecoboost de 362 chevaux, au cas où vous voudriez emprunter la roulotte de 26 pieds qui traîne dans la cour de votre beau-frère? Alors là, c’est un autre 10 000 $ qui s’additionne au prix du modèle de base SE.

Le comportement routier du Flex diffère selon le modèle choisi. Toutes les versions dotées du V6 de série ont une tenue de route semblable. Outre les fioritures d’agrément qui ajoutent du clinquant au véhicule, les SE, SEL et Limited offrent un confort extrême. La motorisation s’acquitte bien de sa tâche et livre une puissance linéaire et bien suffisante malgré le gabarit du véhicule. Les suspensions priorisent une tenue de route moelleuse et le généreux flanc des pneus absorbe allègrement les imperfections de la route.

Il en sera tout autrement du comportement routier au volant du Flex Limited à moteur Ecoboost et à rouage intégral. Tout d’abord, ce Flex bénéficie d’une suspension retravaillée et abaissée de quelques centimètres afin de lui donner une meilleure prestance sur la route. Les pneus de 20 pouces optionnels ajoutent du style au véhicule mais leur profil bas dégrade le confort. Par contre, sur pavé lisse, la tenue de route de ce Flex est impressionnante, le véhicule colle à la route et la puissance est répartie sur toute la plage du régime moteur.

Si les 50 000 $ qu’il commande ne vous rebutent pas, il ne fait aucun doute que le Flex Limited Ecoboost représente le meilleur choix. Le volume de son habitacle, la puissance de son moteur et son rouage intégral efficace le placent au top de la liste. Si en revanche, vous recherchez un véhicule abordable avec une bonne tenue de route, la version d’entrée de gamme SE saura vous satisfaire.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisFord Flex 2016 : le chaînon manquant
Le Ford Flex, c’est une grosse boîte sur roues. En noir, il tient plus du corbillard que du VUS. En blanc, je ne saurais trop à quoi le comparer. Car le Flex est incomparable. Il ne ressemble à rien d’autre qui circule sur nos routes. Chaînon manquant entre le VUS …
EssaisFord Flex 2016- Toujours aussi excentrique
Le Ford Flex a débuté sa carrière en tant que véhicule-concept, le Fairlane, au Salon de l’auto de Chicago en 2005. Celui-ci se démarquait par sa silhouette ultracarrée, ses portières arrière de type suicide et des rainures horizontales sur les parois latérales. Pour plusieurs des spectateurs présents, il ne s’agissait …
Commentaires