Audi Q3 2016: Lifting pour VUS compact de luxe

Points forts
  • Nouveau look plus affirmé
  • Moteur performant et souple
  • Rouage intégral sophistiqué
  • Dynamique inspirée
  • Freinage puissant
Points faibles
  • Faible dégagement à l'arrière
  • Espace cargo limité
  • Boîte automatique ne compte que six rapports
  • Localisation des commandes du MMI
Évaluation complète

Le Q3 de Audi vient tout juste de faire son entrée au Canada, mais il roule déjà depuis 2011 en Europe et ailleurs où 400 000 exemplaires de ce VUS de luxe de taille compacte ont trouvé preneurs. C’est la raison pour laquelle la marque allemande procède actuellement à une refonte esthétique du modèle, qui adopte maintenant une partie avant rappelant celle du concept Crosslane présenté au Mondial de l’automobile de Paris en 2012. Ce nouveau millésime du Q3 fera ses débuts chez nous à l’automne 2015 en tant que modèle 2016.

Au premier coup d’œil, on remarque le nouveau design en relief de la calandre Singleframe, qui rejoint les phares avant au xénon, les feux de jour à DEL, ainsi que les feux arrière (également de type DEL) dont le design a été revu afin d’intégrer un clignotant dynamique. Celui-ci prend la forme d’une bande lumineuse orange qui progresse de l’intérieur vers l’extérieur lorsque le conducteur actionne l’indicateur de changement de voie.

Féroce concurrence

Plus compact que le Q5, le Q3 a la mission de s’imposer dans un créneau du marché où les ventes sont en très forte progression et où la concurrence a pour nom BMW X1, Mercedes-Benz GLA et GLC (nouvelle désignation du GLK à compter de 2015), et Land Rover Range Rover Evoque pour ne nommer que ceux-là. Visant avant tout une clientèle jeune, urbaine et branchée, le Q3 mise sur une dotation complète d’équipement de série et sur une qualité de matériaux et d’assemblage qui fait l’apanage de la marque. Il est toutefois dommage que la présentation de la planche de bord ne soit pas à l’image des plus récents modèles Audi, celle du Q3 datant de plusieurs années. Aussi, il est plus difficile d’interagir avec le système d’infodivertissement du Q3 en roulant, car le contrôleur rotatif du MMI (Multi Media Interface) ainsi que les touches de commande du système sont localisées en plein centre de la planche de bord et non pas près du levier de vitesse comme sur les autres Audi. Même s’il est plus court et que son empattement est réduit de 204 millimètres par rapport au Q5, le Q3 offre beaucoup d’espace aux places avant. C’est plutôt le dégagement pour les jambes des passagers arrière qui écope. Idem pour l’espace de chargement qui se chiffre à seulement 460 litres avec les dossiers des sièges arrière en place. On peut cependant abaisser ces dossiers pour augmenter le volume à 1 365 litres, mais le GLK (bientôt GLC) fait mieux à ce chapitre.

En Europe et ailleurs, le Q3 est livrable avec des motorisations essence et diésel, mais le seul moteur disponible au Canada est le quatre cylindres turbocompressé de deux litres carburant à l’essence et développant 200 chevaux que l’on retrouve également sous le capot de plusieurs modèles Audi ainsi que d’autres véhicules produits par Volkswagen. Il a beau être servi à toutes les sauces, il n’en demeure pas moins qu’il est tout simplement exceptionnel en raison de son couple abondant, livré entre 1 500 et 4 400 tours/minute, et de sa grande douceur, les vibrations inhérentes à un moteur quatre cylindres étant ici remarquablement absentes. Un seul bémol à relever, les Q3 livrables au Canada — en modèle à simple traction ou avec le rouage intégral — sont équipés de la boite automatique à six rapports, alors que celle du Q5 en compte huit.

À 200 km/h…

Concernant le comportement routier, le Q3 impressionne par sa tenue de route qui s’approche plus de celle d’une familiale que d’un VUS. Avec le rouage intégral et le système Audi Drive Select, qui permet de paramétrer l’amortissement des suspensions, la rapidité de la direction et la réponse de l’accélérateur, le Q3 adopte une conduite relaxe et souple en mode Confort ou une conduite qui devient nettement plus directe et précise à la seule pression d’un bouton en sélectionnant le mode Dynamic. Sur les routes secondaires de la région de Munich, le Q3 a fait preuve d’un aplomb remarquable, ainsi que d’une stabilité exemplaire même à plus de 200 kilomètres/heure sur l’autobahn. Sur ce parcours mixte, où la vitesse de pointe était nettement plus élevée que chez nous, le Q3 a enregistré une consommation moyenne de 9,2 litres aux 100 kilomètres et il y a fort à parier que le Q3 consommera bien moins sur nos routes où les limites sont beaucoup moins élevées…

Le constructeur n’a pas donné d’indications précises au sujet de l’échelle de prix puisque la commercialisation chez nous du Q3 restylé n’est prévue qu’à l’automne 2015. Probablement que les tarifs demeureront voisins de ceux du modèle actuel qui débutent à 35 800 dollars pour le Q3 à traction avant et à 38 300 dollars pour le modèle à rouage intégral.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

MontréalPremière du Audi Q3 2015
Présenté en primeur au dernier Salon de l’auto de Detroit, l'Audi Q3 2015. Partageant plusieurs de ses composantes mécaniques avec l'A3, le petit VUS de luxe dispose sous son capot d’un moteur quatre cylindres de 2,0 litres développant une puissance de 200 chevaux, jumelé à une transmission automatique à six …
Premiers contactsAudi RS Q3: Éventuellement disponible au pays?
Dès le démarrage, le son du moteur annonce clairement que vous n’êtes pas au volant d’un utilitaire sport conventionnel. En prenant la route, cette première impression est confirmée alors que le couple abondant du moulin accélère le véhicule de façon constante et linéaire et que la boite à double embrayage …
DetroitAudi Q3 2016 mis à jour pour Detroit
En marge de la première mondiale de son VUS Q7, Audi présentait aussi la mouture 2016 de son utilitaire Q3. Ce véhicule en est à ses débuts sur notre continent, mais il est déjà vendu ailleurs dans le monde depuis quelques années. Pour lui injecter un peu de fraîcheur, le …
Premiers contactsInfiniti QX30 2017 : la victoire en tête
SEATTLE (Washington) – La démultiplication des modèles par écusson, ce que l’on appelle badge engineering en anglais, a tout sauf décimé les trois grands constructeurs nord-américains. Prendre une Chevrolet Cavalier et y apposer un ornement de Cadillac sur le capot il y quelque 30 ans était une grosse erreur, au …
Commentaires